Année 2019   Mai-Juin Afficher en grands caractères

Politiquement correct ?

par Sheldon Monson

Quand vous regardez autour de vous, n’avez-vous pas le sentiment d’être en décalage avec le reste du monde ? Ne vous demandez-vous pas pourquoi vous semblez faire partie des rares personnes qui gardent des valeurs et des principes ? La plupart des gens n’aiment pas les conflits. En tant que disciples du Christ, nous prions pour la paix. Nous voulons être en harmonie avec tout le monde. Nous voyons que les autres personnes ont des opinions différentes, mais nous ne les détestons pas pour autant. À l’inverse, les gens semblent nous mépriser à cause des croyances qui nous sont chères. Savez-vous pourquoi les valeurs que nous soutenons nous rendent « politiquement incorrects » ?

Seul dans la foule

Nous croyons qu’il existe une différence entre le bien et le mal. Chaque jour, nous devons faire face à un choix : rester immobile sans rien dire ou adhérer à nos principes en nous exprimant.

Les Écritures rapportent de nombreux exemples montrant la voie à suivre. Des hommes et des femmes de conviction et de foi, qui ont embrassé la vérité, qui sont restés fermes dans leurs croyances et qui ont conservé leurs principes et leurs valeurs. Ces héros et ces héroïnes ont pu faire face à la persécution, même à la mort, avec une assurance inébranlable, grâce aux valeurs qu’ils avaient acquises et à la force de leurs convictions – Josué et Caleb, Esther, David, Daniel, Schadrac, Méschac, Abed-Nego et bien d’autres.

En étudiant les Écritures, nous voyons clairement le choix que nous devons faire : être fermes, savoir nous exprimer et aller à contre-courant. Nous ne devons pas nous cacher. Nous ne devons pas faire de compromis avec ce que nous savons être juste, peu importe les conséquences. Si nous renions le Christ, Il nous reniera également.

Les véritables chrétiens ne doivent pas « suivre le mouvement ». Si nous nous trouvons « différents », si nous trouvons que nous sommes « politiquement incorrects », alors nous sommes en bonne compagnie, car le Christ Lui-même était dans cette situation. Il n’a jamais péché. Il aimait Ses ennemis et Il priait pour eux. Il apportait un message de paix et d’espoir pour le monde. Mais, en fin de compte, Il fut crucifié en raison de ce qu’Il croyait et enseignait.

Si la parole de Dieu est notre guide, l’autorité finale définissant le bien et le mal, et si nous croyons que nous devons nous y conformer, alors nous ne serons pas aimés. Nous serons l’objet d’attaques de la part de ceux qui voudront nous faire changer de croyances. Le « politiquement correct » essayera de nous conformer à l’image de ses partisans et les efforts de ces derniers se poursuivront sans relâche. Ils déclareront que nos propos sont haineux et dangereux. Quand cela arrivera, nous ne devrons pas céder.

La chose la plus facile à faire est de suivre la pensée dominante, mais nous devons résister aux pressions. Nous devons être résolus à faire ce que nous savons être juste, selon la parole de Dieu. Rester fermes et silencieux n’est pas suffisant. Si nous n’avons pas le courage de nous exprimer, qui le fera ? Nous sommes les défenseurs de la vérité !

Nos enfants et nos petits-enfants seront influencés par ce que nous faisons actuellement. Nos familles doivent être bâties sur les solides fondations des principes bibliques. Par des mots et par notre exemple, nous devons enseigner à nos enfants que la parole de Dieu est le fondement de la connaissance et que nous devons vivre en harmonie avec ce mode de vie. Nos familles doivent savoir qu’il existe une différence absolue entre le bien et le mal, et que nous ne devons pas faire de compromis avec ces choses-là.

Le Journal
Années :
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube