Année 2018   Septembre-Octobre Afficher en grands caractères

La merveilleuse vérité du Dernier Grand Jour

par Wallace Smith
Multitude de gens

Quel est le sort de ceux qui meurent en n’ayant jamais connu Jésus-Christ ? En effet, la plupart de ceux qui ont vécu et qui sont morts n’ont même jamais entendu parler de Lui ! Dieu ne sauvera-t-Il qu’un petit nombre au cours de cette vie en abandonnant des milliards d’individus qui ont marché sur la Terre ? Des individus qui seraient perdus à jamais sans recevoir une réelle opportunité d’être sauvés de leurs péchés ?

La vérité que nous célébrons chaque année au cours du Dernier Grand Jour – le huitième jour qui suit immédiatement les sept jours de la Fête des Tabernacles – est une des plus belles connaissances de l’Église de Dieu. En suivant le schéma des Jours saints et leur signification prophétique, nous savons que Dieu n’a pas abandonné ceux qu’Il a créés à Son image. Tous ceux qui ont vécu auront l’occasion de connaître Jésus-Christ et de découvrir que Celui par qui toutes choses ont été faites est le Dieu du Dernier Grand Jour !

Cependant, l’Église est souvent attaquée sur cette croyance, qualifiée de « doctrine d’Armstrong de la seconde chance », et certains s’en moquent en disant qu’elle n’est pas biblique. Vraiment ? Pouvez-vous prouver dans la Bible ce que représente ce jour ? Pourquoi croyons-nous en la deuxième résurrection et en ce qu’elle représente ?

Examinons ce que la parole de Dieu déclare réellement à ce sujet.

Pour tous ceux qui ont soif

Premièrement, pourquoi associons-nous le Dernier Grand Jour, après la Fête des Tabernacles, à la deuxième résurrection ? La Fête – qui est uniquement appelée le « huitième jour » dans l’Ancien Testament (Lévitique 23 :36, 39 ; 2 Chroniques 7 :9) – tire son nom d’une déclaration personnelle de Jésus, faite ce jour-là, il y a environ 2000 ans. Comme l’a rapporté l’apôtre Jean : « Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Écriture » (Jean 7 :37-38). Pour être sûr qu’il n’y ait aucune confusion, Jean expliqua que Jésus parlait du Saint-Esprit (verset 39).

Les propos de Jésus semblent contraster avec ceux du chapitre précédent, où Il explique que seuls ceux qui sont attirés par le Père peuvent venir à Lui (Jean 6 :44, 65). L’apôtre Paul expliqua également aux Corinthiens que Dieu n’appelle pas tout le monde aujourd’hui, mais qu’Il choisit les « choses faibles du monde » par opposition aux puissants (1 Corinthiens 1 :26-29). De même, l’apôtre Pierre dit à la foule, rassemblée lors de la Pentecôte de l’an 31 de notre ère, que le pardon des péchés et l’Esprit de Dieu sont désormais accessibles à tous « en aussi grand nombre que le Seigneur notre Dieu les appellera » (Actes 2 :39). Beaucoup cherchent des excuses par rapport à ces passages, mais Jésus et Ses apôtres sont clairs : Dieu n’attire pas ou n’appelle pas le monde entier à notre époque.

Que faire alors des paroles de Jésus prononcées en ce huitième jour – le « dernier grand jour de la fête » ?

Leur signification nous est révélée dans la séquence prophétique des Jours saints, en considérant que le Dernier Grand Jour suit immédiatement le dernier jour de la Fête des Tabernacles.

Le jugement du grand trône blanc

Dans Apocalypse 20 :4-6, nous apprenons que les saints, ressuscités et glorifiés au retour de Jésus-Christ, régneront à Ses côtés pendant mille ans – ce que nous appelons le Millénium, représenté par les sept jours de la Fête des Tabernacles. Mais ce n’est pas tout !

Nous apprenons dans ces passages que la résurrection des véritables chrétiens à la vie éternelle n’est que la première résurrection. Après l’accomplissement des mille ans, une deuxième résurrection aura lieu pour « les autres morts » (verset 5) ! Et puisque « la seconde mort n’a pas de pouvoir » sur ceux de la première résurrection (verset 6), nous savons par conséquent que ceux de la deuxième pourront encore être soumis à la mort – ce seront des êtres physiques et pas encore éternels.

Les détails de cette deuxième résurrection sont donnés un peu plus loin dans le chapitre, lorsque Jean décrivit la vision du jugement du grand trône blanc. Après avoir décrit Dieu assis sur un grand trône blanc, Jean rapporta : « Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres » (Apocalypse 20 :12-13).

Le mot grec utilisé ici pour les « livres » qui furent ouverts est biblion – les livres de la Bible. La parole de Dieu ne peut vraiment être comprise que spirituellement (1 Corinthiens 2 :14), à condition que Dieu nous ouvre la compréhension des Écritures (cf. Luc 24 :45). Pour la vaste majorité de l’humanité présente à cette deuxième résurrection, le jugement du grand trône blanc représente la période pendant laquelle la Bible leur sera ouverte – vraiment ouverte – à la compréhension totale pour la première fois.

La description de la vie qu’ils devront mener correspond en tout point au mode de vie que doivent mener les véritables disciples appelés maintenant – qui sont la maison de Dieu et qui sont actuellement jugés sur leur obéissance à l’Évangile (1 Pierre 4 :17), sur les paroles écrites dans les livres de la Bible et sur la loi de liberté (les Dix Commandements) qu’elle contient (Jacques 2 :11-12). La vie que peu d’entre nous connaissent aujourd’hui, deviendra finalement celle de tous, « petits et grands », quand ils seront appelés ! Tous ceux qui n’ont jamais reçu une véritable occasion comprendront enfin pleinement la parole divine et ils seront jugés par elle – c’est-à-dire qu’ils devront se laisser guider par elle et faire des choix quotidiens à la lumière de cette vérité – comme les appelés de l’époque actuelle.

Pour quelle autre raison le Livre de vie serait-il aussi ouvert, comme le déclare Apocalypse 20 :12 ? Les Écritures nous enseignent que le Livre de vie contient dès maintenant les noms des saints – ceux qui ont vaincu au cours de leur vie (cf. Philippiens 4 :3 ; Apocalypse 3 :5). Puisqu’ils auront tous été ressuscités au retour du Christ, pourquoi rouvrir ce livre ? Parce que de nouveaux noms y seront ajoutés. Les paroles prononcées par Jésus il y a quelque 2000 ans, lors du Dernier Grand Jour, s’accompliront : Tous ceux qui ont soif boiront librement !

Finalement, les hommes et les femmes qui s’obstineront et qui refuseront de changer, après avoir reçu cette pleine compréhension, seront jetés dans l’étang de feu et détruits une fois pour toutes (Apocalypse 20 :15). Avec la mort du dernier être humain, tandis que les autres possèderont la vie éternelle, c’est la mort elle-même qui sera détruite (1 Corinthiens 15 :26). C’est ce que Jean vit dans le songe : la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu pour ne plus jamais affecter l’humanité (Apocalypse 20 :14). Le dernier être humain qui sera jeté dans l’étang de feu emportera la mort avec lui !

À cette époque-là, tous les êtres humains qui auront vécu et qui se seront soumis à Dieu posséderont l’immortalité. La mort n’existera plus. Quel plan et quel Dieu !

Cependant, beaucoup remettent en question cette compréhension. L’idée que ceux qui ne seront pas « sauvés » ne souffriront pas éternellement en enfer est un de nos enseignements qui exaspère le plus de nombreux soi-disant « chrétiens » ! Mais cela vaut la peine d’examiner comment cette doctrine de la deuxième résurrection et du jugement du grand trône blanc – qui donnera une opportunité de salut à tous ceux qui ont vécu et qui sont morts – est reprise dans de nombreux autres passages. Son rôle essentiel prouve que Dieu est fidèle à Sa parole.

“Tout Israël sera sauvé”

Considérez par exemple l’épître de Paul aux Romains. Il avait parfaitement compris que tous les gens aveuglés à notre époque auraient une opportunité ultérieure et il trouva un grand espoir personnel dans cette vérité.

Romains 9 nous révèle son ardent désir de voir son propre peuple – les Juifs et le peuple d’Israël – accueillir leur Sauveur, qui vint en personne du milieu d’eux dans la chair (verset 5). Il avait le cœur brisé de voir sa nation rejeter Celui qui leur avait été envoyé pour les sauver : « Je dis la vérité en Christ, je ne mens point, ma conscience m’en rend témoignage par le Saint-Esprit : j’éprouve une grande tristesse, et j’ai dans le cœur un chagrin continuel. Car je voudrais moi-même être anathème et séparé de Christ pour mes frères, mes parents selon la chair » (versets 1-3).

La plupart des Juifs étaient aveuglés à cette époque (Romains 11 :7-8, 25) et, à cause de l’aveuglement d’Israël, Dieu avait ouvert une porte aux Gentils (versets 11-12).

Pourtant, alors même qu’il les voyait mourir dans l’ignorance de leur Sauveur personnel, il avait encore de l’espoir pour eux ! Aussitôt après avoir dénoncé leur aveuglement, Paul déclara que « tout Israël sera sauvé » (verset 26) ! « Car Dieu a renfermé tous les hommes [d’Israël] dans la désobéissance pour faire miséricorde à tous » (verset 32). Comment cela peut-il être vrai ? Comment « tout Israël » pourrait-il être sauvé si, au moment où il écrivit ces paroles, la vaste majorité de ses habitants étaient morts et la plupart des vivants aveuglés ? Si Dieu « a renfermé tous les hommes dans la désobéissance » au cours de cette vie, Il a aussi prévu de « faire miséricorde à tous » et celle-ci sera étendue à tous ses habitants pendant une époque future.

Comment Paul pouvait-il parler d’une telle opportunité, lorsque « tout Israël sera sauvé » ? Comment pouvait-il être aussi confiant que tous les Israélites auraient un jour accès à l’Esprit de Dieu et au salut qu’ils reniaient dans leur aveuglement ?

Parce que Paul connaissait les Écritures !

Il était parfaitement familier avec Ézéchiel 37 qui décrit une résurrection physique pour « toute la maison d’Israël » (verset 11) – ou pour « tout Israël » selon les propos de Paul. Lisez-le vous-même dans Ézéchiel 37 :1-14. Dieu décrit la résurrection d’une multitude d’Israélites qui sont morts sans avoir reçu Son Esprit. Ils sont représentés par des os desséchés auxquels Il redonne des nerfs et des muscles, avant de les faire revenir à la vie physique ! Ils se lèvent, se croyant sans espérance et coupés de Dieu (verset 11), mais l’Éternel leur dit : « Et vous saurez que je suis l’Éternel, lorsque j’ouvrirai vos sépulcres, et que je vous ferai sortir de vos sépulcres, ô mon peuple ! Je mettrai mon Esprit en vous, et vous vivrez ; je vous rétablirai dans votre pays, et vous saurez que moi, l’Éternel, j’ai parlé et agi, dit l’Éternel » (versets 13-14).

Comme l’a dit Paul : « Tout Israël sera sauvé » ! La parole de Dieu lui avait enseigné qu’il y aurait une résurrection à la vie physique pour ceux qui sont morts et qui ont été aveuglés par le diable, afin qu’ils reçoivent l’opportunité qu’ils n’avaient jamais eue précédemment.

Pour Israël seulement ?

Ézéchiel mentionne seulement Israël. La promesse de cette résurrection physique concerne-t-elle uniquement la nation d’Israël ? Qu’en est-il des milliards et des milliards de Gentils qui sont morts dans l’ignorance ? Apocalypse 20 ne dit-il pas que les autres morts, « les grands et les petits », seront ramenés à la vie ?

Jésus-Christ déclare que les morts des autres nations se lèveront avec Israël au jour du jugement du grand trône blanc. Voyez par exemple Matthieu 12, lorsqu’Il critiqua sévèrement les scribes et les pharisiens juifs pour leur manque de foi et le fait qu’ils rejettaient Son ministère. Il dit : « Les hommes de Ninive se lèveront, au jour du jugement, avec cette génération et la condamneront, parce qu’ils se repentirent à la prédication de Jonas ; et voici, il y a ici plus que Jonas. La reine du Midi se lèvera, au jour du jugement, avec cette génération et la condamnera, parce qu’elle vint des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et voici, il y a ici plus que Salomon » (versets 41-42).

Il précise bien que ces païens – le peuple assyrien de Ninive et la célèbre reine de Séba – « se lèveront, au jour du jugement, avec cette génération ». Lorsque ces non-Israélites découvriront à la résurrection que les dirigeants juifs ne se sont pas repentis alors que le Fils de Dieu était au milieu d’eux, ils les qualifieront d’insensés !

Dieu explique que la période de jugement de la deuxième résurrection sera plus facile pour les peuples païens de Sodome et de Gomorrhe que pour les villes juives qui refusèrent d’accueillir Ses disciples (Matthieu 10 :15) – c’est encore une indication claire que le monde entier aura droit à cette résurrection, pas seulement Israël.

Oui, les non-Israélites qui sont morts ressusciteront avec Israël ! Dieu ressuscitera bel et bien tous « les morts, les grands et les petits ».

Dieu est-Il vraiment équitable ?

Cela apporte une autre preuve biblique que ceux qui sont morts dans l’ignorance auront leur chance dans le futur. Si ce n’était pas le cas, pourrions-nous considérer que Dieu est juste et équitable ? S’ils sont condamnés à la destruction, sans avoir reçu une opportunité pour y échapper, nous serions en droit de nous interroger comme Abraham dans Genèse 18 :25 : « Celui qui juge toute la terre n’exercera-t-il pas la justice ? »

La parole de Dieu est absolument claire sur Son engagement d’appliquer le même traitement à tous. Dans Actes 10 :34, Pierre expliqua que « Dieu ne fait point de favoritisme » – « Dieu ne fait point acception de personnes » (LSG). Cette vérité se retrouve dans de nombreux autres passages, comme Deutéronome 10 :17, 2 Chroniques 19 :7, Romains 2 :11 et Galates 2 :6. Le Dieu tout-puissant ne montre ni favoritisme ni partialité. Sa loi exprime ce trait de caractère divin en nous ordonnant : « Vous aurez la même loi, pour l’étranger comme pour l’indigène ; car je suis l’Éternel, votre Dieu » (Lévitique 24 :22).

Pourtant, comme nous l’avons déjà vu, Dieu ne travaille pas de la même manière avec chacun et Il n’appelle pas tout le monde au cours de la présente époque. Par exemple, Paul précise que Dieu appelle principalement les faibles et les méprisés, pas les puissants (1 Corinthiens 1 :26-29). Pourrions-nous dire qu’Il ne fait pas acception de personnes s’Il ne donne pas aux riches et aux puissants une opportunité identique à l’avenir ?

Certains théologiens essaient de contourner le problème, car ils sont bien forcés de reconnaître qu’aujourd’hui encore des millions – voire des milliards – d’êtres humains n’ont jamais entendu le nom même de Jésus-Christ. Ils suggèrent que Dieu est malgré tout équitable et qu’Il ne fait pas de favoritisme car, dans Sa connaissance absolue, Il sait tout simplement qui L’acceptera et qui Le rejettera. De cette manière, ils supposent que ceux qui n’ont jamais entendu parler du Christ à travers l’histoire de l’humanité sont ceux dont Dieu savait d’avance qu’ils Le rejetteraient.

En plus d’être une insulte aux nombreuses cultures à travers le monde, ce concept va à l’encontre des paroles mêmes de Jésus-Christ.

Dans Matthieu 11 :20-24, Jésus ne laissa aucun doute que les habitants des villes païennes de Tyr, Sidon et Sodome se seraient repentis s’ils avaient vu les miracles puissants qu’Il avait accomplis dans les villes juives de Chorazin, Bethsaïda et Capernaüm ! Il précisa pour Tyr et Sidon : « Il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre » (verset 21). Même l’infâme ville de Sodome aurait bien réagi si les gens avaient vu les miracles de leur Sauveur.

Jésus expliqua aux Juifs de Son époque que les habitants de ces villes païennes répondront à leur appel et qu’ils seront traités « moins rigoureusement » à la résurrection que ces villes juives (versets 22 et 24). Ils auront en effet plus de facilité à répondre, car ils n’auront pas les remords des habitants des villes de Juda lorsque ceux-ci réaliseront qu’ils ont rejeté leur propre Messie.

Ne donnera-t-Il pas à Tyr, Sidon et Sodome la même opportunité qu’Il donna aux villes de Chorazin, Bethsaïda et Capernaüm ? Bien sûr que si ! Car Dieu est équitable et Il ne fait point acception de personnes ! Tous ceux qui sont morts dans l’ignorance auront leur chance. 2 Pierre 3 :9 nous dit que Dieu désire ardemment que tous parviennent à la repentance et qu’Il veillera à ce que tous reçoivent une opportunité.

Il y aura un grand jour de jugement pour toute l’humanité – un jour où tous ceux qui ont vécu recevront leur première opportunité de connaître, de comprendre et d’accepter la vérité, sans avoir les yeux voilés par les séductions du diable (cf. Ésaïe 25 :7-8 ; Apocalypse 12 :9).

Parmi les tromperies imposées par Satan à l’humanité se trouve un christianisme de contrefaçon qui renie la merveilleuse vérité du Dernier Grand Jour et du jugement du grand trône blanc. L’adversaire voudrait faire croire au monde que Dieu est soit trop faible et impuissant pour sauver la majeure partie de l’humanité de la destruction (ou du tourment éternel, comme le croient beaucoup de gens séduits), soit trop dur et insensible au point de rester indifférent en voyant la majeure partie de l’humanité détruite dans son ignorance.

Mais le Dieu de la Bible n’est pas comme cela.

Le plan divin n’a jamais été conçu pour un petit groupe d’individus – l’infime fraction de l’humanité qui a reçu le privilège d’entendre la prédication au sujet du véritable nom de Jésus-Christ. Dieu n’est pas un Dieu capricieux au point d’abandonner la vaste majorité des êtres humains qu’Il a créés avec amour à Son image, puis de les détruire à jamais sans leur donner la moindre opportunité d’échapper à un tel destin et d’obtenir la vie éternelle !

La Bible décrit en détail que Dieu est beaucoup plus grand que cela ! Elle décrit un Dieu aimant chaque être humain qu’Il a créé. Un Dieu qui a un plan afin qu’aucun d’entre eux ne passe entre les mailles du filet.

Le Dieu du Dernier Grand Jour

Voici l’exemple d’un individu qui pourrait donner l’impression d’être passé entre les mailles. Mon père est décédé à l’âge de 73 ans et je peux affirmer qu’il n’a jamais été appelé durant sa vie pour comprendre la vérité et connaître son Sauveur. Je l’ai connu pendant presque 43 ans et je l’aimais. J’ai hâte de le revoir. J’ai beaucoup de souvenirs avec lui.

Mais quand je pense que Dieu se souvient de chaque moineau qui tombe (Luc 12 :6-7), alors je dois reconnaître que mes souvenirs de lui ne sont rien comparés à ceux de Dieu.

Dieu se souvient du jour où mon père commença à se former dans le sein maternel. Il se souvient du jour de sa naissance et de toutes ses joies. Dieu était présent à chaque instant où mon père était dans l’angoisse, dans la douleur ou la souffrance. Il connaît le son exact de chacun de ses rires. Il sait ce qu’il y avait derrière toutes ses larmes, ainsi que le tracé exact de chacune d’entre elles le long de sa joue.

Même si mon père n’en a rien su de son vivant, Dieu l’a aimé davantage que moi et Il désire le revoir et l’embrasser – lui dire qu’il existe une meilleure voie et qu’une nouvelle vie qu’il n’avait jamais imaginée l’attend.

Nos êtres chers qui ont disparu – dont mon père – et les milliards de gens qui sont morts avant eux auront cette opportunité. La mort et les séductions du diable ne les ont pas coupés à jamais de l’amour de Dieu. Jésus-Christ, le Premier et le Dernier, détient les clés de la mort et du séjour des morts (Apocalypse 1 :18) et, à Son commandement, Il en fera sortir tous ceux qui s’y trouvent. Les choses se passeront ainsi au jugement du grand trône blanc, qui débutera juste après le Millénium.

Lorsque nous voyons la beauté et l’envergure du merveilleux plan de Dieu – un plan qui s’étend bien au-delà des portes de la mort et qui concerne chaque être humain ayant marché sur cette planète, sans oublier personne – nous pouvons reprendre à notre compte les paroles de louanges de Paul : « Ô profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles ! » (Romains 11 :33).

Louons de la même manière le Dieu du Dernier Grand Jour.

Le Journal
Années :
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube