Année 1999   Archives Afficher en grands caractères

Comment édifier la foi véritable ?

par Douglas Winnail

La foi en Dieu fait partie des enseignements fondamentaux contenus dans les Ecritures (Hébreux 6 :1-2). En fait, Dieu dit que « sans la foi il est impossible de lui être agréable » (Hébreux 11 :6). Toutefois, Jésus-Christ, en désignant notre présente époque, posa la question suivante : « Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18 :8).

Puisque la Bible pose cette question, pourquoi ne pas nous interroger individuellement pour voir où nous en sommes ? Nous allons voir, en progressant dans cet article, que selon les Ecritures, la véritable foi sera rare en approchant la fin de cet âge. La parabole des dix vierges révèle que cinq n’étaient pas préparées pour le retour du Christ, parce qu’il leur manquait certaines caractéristiques (Matthieu 25 :1-13). Elles ne furent donc point invitées dans le Royaume de Dieu et laissèrent, en conséquence, échapper une récompense incroyable. A la lumière de ces passages, nous comprenons pourquoi Dr Meredith insiste souvent sur le besoin de construire une atmosphère de foi dans l’Eglise de Dieu. Pour édifier une foi véritable, il nous est nécessaire de comprendre plusieurs points essentiels relatifs à la foi.

Qu’est-ce que la foi véritable ?

La foi a été agressée et ridiculisée au cours des siècles. Mark Twain fit cette remarque : « La foi, c’est croire en ce qui n’est pas. » L’athéiste H.L.Mencken prétendait : « La foi est une croyance illogique que l’improbable se réalisera. » Karl Marx qualifiait la foi religieuse de « l’opium du peuple ». Un homme d’affaires américain a déclaré que la foi religieuse est « une ferme croyance en quelque chose que l’on ne peut pas prouver » – ce qui, comme nous allons le voir, est tout à fait contraire à la vérité.

Le mot foi vient du latin fidere qui signifie faire confiance, croire ou avoir foi. La définition de la foi est la « croyance absolue » en Dieu, en une religion, en une idée, en quelqu’un ou en une organisation. La foi, d’une façon générale, signifie avoir une ferme conviction, une profonde confiance, une assurance, ou fidélité à quelque chose. Votre foi peut aussi se porter sur une religion ou sur un système de croyances. Dans l’Ancien Testament, le mot hébreu utilisé pour foi est emuwn, qui signifie faire confiance, ou avoir foi. Dans le Nouveau Testament, le mot grec équivalent est pistis, qui signifie avoir confiance, croire, avoir foi ou compter sur quelque chose ou quelqu’un. Mais ces définitions veulent-elles dire que nous devrions avoir foi en, ou compter sur quelque chose ou quelqu’un qui ne puisse être prouvé ? Devrions-nous décider de croire sans nous poser des questions ? Absolument pas !

La simple définition biblique de la véritable foi se trouve dans l’Epître aux Hébreux : « La foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas » (Hébreux 11 :1). Une ferme assurance est un sentiment ressenti face à une certitude, aussi absolument qu’en présence d’un titre ou d’un document notarié, ou d’un acte de propriété. Une évidence sert de preuve. L’auteur de l’Epître aux Hébreux déclare : « C’est par la foi que nous reconnaissons que l’univers a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu’on voit [la création] n’a pas été fait de choses visibles » (Hébreux 11 :3). Aujourd’hui, beaucoup de scientifiques se rendent compte que l’univers ne peut pas être le résultat d’un accident. Les conditions requises pour que la vie soit possible sont si nombreuses, et si complexes, que l’univers a du être conçu de telle sorte que la vie pût y être accueillie dès le commencement. La preuve de l’existence de Dieu apparaît nettement là, à condition d’ouvrir les yeux et de voir ! La véritable foi s’appuie sur des preuves solides – pas seulement sur des impressions, des conjectures ou des choses qu’on espère ! La notion moderne selon laquelle cette foi ne devrait pas reposer sur des preuves sape véritablement le genre de foi dont il est question dans les Ecritures.

La foi est également décrite dans la Bible comme un fruit ou une caractéristique communiquée par le Saint-Esprit de Dieu (1 Corinthiens 12 :9 ; Galates 5 :22). Le Saint-Esprit est donné à ceux qui se repentent (Actes 2 :38) et qui s’efforcent d’obéir aux lois divines (Actes 5 :32). Nous croîtrons dans la foi en pratiquant la foi – en faisant confiance en Dieu – et en mettant en pratique Ses instructions. Au fur et à mesure que notre foi en Dieu augmentera, nous deviendrons plus fidèles, plus fermes, plus déterminés et résolus dans notre croyance en Dieu. La définition de Martin Luther : « La foi est une confiance vivante inébranlable » est la paraphrase des paroles de l’apôtre Paul dans 1 Corinthiens 15 :58.

Le fondement de la foi véritable

Aujourd’hui, nous pourrions êtres tentés de mettre notre foi en de multiples choses. Cependant, nombreuses d’entre elles ne méritent pas notre confiance. Plusieurs même pourraient être dangereuses. D’aucuns ont confiance en Dieu, d’autres en l’argent, en leurs amis, en eux-mêmes, dans les chefs politiques ou la force armée. D’autres encore font confiance à la science, à toutes sortes de spécialistes, à l’astrologie ou aux vendeurs de boniments. Le philosophe américain Eric Hoffer a déclaré cyniquement : « Mettre sa foi en une sainte cause est un substitut qui remplace le manque de foi en soi-même. » Il dit, au contraire, que « là où la compétence technique est capable de déplacer des montagnes, il n’est pas nécessaire d’avoir la foi ». Quoique, du point de vue physique, il y ait une part de vérité dans cette déclaration, ses propos n’en demeurent pas moins un sarcasme lancé contre un exemple donné par Jésus-Christ (Matthieu 17 :20).

Aujourd’hui, le choix des choses dans lesquelles nous pouvons placer notre foi est presque sans limite. Cependant, la Bible nous met spécifiquement en garde contre ce qui ne doit pas faire l’objet de notre foi. Il y a près de 3000 ans, Salomon a écrit : « Celui qui a confiance dans son propre cœur est un insensé » (Proverbe 28 :26). La Bible met régulièrement en garde contre la foi en d’autres dieux à la place du vrai Dieu (Exode 20 :1-6). Il est dit que David pécha et qu’il commit un acte insensé lorsqu’il dénombra les hommes de guerre en Israël – plaçant sa confiance dans la force de son armée (2 Samuel 24 :1-11). Jérémie mit en garde contre les paroles mensongères des faux enseignants (Jérémie 7 :4). Jésus donna des avertissements au sujet de la confiance dans l’argent et dans les richesses (Matthieu 19 :21-23).

En termes positifs, les Ecritures nous encouragent en disant : « Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse » (Proverbe 3 :5). C’est pourquoi il est important de prouver et de savoir que Dieu existe réellement. Nous devons aussi apprendre à avoir confiance en la parole de Dieu – la Bible (Psaume 119 :142, 160 ; Jean 17 :17). Cela implique qu’il faut étudier, prouver et apprendre à vivre de toute la parole de Dieu. Il ne suffit pas de développer la foi en Jésus-Christ – celle qui consiste à croire qu’Il était le Fils de Dieu venu mourir pour nos péchés – mais aussi à développer la foi de Jésus-Christ qui fit confiance à Son Père et obéit à Ses instructions au point de dire : « Que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne » (Luc 22 :42). Nous devons aussi développer une foi réelle dans le message du Christ sur l’établissement futur du Royaume de Dieu (Marc 1 :14-15). Cela revient à comprendre en quoi consiste le Royaume de Dieu et quel rôle potentiel nous pouvons y jouer. Au fur et à mesure que ce message deviendra plus réel, notre foi s’en trouvera grandie.

Un vrai chrétien qui a été appelé par Dieu cherchera la véritable Eglise de Dieu – les descendants de l’Eglise fondée par Jésus-Christ et les apôtres. Paul poussait les Eglises situées en territoires Gentils, à Thessalonique, à suivre les « Eglises de Dieu » parentes de la Judée (1 Thessaloniciens 2 :14). Cette Eglise existe de nos jours (Matthieu 16 :18). Elle continue à enseigner le même Evangile et le même mode de vie que l’Eglise de Dieu du premier siècle. Il vous est possible d’identifier la véritable Eglise de Dieu en comparant les doctrines qu’elle enseigne avec les Ecritures. La vérité divine ne change pas avec le temps (Malachie 3 :6 ; Hébreux 13 :8). En l’ayant identifiée de cette manière positive, vous pouvez avoir l’assurance d’avoir trouvé la véritable Eglise de Dieu.

La Bible nous met régulièrement en garde contre le fait d’avoir confiance en de faux enseignants qui prétendent être les ministres de Jésus-Christ (Matthieu 7 :15-20 ; 24 :4, 5, 11 ; 2 Corinthiens 11 :1-4). Mais les Ecritures encouragent les chrétiens à suivre et à respecter le véritable ministère (1 Corinthiens 11 :1 ; 1 Thessaloniciens 5 :12-13). Vous ne pouvez pas placer votre foi, ni votre confiance, en un ministre sans savoir s’il enseigne ou non la vérité. Cela implique que vous devez faire attention et comparer ce que vous entendez avec ce que vous pouvez clairement lire dans les Ecritures (Esaïe 8 :20 ; 1 Jean 2 :4). L’apôtre Paul félicite les Béréens d’avoir bien agi à cet égard (Actes 17 :10-12). C’est pourquoi il fut inspiré à écrire : « Mais examinez [prouvez soigneusement] toutes choses ; retenez ce qui est bon » (1 Thessaloniciens 5 :21). En faisant cela, nous édifions une fondation ferme pour la foi.

Pourquoi la foi est-elle nécessaire ?

Quoique les critiques puissent railler sur le besoin de foi en Dieu et en Sa parole, la Bible révèle une connaissance dont la dimension manque clairement à notre monde profane moderne.

C’est par les Ecritures que nous apprenons que nous avons tous péché (Romains 3 :23). Par suite de la transgression volontaire ou inconsciente des lois divines (ce qui correspond à la définition du péché, selon 1 Jean 3 :4 Jésus a donné Sa vie en sacrifice pour nos péchés : nous pouvons donc être absous de ces péchés. C’est ce que signifie être justifié par la foi (Romains 3 :28 ; Galates 2 :16). Si vous voulez placer votre foi en Jésus-Christ, il vous sera nécessaire de prouver qu’Il a réellement existé, qu’Il est Celui que les Ecritures annonçaient, qu’Il mourut vraiment et qu’Il fut ressuscité. Votre connaissance des faits réels édifie votre foi.

Un chrétien doit aussi vivre par la foi (Galates 3 :11). Cela veut dire que vous devez changer votre façon de vivre, en fonction de ce que vous apprenez par la parole de Dieu (Deutéronome 8 :2-3 ; Matthieu 4 :4). Vous commencerez à observer le sabbat et les Jours saints, à obéir à Dieu (Lévitique 23) et à suivre l’exemple de Jésus, comme celui de l’Eglise primitive (Luc 4 :16 ; Actes 17 :1-2 ; Jean 7 :1-10 ; 1 Corinthiens 5 :7-8). Alors que vous progresserez dans la foi et que vous commencerez à observer les assemblées commandées en compagnie d’autres véritables chrétiens, vous commencerez à comprendre le plan divin de salut pour l’humanité, ainsi que le véritable but de la vie.

Votre foi, de même que la mise en application des concepts bibliques, vous mettra progressivement en marge du reste de la société, car vous deviendrez différent. C’est ce que veut dire la Bible lorsqu’elle annonce que vous serez sanctifié (mis à part) par la foi (Actes 20 :32 ; 26 :18).

La Bible révèle que nous sommes guéris par la foi (Jacques 5 :14-15), et que nous sommes sauvés par la foi (Ephésiens 2 :8). Nous sommes récompensés d’après notre foi (Hébreux 11 :6). La guérison implique la confiance en Dieu qui est le seul à pouvoir faire cette chose. Le salut comprend l’attribution de la vie éternelle et de la participation à la famille divine lorsque le Christ viendra juger l’humanité (1 Corinthiens 15 ; Romains 8 : 4-17). La récompense de ceux qui croîtront et vaincront sera de gouverner comme sacrificateurs et juges avec Jésus-Christ, dans le Royaume de Dieu à venir (Daniel 7 :27; Apocalypse 2 :26 ; 3 :11-12 ; 5 :10 ; 11 :15-18). Lorsque vous aurez prouvé à vous-même ce que promettent les Ecritures, en fin de compte, votre foi grandira !

Le manque de foi actuel

Que vous le croyiez ou non, le manque de foi dans notre monde moderne fut prophétisé il y a près de 2000 ans. L’apôtre Pierre fut inspiré d’annoncer d’avance : « Dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, et marchant selon leurs propres convoitises. Ils disent : Où est la promesse de son avènement ? » (2 Pierre 3 :3-4). Il déclara que les gens ignoreraient délibérément les choses telles que la prophétie et les faits relatés par l’histoire (2 Pierre 3 :5-13). L’apôtre Paul avait prédit que les gens se laisseraient séduire, qu’ils abandonneraient la foi (1 Timothée 4 :1), et que la foi de plusieurs serait renversée par des idées fallacieuses et les arguments de faux enseignants (2 Timothée 2 :18 ; 3 :8). Paul indique que cet activisme qui fleurissait au premier siècle prévaudrait aussi dans les derniers jours (2 Timothée 3 :1-9). Mais comment Paul pouvait-il savoir ce qui allait arriver ? Comment Dieu pouvait-Il inspirer de telles prophéties si précises ?

La Bible révèle que la tendance au doute est un penchant de la nature humaine. Pierre douta même lorsque Jésus l’invita à marcher sur les flots (Matthieu 14 :31). Jésus réprimanda Ses propres disciples, parce qu’ils ne croyaient pas qu’Il fût ressuscité (Luc 24 :38). Thomas douta jusqu’au moment où il put enfin constater certaines évidences (Jean 20 :24-29). Nous ne sommes pas différents des disciples. Nous doutons aussi, jusqu’à ce que quelque chose soit confirmé par des preuves. C’est pourquoi il est si important de prouver ce que l’on croit. La démonstration ne laisse plus de place au doute !

Les Ecritures disent que Satan sèmera le doute pour saper la véritable foi en Dieu. Il le fit avec Adam et Eve, en leur suggérant que Dieu ne leur disait pas toute la vérité (Genèse 3 :1-4). Satan essaya d’ébranler la foi en Dieu de Jésus-Christ en déformant le sens des Ecritures (Matthieu 4 :1-11). Pierre nous avertit que cette méthode sera encore utilisée, et qu’elle minera la foi et la confiance de plusieurs (2 Pierre 3 :14-18). Elle persiste encore de nos jours – aussi, devons-nous rester vigilants ! L’esprit humain et charnel, influencé par Satan, est un obstacle à la confiance en Dieu; il résiste aux instructions révélées par Dieu dans Sa parole (Romains 8 :5-9). C’est une lutte que nous devons tous mener – tout comme Paul (Romains 7 :14-25). Avoir confiance en Dieu, Lui obéir, résister à notre tendance négative et la vaincre fera croître notre foi.

L’une des plus importantes raisons du manque de foi, aujourd’hui, vient du fait que le doute et la suspicion envers la foi religieuse ont pénétré notre culture. Dieu nous laisse moissonner ce que nous avons semé à travers les siècles (Jérémie 2 :8, 19 ; Osée 4 :9). Les doutes au sujet de Dieu y contribuent pour une bonne part. Euripides, un poète grec du 5ème siècle avant Jésus-Christ, écrivit : « Se pourrait-il qu’en admettant l’existence des dieux, nous nous trompions nous-mêmes par des chimères inconsistantes et par des mensonges, tandis que seul un hasard fortuit contrôle le monde ? » Thomas Jefferson incitait les gens à « remettre audacieusement en question jusqu’à l’existence même de Dieu ». Le sentiment de Jefferson était que Dieu favorisait la raison plutôt que la foi aveugle basée uniquement sur la crainte (mais nous avons déjà vu qu’il ne s’agit pas de cela). La triste condition dans laquelle nous nous trouvons pourrait se résumer par la déclaration suivante : « O Seigneur, si tu existes, sauve mon âme, si du moins j’ai une âme ! »

Quoique 95 pour cent des Américains croient en Dieu, beaucoup se demandent si les miracles de la Bible ont véritablement eu lieu. Plusieurs se disent que le second avènement du Christ n’est qu’un événement figuratif ou symbolique – qu’il ne se produira pas vraiment. Beaucoup de théologiens enseignent ouvertement, aujourd’hui, qu’il n’est plus nécessaire d’observer le sabbat ni les Jours saints – en dépit des commandements, de l’exemple du Christ, de celui des apôtres et des faits historiques concernant l’Eglise primitive. Il y a tant de raisons pour lesquelles la véritable foi fait défaut, aujourd’hui – tout comme Jésus-Christ l’avait annoncé !

L’édification de la foi réelle

Le défi lancé à chacun de nous, chrétiens, est le suivant : Comment édifier la foi réelle ? Qu’est-ce que cela implique ? Ces questions ne sont pas nouvelles et ne sont pas spécifiques à notre temps. Déjà, au premier siècle, lorsque le Christ était en train de bâtir Son Eglise, « les apôtres dirent au Seigneur : Augmente-nous la foi » (Luc 17 :5). Ils savaient qu’ils avaient besoin de plus de foi et ils Lui demandaient de les guider dans ce sens. Plus tard, Pierre écrivit que nous devons faire des efforts diligents pour augmenter et développer notre foi (2 Pierre 1 :5-11). Mais que devons-nous faire ? Veuillez tenir compte des sept points suivants :

  1. Demandez plus de foi à Dieu. Jésus enseigna Ses disciples à demander, à chercher et à frapper (Matthieu 7 :7-12). Jacques dit la même chose (Jacques 1 :5). C’est pourquoi les disciples avaient demandé à Jésus d’augmenter leur foi. Nous devons faire de même. Priez sérieusement pour cela.
  2. Prouvez vos croyances. Suivez l’exhortation de Paul (1 Thessaloniciens 5 :21) et prouvez que Dieu existe, que la Bible est Sa parole inspirée, cherchez la véritable Eglise et les vrais ministres de Dieu. Enfin, examinez ce que la Bible dit, et tenez-vous en sans tarder à la vérité que vous avez prouvée.
  3. Etudiez ce que révèle la Bible au sujet de la foi. Lisez et méditez les exemples de foi décrits dans Hébreux 11. Lisez les récits qui s’y rapportent dans l’Ancien Testament. Recherchez quelles leçons vous pourriez en retirer. Apprenez et croissez.
  4. Activez l’Esprit de Dieu. La foi est un don du Saint-Esprit. Dieu donne Son Esprit à ceux qui se repentent et qui Lui obéissent. Priez, étudiez, méditez et jeûnez régulièrement. Nourrissez-vous de l’Esprit de Dieu et utilisez-le. Vos doutes disparaîtront et votre foi augmentera (2 Timothée 1 :6-7).
  5. Vivez par la foi. Mettez en pratique ce que vous lisez dans les Ecritures. Ayez confiance en Dieu et en Sa parole. Si la Bible vous dit de faire quelque chose, faites-le – ne tergiversez pas avec les Ecritures. L’écrivain américain, Ralph Waldo Emerson, déclara : « Ou nous vivons par la foi, ou nous ne vivons pas du tout. Ou nous prenons des risques, ou nous végétons. Si nous risquons, nous le faisons par la foi, puisque nous ne connaissons pas l’aboutissement de ce qui vient de commencer. Ou nous prenons des risques en nous mariant, ou nous demeurons célibataires. Ou nous préparons une profession avec foi, ou nous y renonçons. Ou nous déplaçons, par la foi, des montagnes d’adversité, ou des taupinières arrivent à nous barrer la route ! »
  6. Endurez les épreuves qui surviendront lorsque vous vous efforcerez de vivre de toute parole sortant de la bouche de Dieu. En endurant et en surmontant les épreuves, vous édifierez la foi et la patience (Jacques 1 :2-4). Quelqu’un a dit : « Si nous désirons augmenter la foi, nous devons consentir à ce qu’elle soit mise à l’épreuve. » Souvenez-vous que Dieu a promis de nous délivrer de nos épreuves (1 Corinthiens 10 :13) et que les épreuves qu’Il permet sont pour notre bien (Romains 8 :28).
  7. Ne faites pas de compromis, et ne reniez pas la véritable foi. La Bible nous met en garde contre les faux enseignants qui sapent et font tomber la foi des autres en divulguant des doctrines et des idées fallacieuses. Il a été prophétisé que beaucoup abandonneront la vraie foi. Toutefois, les Ecritures déclarent aussi qu’il n’y a qu’une seule véritable foi et un seul corps (l’Eglise) ; c’est la tâche du ministère de travailler pour l’unité de la foi (Ephésiens 4 :4-6, 12-13). Le rôle de l’Eglise est de maintenir les véritables doctrines (1 Timothée 3 :15-16 ; voir aussi Actes 15). C’est pourquoi il est important de savoir où la véritable Eglise de Dieu se trouve, aujourd’hui, et de connaître ce que la Bible dit à ce sujet. Les Ecritures ne peuvent pas faire l’objet d’une interprétation particulière, selon ce que pense tel ou tel individu (2 Pierre 1 :20). Cela ne sert qu’à créer la confusion qui endommage et détruit la foi. Alors que nous approchons la fin de cet âge, et que Satan intensifie ses attaques contre les vrais croyants, il nous faut « combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes » (Jude 3).

La foi est importante aux yeux de Dieu. Etre rempli de foi est aussi important pour notre vie physique que pour notre vie éternelle. Alors que Paul voyait s’approcher le terme de sa vie, il conclut : « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi » (2 Timothée 4 :7-8). Il savait – il avait foi et une totale assurance – que sa récompense lui était réservée. Le Dieu de cet univers a de grandes bénédictions en réserve pour toute l’humanité – spécialement pour ceux qu’Il a appelés comme prémices – ceux qui apprennent à Lui faire confiance maintenant. Faites des efforts diligents pour croître dans la foi. Accrochez-vous avec foi à la vérité que Dieu a révélée à Son Eglise. Faites des efforts pour bâtir une atmosphère de foi dans l’Eglise du Dieu Vivant. C’est ainsi qu’à Son retour, Jésus-Christ trouvera une foi véritable dans ceux qu’Il a appelés.

Le Journal
Années :
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube