Année 2018   Janvier-Février Afficher en grands caractères

La Terre, l’univers et vous
dans le plan divin de 7000 ans

par Wyatt Ciesielka

Comment la Terre ou l’univers s’inscrivent-ils dans une histoire de 6000 ans ? Comment la théorie d’une « nouvelle Terre » ou d’une « Jeune-Terre » explique-t-elle les fossiles préhistoriques des dinosaures, des mammouths et de la faune ancienne ? Si Dieu a un « plan de 7000 ans », dont les 6000 premières années sont allouées à l’humanité avant le retour du Christ, comment pouvons-nous expliquer l’âge de l’univers, des galaxies et des étoiles, sans parler de la Terre elle-même.

la planète Terre vue de l’espace

La plupart des athées et des agnostiques acceptent que l’univers soit vieux de plusieurs milliards d’années, mais ils rejettent le fait que la création ait besoin d’un Créateur. Dans le même temps, des « chrétiens fondamentalistes » s’égarent en comprenant les Écritures de façon erronée et en ignorant les preuves scientifiques, alors qu’ils essaient de faire tenir l’ensemble de la création dans une période de 6000 ans. Ils ignorent délibérément les résultats des mesures du rayonnement cosmologique fossile montrant que l’univers, les galaxies et les étoiles existent depuis plusieurs milliards d’années. Même en considérant que les méthodologies et les modèles employés pour établir cette datation possèdent une marge d’erreur, le cosmos est beaucoup plus vieux que 6000 ans dans tous les cas !

De la même manière, certains essaient de faire tenir l’histoire de la Terre dans une période de 6000 ans, en ignorant délibérément les techniques de « datation relative » (en étudiant les fossiles et les couches sédimentaires), la radiométrie, la stratigraphie paléomagnétique (en étudiant comment les matériaux magnétiques dans les couches terrestres ont été affectés par les changements périodiques dans le champ magnétique mondial), la datation au potassium-argon, d’autres analyses chimiques, ainsi que les carottes de glace prélevées dans l’Arctique et l’Antarctique montrant que notre planète a bien plus de six millénaires d’existence.

L’Église de Dieu enseigne un « plan de 7000 ans », mais que cela signifie-t-il vraiment ? Y a-t-il une contradiction entre la Bible et la science ? Dieu a-t-Il un plan de 7000 ans ? Que révèlent les Écritures au sujet de l’univers, de la Terre et de la création que la compréhension scientifique actuelle ne contredit pas ?

Il est essentiel de comprendre que de nombreuses déclarations affirmant que les Écritures et la science se contredisent sont fausses. D’un côté les athées et les agnostiques s’égarent en reniant le fait que la création ait besoin d’un Créateur et que « les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables » (Romains 1 :20). D’un autre côté, les partisans de la « Jeune-Terre » s’égarent dans une direction différente en essayant de faire tenir des milliards d’années d’histoire en seulement 6000 ans. Les deux théories sont fausses ! Comme nous allons le montrer, il n’y a aucune contradiction entre la possibilité que l’univers, les étoiles et les galaxies existent depuis plusieurs milliards d’années – ou le fait que des dinosaures et d’autres animaux aient vécu sur la Terre il y a plusieurs millions d’années – et le fait que Dieu créa Adam et Ève il y a environ 6000 ans.

Toutes choses ont été créées par le Christ

Une vérité fondamentale et très importante dans cette discussion est que Dieu a créé TOUTES choses par le Christ. « Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui » (Colossiens 1 :16). « Toutes les choses » signifient absolument tout, aussi bien dans le règne physique que spirituel.

Cependant, la Bible ne dit pas que toutes ces choses ont nécessairement été créées il y a environ 6000 ans. Il existe une période de 6000 ans pour l’humanité et la Bible enseigne clairement que le règne du Christ sera un Millénium – une époque d’une durée de 1000 ans (Apocalypse 20 :6). L’Église de Dieu continue d’enseigner avec justesse ce plan général. Et l’enseignement de ce plan, ou de cette doctrine, ne date pas d’hier ! Comme Dexter Wakefield l’a écrit dans son article : « L’enseignement des “7000 ans” a une histoire ancienne bien connue des historiens » (La doctrine des “7000 ans”).

Vers le 2ème siècle apr. J.-C., de nombreux auteurs mentionnèrent la doctrine des 7000 ans. Eusèbe écrivit que Papias d’Hiérapolis (en Asie mineure) aurait déclaré « qu’il y aura mille ans après la [première] résurrection des morts, que le règne du Christ sera matériel et aura lieu sur la terre » (Histoire ecclésiastique, livre 3, chapitre 39, éditions Picard, traduction Émile Grapin). Dans Dialogue avec Tryphon, Justin de Naplouse écrivit qu’après les 1000 ans de règne du Christ sur la Terre, une résurrection générale et un jugement auraient lieu (chapitres 80 et 81). Irénée, deuxième évêque de Lyon, a écrit : « Car autant de jours a comporté la création du monde, autant de millénaires comprendra sa durée totale », avant de dresser un parallèle entre les sept jours de la création et les sept millénaires du plan divin pour l’humanité (Contre les hérésies, livre 5, chapitre 28, éditions du Cerf, traduction Adelin Rousseau). Tertullien reconnaissait également la possibilité de la promesse d’un Millénium sur la Terre (Contre Marcion, livre 3, chapitre 25).

En parlant de cette doctrine, Douglas Winnail a écrit dans un article :

« Au fil des ans, l’Église de Dieu a expliqué que Dieu avait un plan de 7000 ans. Bien que cela ne soit pas mentionné spécifiquement dans les Écritures, nous le comprenons à travers l’analogie historique et biblique. Dans les deux premiers chapitres de la Genèse, nous lisons que pendant la “semaine de la création”, Dieu fit la Terre et toutes choses en six jours – avant de se reposer le septième jour. En citant Psaume 90 :4, l’apôtre Pierre signala cette analogie en écrivant que “devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour” (2 Pierre 3 :8). L’apôtre Paul fit une analogie similaire en comparant le repos de Dieu lors du septième jour de la semaine de la création avec notre repos du sabbat [hebdomadaire], puis le repos ultime pour les chrétiens dans le Millénium (Hébreux 4 :1-11). Pendant le repos millénaire, les saints régneront avec le Christ pendant 1000 ans, lorsque le Royaume de Dieu sera établi sur cette Terre (Apocalypse 20 :4-6). L’implication de cette analogie est que le plan de Dieu alloue 6000 ans à l’humanité pour tenter de diriger la Terre, suivis par le règne de 1000 ans du Christ et des saints » (“Is There a Plan of God ?”, Living Church News, novembre-décembre 2001).

Pourtant, certains se sont emparés de la « doctrine des 7000 ans » et, en désaccord avec les Écritures, ils essaient de faire rentrer toute l’histoire de l’univers dans les dernières 6000 années. Ce n’est pas ce que la Bible déclare ni ce que l’Église de Dieu enseigne. Alors, qu’est-ce que la Bible enseigne au sujet de l’origine de l’univers ?

1. Au commencement étaient Dieu le Père et la Parole, qui devint le Christ

Il y avait déjà un « commencement » avant Genèse 1 :1. Nous lisons ainsi dans Jean 1 :1-2 : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. » Il s’agit de « l’éternité » passée. Nous voyons à nouveau au verset 3, que toutes choses ont été faites par la Parole, qui devint le Christ : « Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. » Jean 1 :1-2 fait référence à une réalité antérieure à la création. La Parole qui était avec Dieu et qui était Dieu existait avant que le temps ou l’espace aient été créés.

Les théories actuelles en cosmologie (l’étude de l’origine de l’univers physique) estiment que l’espace et le temps font tous deux partie de l’univers physique. Les expériences validant la théorie de la relativité restreinte d’Albert Einstein montrent qu’il existe un lien entre l’univers physique et le temps – et que cet espace et ce temps ne sont pas des concepts valides s’ils sont pris séparément. Selon la physique moderne, il est probable que le temps n’existait pas avant que Dieu ne crée l’espace. Ces théories valident aussi le fait que Dieu et la Parole existaient « avant tous les temps » (2 Timothée 1 :9, BFC).

2. “Plus tard”, Dieu créa le monde des esprits

La Bible révèle que Dieu et la Parole ont toujours existé, mais à un moment donné, ils créèrent quelque chose – quoi donc ? Les Écritures nous fournissent la réponse. Dans Job 38 :4-7, nous voyons que lorsque Dieu planifia la création de l’univers physique (lorsqu’Il en “fixa les dimensions”), puis qu’Il « [jeta] les fondations de la terre » (Ostervald), les anges existaient déjà et ils poussèrent des « cris de joie » au sujet de la merveilleuse création que Dieu mettait en place. Donc, les anges avaient déjà été créés, avant la création du monde physique.

3. Encore “plus tard”, Dieu créa les cieux et la Terre par le Christ

Genèse 1 :1 arrive bien après que le monde angélique a été créé. Nous lisons : « Au commencement, Dieu [la forme plurielle ’elohiym indiquant Dieu et la Parole ensemble] créa les cieux et la terre. » Cette première création de l’univers physique est mentionnée ailleurs dans la Bible. Mais comme nous allons le voir, cela eut lieu longtemps avant la création d’Adam et Ève ! Vous serez peut-être surpris de voir que certains versets bibliques, écrits il y a des milliers d’années, s’accordent avec les théories actuelles concernant l’origine et la condition de l’univers physique, bien avant que celles-ci ne soient découvertes à notre époque récente !

Des centaines d’années en arrière, l’Église catholique persécuta ceux qui s’opposaient publiquement à sa théorie disant que notre système solaire était fixe et que l’univers tournait autour de la Terre. Cependant, des milliers d’années plus tôt, Dieu écrivit qu’Il avait Lui-même « étendu les cieux » (voir Psaume 104 :2 ; Ésaïe 42 :5 ; Jérémie 51 :15). Le verbe hébreu pour « étendre » – natah – indique un mouvement et une expansion. Cela s’accorde tout à fait avec les conclusions actuelles des astronomes montrant que l’univers n’est pas « fixe » et que les galaxies se déplacent vers l’extérieur de celui-ci – elles continuent de s’étendre !

4. Entre Genèse 1 :1 et Genèse 1 :2 (la théorie du décalage)

Après que le monde des esprits a été créé, et apparemment longtemps après que les étoiles et les galaxies ont été créées, Genèse 1 :2 révèle que la Terre était devenue tohu (un mot hébreu signifiant informe, chaotique ou dévasté) et bohu (vide et dévasté). Mais Dieu ne créa pas notre planète ainsi ! Comme nous allons le voir dans un moment, il y a un « décalage » entre Genèse 1 :1 et Genèse 1 :2. Ce décalage ou cette période pourrait aisément représenter plusieurs millions d’années. Certains lui donnent le nom de « théorie du décalage ». Cela s’accorde avec la Bible et avec la science. C’est aussi ce que l’Église de Dieu enseigne. Mais comment pouvons-nous en être sûrs ?

Dans Genèse 1 :2, le verbe « être » (était) vient de l’hébreu hayah, qui devrait plutôt être traduit par « devenir » (devint) dans ce passage. Selon le contexte, ce mot hébreu signifie « être » ou « devenir ». Par exemple, Genèse 19 :26 déclare que la femme de Lot « devint » (hayah) une statue de sel. Mais il y a une raison bien plus importante pour laquelle nous savons que la Terre « devint » tohu et bohu.

Dieu ne créa pas la Terre tohu et bohu, c’est-à-dire informe, vide et dévastée. Dieu n’est pas l’auteur de la confusion (1 Corinthiens 14 :33) ! Ésaïe 45 :18 explique cela très clairement : « Car ainsi parle l’Éternel, le créateur des cieux, le seul Dieu, qui a formé la terre, qui l’a faite et qui l’a affermie, qui l’a créée pour qu’elle ne soit pas déserte [tohu], qui l’a formée pour qu’elle soit habitée… » D’autres passages établissent un lien entre l’expression « tohu et bohu » et une punition provoquée par un péché (Jérémie 4 :23 [informe et vide] ; Ésaïe 34 :11 [désolation et destruction]). Il se passa assurément quelque chose entre Genèse 1 :1 et Genèse 1 :2. Dieu n’a pas créé les cieux et la Terre dans un état de « chaos ».

C’est Satan qui corrompt les choses (cf. Ézéchiel 28 :15). Lorsque Dieu fait quelque chose, ce qu’Il fait est « très bon » (Genèse 1 :31). Lucifer a délibérément choisi de se rebeller et de devenir Satan – celui qui détruit, qui blesse et qui commet le meurtre (Jean 8 :44). Il est impossible que Dieu ait créé des choses dévastées ou chaotiques. C’est en violation avec les Écritures et cela est contraire à la nature divine. Affirmer le contraire – le fait que Dieu ait pu créer des choses dans un état chaotique – démontre une incompréhension totale de la nature divine.

Il est logique que la rébellion pécheresse de Satan ait été la cause de la confusion que nous voyons dans Genèse 1 :2. Comme Jésus l’a dit, Il vit « Satan tomber du ciel comme un éclair » (Luc 10 :18). Dans la brochure Dieu a-t-il créé le diable ?, M. Armstrong a écrit : « La terre avait été créée parfaite. Par la suite, à cause de la rébellion de Lucifer et de ses anges, elle devint une ruine » (page 9). Ézéchiel 28 :11-15 et Ésaïe 14 :12-15 rapportent cet épisode. Satan était le gouverneur de toute la Terre avant sa rébellion (et il dirige toujours l’ensemble de la Terre – cf. Jean 14 :30 ; 2 Corinthiens 4 :4 ; Éphésiens 6 :12). Il attaqua le trône de Dieu, mais il fut rejeté sur la Terre ! Assurément, le Christ est infiniment plus puissant que Satan, mais Il ne le remplacera, en tant que dirigeant de ce monde, qu’à partir de Son second Avènement (cf. Apocalypse 11 :15).

C’est la rébellion de Satan qui causa la destruction de la Terre avant Adam. Dieu ne créa pas notre planète ainsi. Les agissements pécheurs de Satan laissèrent la Terre et les cieux dans un état de ruine, de chaos et de dévastation, comme nous l’avons lu dans Genèse 1 :2.

5. Après Genèse 1 :2, Dieu “recréa” (renouvela) les cieux et la Terre

Psaume 104 :30 déclare : « Tu envoies ton Esprit : ils sont créés, et tu renouvelles la face de la terre. » Ce passage est symbolique de la promesse dans laquelle Dieu dit qu’Il soutient Sa création, mais cela pourrait aussi être une référence concrète à l’œuvre de recréation qui débuta à partir de Genèse 1 :2. À l’avenir, Dieu accomplira à nouveau un rafraîchissement et un renouvellement similaire à celui qu’Il effectua il y a environ 6000 ans ! Les Écritures montrent que Dieu rafraîchira et renouvellera à nouveau la Terre au second Avènement du Christ, après la terrible destruction que notre planète subira pendant la grande tribulation et le Jour du Seigneur (cf. Jérémie 30 :7 ; Matthieu 24 :29-31 ; Actes 3 :19-21 ; Romains 8 :21-22).

Au début de Genèse 1 :3 ; Dieu commence Sa « recréation », en réparant la destruction apparue au verset 2. Tout d’abord, Il sépara la lumière des ténèbres. Dans la suite du récit, nous voyons que tout ce que Dieu répara ou créa était bon. La nature divine est de créer de bonnes choses – pas quelque chose qui soit dans un état de chaos, de néant et de destruction (c.-à-d. tohu et bohu) ! Mais les étoiles et les galaxies existaient déjà à cette époque. Il fit donc briller la lumière et cela était « bon » (verset 4). Tout ce que Dieu créa ou renouvela était bon – qu’il s’agisse de la végétation et des arbres (verset 12), des animaux (verset 25), ou de la création de l’homme et de la femme (verset 27). « Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, c’était très bon » (verset 31).

6. Puis Dieu créa l’homme

Cela marque enfin le début du plan de 7000 ans (et de l’histoire humaine il y a environ 6000 ans).

Il n’y aucune raison biblique de douter au sujet des fossiles de dinosaures et d’autres animaux qui ont existé avant la création de l’homme, mais aucune de ces créatures n’était humaine. Adam et Ève furent les premiers êtres humains. C’est Dieu qui les créa, comme tout le reste, par le Christ (Jean 1 :3 ; Éphésiens 3 :9 ; Colossiens 1 :16 ; Apocalypse 4 :11). Comme nous l’avons vu précédemment, il y avait déjà eu une création avant Genèse 1 :2, mais Satan la corrompit et la détruisit, la rendant tohu et bohu. Ni la science ni la Bible ne contredisent cela.

Puisqu’aucun animal créé avant Adam n’était humain, quelles sont les caractéristiques uniques inhérentes aux êtres humains ? En quoi Adam et Ève étaient-ils différents des animaux qui furent créés avant eux ? Les différences sont nombreuses !

Premièrement. Genèse 3 :20 révèle qu’Ève fut la mère de tous les êtres humains. Tous descendent donc d’Ève.

Deuxièmement. Seuls les êtres « humains » possèdent « l’esprit de l’homme » (Job 32 :8 ; Proverbes 20 :27). L’esprit de l’homme est ce qui nous rend vraiment humains. C’est ce qui nous permet de posséder la compréhension (1 Corinthiens 2 :11), ainsi que de penser et de réfléchir à un niveau humain plus élevé, au lieu du niveau inférieur des animaux.

Troisièmement. Les êtres humains sont créés à l’image de Dieu (Genèse 1 :27). Bien qu’ils soient physiques, et que Dieu soit esprit (Jean 4 :24), les humains sont créés selon l’apparence de Dieu, non seulement dans notre capacité à penser, à réfléchir et à créer, mais aussi dans notre forme et notre silhouette. Les humains ne ressemblent pas à des poissons, des insectes ou des animaux à quatre pattes. Ils ressemblent à notre Père éternel. (Voir l’article “À l’image de Dieu”, Le Journal, janvier-février 2017, page 5).

Quatrièmement. Le Saint-Esprit est seulement disponible pour les humains ; aucune autre créature vivante ne peut y accéder. Le Saint-Esprit est accordé à ceux que Dieu appelle (Jean 6 :44), qui se repentent, qui sont baptisés et qui reçoivent l’imposition des mains de la part d’un véritable ministre de Dieu (Actes 2 :38). Seuls les êtres humains peuvent être baptisés et recevoir le Saint-Esprit.

Cinquièmement. Grâce au Saint-Esprit en eux, les êtres humains deviennent capables d’obéir à Dieu, d’observer Ses lois et de Lui montrer leur amour – et comme l’indique 1 Jean 5 :2-3, l’amour de Dieu consiste à garder Ses commandements.

Sixièmement. Lorsque les êtres humains meurent, ils ne sont pas conscients et ils n’ont pas une âme immortelle. Mais contrairement aux animaux, Dieu conserve leur esprit lorsqu’ils « dorment » pendant la mort, afin de le réserver pour le jugement (Ecclésiaste 9 :10 ; 12 :9 ; Romains 14 :10 ; 2 Corinthiens 5 :10).

Septièmement. Les êtres humains ont été créés pour faire partie de la famille de Dieu (Romains 8 :14-17 ; 2 Pierre 1 :4). En cela, les humains sont uniques, spéciaux et très différents des animaux. En tant qu’êtres humains, avec l’esprit de l’homme en nous et ayant le potentiel de recevoir le Saint-Esprit, nous pourrons naître dans la famille de Dieu à l’avenir. Cette opportunité n’est pas accordée aux animaux, elle est uniquement réservée aux êtres humains.

Voici comment M. Herbert Armstrong résuma cela dans une de ses brochures :

« Dieu avait rendu accessible à Adam le Saint-Esprit. Néanmoins, lorsque Adam se rebella et prit du fruit défendu, Dieu le fit chasser du jardin d’Éden et lui interdit tout accès à l’arbre de la vie – qui symbolise le Saint-Esprit.

Par l’intermédiaire de Christ, les hommes qui se sont repentis peuvent maintenant recevoir le don qu’est le Saint-Esprit. Christ déclara à Nicodème : “… si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.”

Bien entendu, Nicodème ne pouvait pas comprendre cette déclaration. Jésus explique ce qu’Il venait de dire : “Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit” (Jean 3 :6).

L’homme a été tiré du sol. Il est chair. Jésus ne parlait pas d’une naissance physique, ou d’une expérience de conversion au cours de cette vie, mais bien d’une naissance spirituelle lorsque l’homme deviendra entièrement Esprit. C’est alors qu’il sera né de Dieu (Jean 4 :24).

Pour devenir un être humain, chacun de nous a dû être engendré par son père humain. De même, pour naître de nouveau – de l’esprit divin – on doit tout d’abord être engendré du père spirituel » (Ce que la science ignore à propos de l’esprit humain, pages 10-11).

7. Le Royaume de Dieu

Finalement, après avoir laissé l’humanité expérimenter ses propres voies pendant environ 6000 ans, le Christ reviendra et inaugurera le Millénium. Ce sera la réalisation d’Apocalypse 11 :15, lorsque les royaumes de ce monde deviendront les royaumes du Christ et qu’Il régnera pour toujours ! Le plan de Dieu pour l’humanité arrivera alors à terme, lorsqu’Elohim deviendra une immense famille ! Comme M. Roderick Meredith l’a résumé avec force dans la brochure Votre ultime destinée :

« Dans sa seconde épître, [Pierre] a décrit la façon dont la puissance divine “nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété […] afin que par elles [les promesses] vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise” (2 Pierre 1 :3-4).

Tous ces écrits veulent-ils réellement dire ce qu’ils disent ? Pouvons-nous honnêtement « vider de leur sens littéral » les nombreux versets inspirés qui nous disent d’être “saints”, d’être “comme Dieu”, et de nous soumettre à Lui, afin qu’Il place en nous Sa propre nature divine ? Non ! Il est donc logique de croire que le but de Dieu a toujours été de Se reproduire. C’est ce que Sa Famille (Elohim) avait en tête lorsque Dieu dit : “Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance” (Genèse 1 :26) » (page 16).

Dieu a un plan de 7000 ans, mais Il l’a conçu il y a des milliards et des milliards d’années ! Dieu est en train de créer une famille divine et Il veut que vous en fassiez partie ! C’est une formidable vérité que le monde ne comprend pas encore : la plénitude éternelle que même les saints ont du mal à imaginer (Psaume 145 :3 ; Ésaïe 9 :6). Nous sommes destinés à devenir membres de la famille de Dieu, Elohim, et à vivre pour l’éternité dans la paix, l’harmonie, l’amour, la perfection et la soumission à la loi parfaite de Dieu.

Le Journal
Années :
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube