Année 2020   Mars-Avril Afficher en grands caractères

Apprendre à servir et le lavement des pieds

par Lenny Bower
Lavement des pieds

Parmi toutes les choses formidables à cette époque-ci de l’année et au cours de la cérémonie de la Pâque se trouvent le lavement des pieds et les leçons que nous pouvons en tirer. Les deux côtés de cette action ont plusieurs leçons à nous apprendre – servir les autres, permettre aux autres de servir et être servis !

Lorsque nous regardons les instructions données par Jésus aux disciples, nous voyons clairement qu’Il attendait de nous, aujourd’hui, que nous suivions Son exemple : « Car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait » (Jean 13 :15). Il leur ordonna – et Il nous ordonna – à plusieurs reprises de Le suivre. Nous devons marcher comme Il a marché et nous devons suivre Son exemple. Quel est le but du lavement des pieds ? Qu’est-ce que cela nous apprend au sujet de servir les autres et d’être servis ?

Que signifie être “premier” ?

Une des premières leçons que nous pouvons apprendre de l’exemple de Jésus est qu’un poste à responsabilité ne devrait pas nous « monter à la tête » ou nous faire perdre notre humilité. La réaction de Pierre, « Jamais tu ne me laveras les pieds » (Jean 13 :8), semble provenir de l’idée que cette action aurait été trop avilissante pour être effectuée par son Enseignant. Les disciples faisaient souvent un lien entre les positions, la grandeur et le fait d’être important, alors même que Jésus leur avait dit de ne pas le faire : « Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous » (Marc 9 :35). Une autre fois, Il leur dit qu’ils ne devaient pas « tyranniser » les autres, mais plutôt être des dirigeants serviteurs (Marc 10 :42-45).

Jésus-Christ était avec le Père dès le commencement. Il était le Logos qui vint dans la chair – Emmanuel, « Dieu avec nous » – afin de mourir pour nos péchés. Il passa des années à aider, enseigner, guérir et servir. Il avait le deuxième poste le plus important qui soit, et cependant Il n’a jamais tyrannisé les autres avec Son statut. Au contraire, Il utilisa Sa position pour encourager l’humilité autour de Lui : « Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres » (Jean 13 :14). Jésus fut l’exemple ultime d’humilité et de dirigeant serviteur, en montrant que nous devons faire preuve d’humilité, que nous ayons un titre ou non. En fait, Jésus nous dit dans Matthieu 25 :34-46 que si nous ne servons pas les autres et que nous ne plaçons pas les autres en premier, nous n’entrerons même pas dans le Royaume ! Nous ne pouvons pas laisser une position, un titre ou une responsabilité nous monter à la tête, car alors nous aurions déjà notre récompense (Matthieu 6 :1-2).

Servir en laissant les autres servir

Nous apprenons une autre leçon de cette cérémonie lorsque nous sommes assis et qu’une autre personne nous lave les pieds. En « cédant notre place » de cette manière, nous permettons à d’autres d’avoir l’occasion d’aider, de servir et de s’impliquer. Nous voyons cet exemple à plusieurs endroits, comme dans Luc 10 :1 : « Après cela, le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui-même devait aller. » Jésus était sur le point de visiter Lui-même ces villes. S’il l’avait voulu, Il aurait pu guérir des gens et chasser des démons à Son arrivée. Après tout, Il avait déjà prévu d’y aller Lui-même ! Cependant, en envoyant ces 70 disciples, Il accomplit plusieurs choses. Premièrement, en les envoyant afin qu’ils guérissent des gens (verset 9), le ministère de Jésus touchait davantage de personnes, de façon plus efficace et Sa charge de travail s’en trouva réduite. Deuxièmement, ces 70 purent non seulement apprendre à travailler ensemble en petits groupes, mais aussi à faire partie d’une œuvre beaucoup plus grande que leur propre personne. Troisièmement, ils eurent l’opportunité d’imposer les mains à des gens afin de les guérir (par la puissance de l’Esprit de Dieu) et de faire l’expérience personnelle d’être directement impliqués dans l’Œuvre que Jésus-Christ accomplissait !

Jésus « commissionna » ces individus en leur permettant de faire l’expérience de la bénédiction d’être impliqués. C’est aussi un exemple qu’Il a établi pour nous. Parfois, nous voulons tellement aider et servir que nous empêchons d’autres personnes d’avoir la possibilité d’être impliquées. À d’autres occasions, nous sentons que nous ne pouvons pas faire confiance aux autres et, par conséquent, nous ne déléguons pas autant que nous devrions le faire. En faisant ainsi, nous privons les autres d’une opportunité d’être également impliqués. Les résultats découlant du fait de permettre aux autres de servir sont décrits au verset 17 : « Les soixante-dix revinrent avec joie, disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom. » Lorsque ces 70 revinrent vers Jésus, après avoir eu l’occasion de participer à Son Œuvre, ils rentrèrent avec joie ! Jésus-Christ enseigna cela lors de la cérémonie du lavement des pieds en nous ordonnant, une fois par année, de nous mettre en retrait et de permettre à quelqu’un d’autre de connaître la joie de servir et d’être impliqué.

Nous avons tous besoin d’aide

Nous apprenons également une leçon d’humilité lorsqu’une autre personne nous lave les pieds. Nous apprenons que nous avons tous besoin d’être aidés et servis à un moment ou un autre de notre vie – peu importe à quel point nous pouvons nous sentir forts et capables. Comme beaucoup d’entre nous, Saul apprit cette leçon à ses dépens. Saul était jeune, fort et sûr de lui lorsqu’il se rendit à Damas pour « prendre les choses en mains ». Cependant, après avoir été miraculeusement aveuglé en chemin par le Christ glorifié, il dut soudainement compter sur les autres. Comme Actes 9 :7-8 le montre, les « hommes qui l’accompagnaient » durent même lui prendre la main pour le guider. Saul, qui était à leur tête, avait désormais besoin de leur aide ! Peu après, il eut besoin qu’Ananias prie pour sa guérison et qu’il le baptise. Aussi fort que Saul – qui devint l’apôtre Paul – se croyait, Jésus l’humilia et l’aida à voir qu’il ne pourrait pas y arriver tout seul.

À un moment de notre vie, nous avons besoin de nous humilier et de permettre aux autres de nous aider et de nous servir. Si cela ne se produit pas pendant notre jeunesse, ou suite à une blessure ou une maladie (Jacques 5 :14), cela arrivera probablement lorsque nous vieillirons. En nous mettant en retrait et en permettant à d’autres de nous laver les pieds, nous leur permettons de nous servir. Nous devons accepter leur aide avec humilité – même si cela nous met mal à l’aise. Nous sommes forcés d’être servis.

La cérémonie du lavement des pieds contient beaucoup d’autres leçons. Par exemple, Judas faisait partie des disciples à qui Jésus lava les pieds, alors même que le Christ savait déjà que Judas allait le trahir – mais Il lui lava quand même les pieds (Jean 13 :10-12, 17-18) ! Lorsque Jésus a établi cette cérémonie, il est clair qu’Il avait plusieurs leçons en tête – des leçons qui nous aideraient à devenir de meilleurs serviteurs et de meilleurs dirigeants serviteurs, pour Lui et pour notre prochain.

Ayez une Pâque profitable !

Le Journal
Années :
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube