Année 2017   Novembre-Décembre Afficher en grands caractères

Comment serons-nous jugés ?

par Roderick Meredith
(1930-2017)
L’article suivant est basé sur un sermon de M. Meredith. Il l’a lui-même sélectionné, révisé et corrigé. Ce texte nous est parvenu peu de temps avant qu’il ne décède et nous avons le plaisir de publier son dernier éditorial dans ce numéro du Journal.
Roderick Meredith
Roderick C. Meredith
1930-2017

Frères et sœurs, beaucoup d’entre nous mourrons avant le retour du Christ. Nous devons tous penser à la mort. Il y a deux choses que nous ne pouvons pas éviter : la mort et les impôts. Lorsque vous mourrez, ou lorsque je mourrai, et que nous serons placés dans un cercueil, comment Dieu nous jugera-t-Il ? Pensez-y frères et sœurs : comment Dieu vous jugera-t-Il ? Qu’aurez-vous fait de votre vie ?

Des questions importantes

Dans les années 1950, je commençai à enseigner un cours d’élocution en homilétique à l’Ambassador College. Dans la première leçon de ce cours, je posais directement la question suivante aux jeunes dirigeants et ministres potentiels : « Quelle est la principale qualité ou caractéristique que Dieu recherche dans un véritable dirigeant ou serviteur ? » La même question se pose à chacun d’entre nous. Quelle est la principale caractéristique que Dieu recherche dans chacun de Ses enfants, qui sont les futurs dirigeants, rois et sacrificateurs sous le Christ ? Il ne s’agit pas de vos capacités oratoires ou de la connaissance que vous possédez. Il ne s’agit pas de votre élégance vestimentaire ou de votre personnalité attrayante. Ce n’est rien de tout cela. Au contraire, vous devez vous demander : « À quoi ressemble mon caractère ? Est-ce que je me soumets vraiment à Dieu et est-ce que je le fais sincèrement ? » Montrons-nous à Dieu que nous soumettons notre vie à chacune de Ses paroles et qu’Il peut nous faire confiance pour l’éternité ? À travers la façon dont nous menons actuellement notre vie, montrons-nous à Dieu que nous serons loyaux et purs ? Nous devons prouver que nous ne sommes pas ici pour « prendre » ou pour « nous montrer », mais plutôt pour servir les autres et travailler dur afin d’être productifs dans notre vie. Nous devons tous nous poser la question importante : « Que faisons-nous lorsque personne ne nous regarde ? »

Dans Luc 6 :46, Jésus posa la question : « Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur! et ne faites-vous pas ce que je dis ? » Le Christ n’est pas notre Seigneur si nous ne faisons pas ce qu’Il ordonne. Il explique très clairement dans la Bible que nous devons Lui obéir. Le mot Seigneur signifie « patron » et « maître ». Cependant, beaucoup d’Églises dans ce monde disent « combien il est bon de connaître le Seigneur ce matin », tout en Le célébrant le mauvais jour de la semaine, alors que la plupart d’entre eux sont censés en savoir plus à ce sujet. Ils peuvent lire ce que la Bible déclare et ils devraient connaître davantage un grand nombre de ces sujets. De nos jours, certains enseigne même pendant des séminaires que Dieu n’est pas un Être réel et que la Bible n’est qu’un recueil de mythes et d’allégories. Ils enseignent un mauvais mode de vie au public. Nous devons savoir ce que cela implique d’appeler le Christ notre « Seigneur ». Nous devons savoir que cela implique d’observer activement Ses sabbats et Ses commandements.

Qui Dieu bénira-t-Il ?

Ésaïe 66 :2 nous montre clairement quel genre de personne Dieu recherche et sur qui Il posera un regard favorable : « Et voici à qui je regarde : à celui qui est humble, qui a l’esprit abattu, et qui tremble à ma parole » (Ostervald). Une personne humble est prête à être enseignée et à apprendre ! Il s’agit d’une personne qui désire se repentir, changer et marcher dans la direction opposée – un individu qui est enseignable est prêt à écouter. Avoir l’esprit abattu, ou contrit, signifie être réellement désolé. Ce verset se termine par : « … et qui tremble à ma parole. » Cette personne aura un profond respect pour la Bible en tant que parole inspirée du grand Dieu de la création. Elle sera prête à vivre de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. C’est le genre de personnes que Dieu recherche – celles qui développent cette sorte de caractère.

Qu’est-ce que le caractère ? Le véritable caractère est la force spirituelle ou morale qui nous pousse à être intègres. Il s’agit d’exercer la puissance du Saint-Esprit afin de pouvoir résister au mal et faire ce qui est juste. Le caractère est basé sur les Dix Commandements qui sont la révélation du caractère de Dieu. Ces commandements nous montrent en détail comment aimer Dieu et notre prochain – et ils sont détaillés dans les statuts. En nous soumettant à la puissance du Saint-Esprit en nous, nous sommes capables de résister aux mauvaises tendances et de faire ce qui est juste.

Ésaïe 14 et Ézéchiel 28 décrivent Lucifer. Au départ, il était un être spirituel intègre et resplendissant, mais il se détourna de Dieu. Et son nom, Lucifer, qui signifie « porteur de lumière » et « astre brillant de l’aurore », fut changé pour devenir Satan, qui signifie adversaire. Pourquoi s’est-il détourné ainsi ? Il commença à penser qu’il était aussi puissant et aussi grand que Dieu, qu’il pouvait créer son propre concept du bien et du mal. C’est la première pensée qu’il souffla à Adam et Ève – et ils commencèrent à développer leurs propres idées de ce qui était bon ou mauvais. Satan les a convaincus que Dieu ne voulait pas vraiment dire ce qu’Il disait et qu’ils ne mourraient pas – il les a convaincus d’accepter et d’expérimenter un mélange de bien et de mal. Tout n’est pas mauvais dans le monde et toutes les idées des dénominations « chrétiennes » catholiques ou protestantes ne sont pas mauvaises. C’est pour cela que les gens sont confus, car ils voient de bonnes choses dans de nombreuses religions. Cependant, le résultat final ressemble à un plat appétissant dans lequel il y aurait un peu de poison et une telle combinaison conduit à la mort. Satan le diable ne cesse de nourrir l’humanité avec ce type d’aliment. Mais nous devons craindre suffisamment Dieu pour refuser de consommer ce mélange de bien et de mal. Satan est très puissant, très persuasif et très érudit. Connaît-il la Bible ? Bien sûr que oui ! Il cita même les Écritures en parlant à Jésus-Christ dans Matthieu 4. La question n’est pas d’évaluer l’étendue de vos connaissances, mais de savoir ce que vous faites avec cette connaissance, quel est votre mode de vie et quelles sont vos convictions.

Une question de caractère

Lorsque Dieu pose Son regard sur chacun d’entre nous, quelles sont nos convictions ? Quel est notre caractère ? Le grand Créateur qui nous donne le souffle et la vie peut-Il nous faire confiance ? Observons-nous fidèlement Ses sabbats ou bien trouvons-nous des excuses pour nous absenter de temps à autre ? Trouvons-nous des excuses pour regarder une émission télévisée immorale le vendredi soir ou manquer une assemblée de sabbat car nous ne nous sentons pas en pleine forme ? Trouvons-nous des excuses pour nous fâcher contre les autres, pour les haïr et ne pas leur pardonner ? Certains trouvent des excuses pour mentir ou pour exagérer la réalité, afin de se sentir mieux en rabaisser les autres pour se mettre en valeur. D’autres trouvent des excuses pour s’irriter contre l’Église, certains combattent même le ministère et sapent l’Œuvre de Dieu car ils se sont sentis offensés ou parce qu’ils ne comprennent pas entièrement certains points doctrinaux. Dieu observe comment chacun d’entre nous réagit dans ces circonstances.

J’ai vu tellement de personnes – y compris des ministres et des dirigeants qui semblaient bien en apparence – s’éloigner de la vérité. Lorsque nous voyons des gens qui semblent bien en apparence mais qui essaient de rabaisser l’Église ou le ministère, nous devrions nous souvenir de l’exemple de Samuel qui devait oindre le futur roi d’Israël parmi les fils d’Isaï. Dieu ne lui permit pas de sélectionner aucun des jeunes hommes qui semblaient capables, forts et de belle apparence. Finalement, Dieu montra à Samuel qu’Il avait choisi David, le plus jeune et le plus petit des frères – celui qui passait son temps dans les pâturages à garder les moutons. Dieu ne regardait pas les apparences, Il regardait le cœur et le caractère de David. La bonne forme de caractère consiste à faire de plein gré ce qui est bien, peu importe ce que font les autres autour de nous. Le caractère regroupe des caractéristiques comme une bonne éthique de travail, être zélé dans la prière et l’étude, ainsi qu’être moralement pur dans notre mode de vie. Un autre aspect important de notre caractère est d’être remplis quotidiennement d’humilité et de la crainte de Dieu, afin que nous puissions être des représentants de Dieu et de Jésus-Christ chaque jour de notre vie chrétienne !

L’importance de la prière

Le contact quotidien avec notre grand Créateur par la prière est indispensable au développement de notre caractère. Lorsque je suis arrivé à l’Ambassador College, à l’âge de 19 ans, j’ai appris l’importance vitale de la prière. Afin de commencer la journée en priant, je devais me lever très tôt et utiliser le placard à balais pour prier en privé. Cette leçon de vie m’a appris à commencer ma journée en priant. J’ai continué à le faire pendant toutes ces années et cela peut aussi vous aider – priez avant de manger, avant de lire un journal ou de faire toute chose qui pourrait éloigner vos pensées de Dieu et les diriger vers des choses du monde. Ne laissez aucun obstacle interrompre ce contact. En établissant cette règle, le fait d’établir un contact avec Dieu sera votre principale priorité. Commencez en sanctifiant le nom de Dieu, louez-Le, remerciez-Le pour Sa miséricorde et Ses bénédictions abondantes. Comme M. Armstrong, j’ai souvent consacré un tiers de mon temps de prière à louer et à remercier Dieu. Remerciez-Le en détail pour votre vie, votre maison et votre famille, votre appel et l’opportunité de faire partie de l’Œuvre de la fin des temps, ainsi que la paix dont vous bénéficiez peut-être dans votre pays. Ensuite, confessez vos péchés et demandez avec ferveur à Dieu de vous aider à vous repentir et de vous « laver » de ces choses. Enfin, demandez à Dieu ce dont vous avez besoin, notamment l’amour véritable, la joie, la paix, la foi, la connaissance, la compréhension et la sagesse. Demandez aussi à Dieu Sa puissance afin de vous aider à vaincre à la fois votre propre personnalité, le monde et Satan le diable. Parlez à Dieu comme à un Père et demandez-Lui de subvenir à vos besoins personnels, à ceux de votre famille et de vos amis. Demandez-Lui de bénir l’Œuvre que nous accomplissons avec Sa puissance. Demandez-Lui d’intervenir et de secouer les nations afin de les aider à se réveiller et à se rendre compte qu’il existe un Dieu réel – et demandez-Lui de nous aider à atteindre ces gens avec Sa vérité.

Parlez à Dieu avec ferveur en Lui demandant Son aide dans toutes ces choses. Souvenez-vous que le Christ a dit dans Matthieu 6 :33 que nous devons « [chercher] premièrement le royaume et la justice de Dieu ». À travers vos prières, cherchez à obtenir davantage de Son Esprit, cherchez Sa puissance, Son amour, Sa joie, Sa paix, Sa sagesse et Sa maîtrise de soi. Nous avons besoin de posséder ces attributs du caractère divin en nous. Demandez à Dieu de vous façonner et de vous modeler, d’envoyer Jésus vivre davantage Sa vie en vous afin de mieux Le représenter, ainsi que d’être le « sel de la terre » et une « lumière dans le monde » (Matthieu 5 :13-14).

Développer de bonnes habitudes

Nous devons développer de bonnes habitudes afin d’acquérir la proximité que nous devons avoir avec Dieu pour pouvoir entrer dans Sa famille. Le développement du caractère consiste à acquérir de bonnes habitudes. Celles-ci sont un excellent outil que nous devons utiliser avec l’aide de l’Esprit de Dieu. Si chacun d’entre vous, frères et sœurs à travers le monde, développez ces habitudes, elles vous aideront pour l’éternité. Nous avons déjà parlé de développer l’habitude de prier tôt chaque matin, comme le faisait le Fils de Dieu (Marc 1 :35). Nous devrions aussi considérer le fait de prier trois fois par jour, comme le faisaient le roi David ou le prophète Daniel.

Nous devons aussi développer l’habitude de nous abreuver de la parole de Dieu à travers l’étude de la Bible – c’est ainsi que nous pouvons nous « nourrir » du Christ. La Bible décrit le caractère de Dieu et vous Le connaîtrez en étudiant Sa parole. Le caractère divin est défini dans les Dix Commandements. Aimez-vous Dieu de tout votre cœur et de toute votre force ? Vous abstenez-vous d’avoir d’autres dieux devant la face du vrai Dieu ? Rejetez-vous les idoles ou les images taillées de Dieu ? Révérez-vous le nom de Dieu ? Essayez-vous de ne pas être en compagnie de personnes qui blasphèment et qui utilisent Son nom en vain ? Vous souvenez-vous du jour du sabbat et le sanctifiez-vous ? Dieu a sanctifié le sabbat et Il nous demande de nous souvenir de ce jour spécial nous rappelant qui Il est, c’est-à-dire le Créateur qui nous donne la vie et le souffle.

Le cinquième commandement nous dit d’honorer notre père et notre mère afin que nous vivions longtemps sur la Terre. Une fois adulte, honorez-vous toujours le rôle que Dieu a donné à vos parents ? Cet honneur doit aussi être rendu à Dieu Lui-même qui est le Père ultime. Vous ne devez pas tuer et Jésus magnifia ce commandement en disant que vous ne devez ni haïr ni laisser une attitude d’amertume ou de ressentiment s’installer dans votre esprit. Cette attitude peut vous conduire à blesser ou à tuer une autre personne. Ne laissez pas cette attitude prendre le contrôle de vos pensées. Vous ne devez pas commettre d’adultère ni laissez entrer des pensées de convoitise sexuelle dans votre esprit. Dès que votre esprit se dirige dans cette direction, tournez-vous vers Dieu et demandez-Lui rapidement de vous aider à penser à autre chose. Ne prenez pas cela à la légère, car la convoitise sexuelle peut vous empêcher d’entrer dans le Royaume de Dieu. Ne portez pas de faux témoignages. Si Dieu ne peut pas faire confiance à ce que vous dites, comment pourrait-Il vous faire confiance dans Son Royaume ? Satan est un menteur et Dieu hait le mensonge. Il nous ordonne de ne pas mentir. Les gens doivent croire ce que vous dites et vous devez respecter votre parole. Finalement, ne convoitez pas et ne laissez pas votre esprit se focaliser sur la propriété de quelqu’un d’autre, qu’il s’agisse de son conjoint ou de ses possessions. Apprenez à donner, pas à prendre ; cela fait partie du caractère de Dieu.

La méditation et le jeûne

En plus de développer les habitudes de la prière quotidienne et de l’étude biblique, nous devons aussi développer l’habitude de la méditation. Lorsque vous étudiez la parole de Dieu, apprenez à vous arrêter et à prendre le temps de méditer sur ce que vous avez lu. Il est utile de prendre l’habitude de sortir de temps à autre, peut-être pendant le sabbat, et d’observer les nuages ou les arbres en pensant profondément à la grandeur de Dieu en tant que Créateur. Pensez à la raison pour laquelle Il vous a spécifiquement appelé du milieu de ce monde. Méditez sur le chemin que vous avez parcouru dans votre vie chrétienne et comment vous pouvez encore vous améliorer.

Méditez sur la loi divine et comment vous pouvez laisser cette loi diriger davantage votre vie, en tant que chrétien et disciple du Christ. Utilisez l’outil du jeûne et développez l’habitude de jeûner régulièrement. Si vous êtes en bonne santé, essayez de jeûner une fois par mois. Si vous êtes âgé ou que vous avez des problèmes de santé, peut-être pouvez-vous jeûner chaque trimestre – mais soyez constant dans votre jeûne. Utilisez ce temps pour prier davantage, pour étudier la Bible et pour méditer. Lorsque vous jeûnez, implorez Dieu de travailler avec vous et de vous façonner afin que vous Lui ressembliez davantage.

Marcher avec Dieu

Enfin, frères et sœurs, nous devons développer l’habitude de marcher avec Dieu tout au long de la journée. M. Armstrong m’a dit à de nombreuses reprises que lorsqu’il était dans une situation très difficile, il priait parfois 30 à 60 fois par jour. Il priait Dieu tout au long de la journée, en Lui demandant de l’aider, de le corriger, de lui donner de la force et de l’enseigner. Parlez souvent avec Dieu pendant la journée. Tenez-Lui symboliquement la main et marchez avec Lui. Souvenez-vous de Galates 2 :20, ce verset clé que je vous ai si souvent mentionné. « J’ai été crucifié avec Christ » – l’ancien moi doit périr ; « et si je vis » – car nous ne sommes pas morts physiquement ; « ce n’est plus moi qui vis » – l’égo ou l’ancien moi égoïste et vain. Et voici l’élément clé de ce verset : « C’est Christ qui vit en moi » ! Le Christ vit-Il en vous ? Il vous aidera à développer le véritable caractère, car c’est Dieu qui placera en vous le caractère du Christ par l’intermédiaire du Saint-Esprit. « … Si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi [du] Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » [Peu de Bibles en français traduisent correctement ce verset, il ne s’agit pas de la foi “au” Fils de Dieu, mais bien de la foi “du” Fils de Dieu – cf. traduction Martin.] Nous serons alors capables de vivre par « la foi du Fils de Dieu » et d’avoir une confiance absolue en Dieu – une confiance qui vient de Lui à travers le Saint-Esprit. C’est ainsi que nous développerons le véritable caractère, en laissant le Christ vivre en nous – ces outils et ces habitudes peuvent nous aider à atteindre ce but.

Lorsque la grande tribulation commencera, si vous possédez le caractère de Dieu, vous serez capable de maintenir vos convictions et de faire ce qu’Il vous ordonne, en dépit des menaces ou du fait d’être jeté en prison. Vous direz : « J’ai confiance en Dieu, Il est réel et j’obéirai au Dieu de la Bible. » Vous ferez alors partie des vainqueurs. Ceux qui choisiront la voie de la facilité, en suivant la bête et le faux prophète, iront dans l’étang de feu. Si vous avez le caractère de Dieu et que vous Lui faites confiance, vous vivrez éternellement et Dieu pourra vous adresser les mêmes paroles qu’à Abraham : « Je sais maintenant » – Il saura qu’Il peut vous faire confiance pour l’éternité. Dieu peut-Il dire cela de vous ? J’espère que c’est le cas. Nous voulons tous vivre et nous voulons vivre éternellement. Nous devons donc nous soumettre à Dieu, L’implorer, marcher et parler avec Lui. Nous devons demander au Christ de vivre Sa vie en nous.

Implorons Dieu de développer en nous le caractère de Jésus-Christ, afin que nous puissions refléter le Christ et Dieu dans tout ce que nous pensons, disons et faisons. Nous ne serons pas parfaits au cours de cette vie, mais nous devons croître dans la grâce et la connaissance. Nous devons croître « à la mesure de la stature parfaite de Christ » (Éphésiens 4 :13). Frères et sœurs, développons le caractère de Dieu. Il y a d’immenses récompenses à la clé !

Le Journal
Années :
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube