Année 2019   Septembre-Octobre Afficher en grands caractères

Des Trompettes aux Expiations

par Wallace Smith

La dernière trompette et la mise à l’écart de Satan sont les événements qui marquent le début et la fin d’une courte période de dix jours. Beaucoup d’autres grands événements prophétiques auront lieu pendant ces quelques jours. Ils accompagneront le retour de Jésus-Christ au début de Son règne sur cette Terre. Quels sont-ils ?

Des Trompettes aux Expiations

Lorsque les Fêtes d’Automne arrivent, beaucoup d’entre nous méditent sur la formidable vue d’ensemble de la prophétie que Dieu nous donne dans Sa parole. Les jours à venir – ceux qui conduisent au retour du Christ, les événements qui découlent de Son retour et le merveilleux Millénium qui débutera peu après – sont expliqués avec précision dans les pages de la Bible.

Cependant, nous pouvons parfois omettre certains détails. Les Jours saints divins nous rappellent les « grandes étapes », mais Dieu nous révèle beaucoup plus que ces étapes marquantes. Le Tout-Puissant nous détaille pas à pas ce qui arrivera pendant la courte période de dix jours comprise entre la Fête des Trompettes et le Jour des Expiations.

Dans cet article, nous allons parcourir ce récit et nous familiariser avec les détails de notre avenir. Ces jours verront quelques-uns des événements les plus marquants de toute l’Histoire humaine, passée ou future – certains parmi les plus tragiques et d’autres parmi les plus joyeux de tous les événements contenus dans les Écritures.

Un rappel du “Jour du Seigneur”

Revoyons premièrement la succession des événements prophétiques qui conduiront à la septième trompette. De votre côté, n’hésitez pas à relire notre brochure Le mystère révélé de l’Apocalypse qui explique tout cela en détail et qui inclut un tableau très utile.

Dans le livre de l’Apocalypse, l’apôtre Jean rapporta les détails d’une vision qui lui fut donnée. Il vit un livre (un rouleau) scellé avec sept sceaux. Au fur et à mesure que chaque sceau est brisé par Jésus-Christ – le Seul qui fut trouvé digne devant Dieu de les ouvrir – une prophétie distincte pour l’avenir est révélée. Les quatre premiers sceaux décrivent la chevauchée des « quatre cavaliers de l’Apocalypse » qui augmente en intensité, puis le cinquième sceau dévoile le martyre des saints et la grande tribulation.

Le sixième sceau décrit les « signes célestes » – une démonstration impressionnante de la puissance de Dieu dans les cieux et sur la Terre. Comme M. John Ogwyn l’a écrit dans la brochure mentionnée précédemment, ces signes « seront le prélude de l’époque où Dieu interviendra. Cette époque est appelée, dans les Écritures, “le Jour du Seigneur” » (page 29). La déclaration annonçant que Dieu va désormais intervenir puissamment dans l’Histoire des hommes, en confrontant directement l’humanité, sera accompagnée d’un silence d’une demi-heure dans les cieux (Apocalypse 8 :1-6).

Le septième et dernier sceau annonce le début des sept trompettes qui retentiront tout au long du Jour du Seigneur. M. Ogwyn résuma ainsi la compréhension de l’Église concernant cette période d’une année :

« Souvenez-vous que dans Ésaïe 34 :8 et 61 :2, le Jour du Seigneur correspond à l’année de représailles de Dieu. Cette période débute au son de la première trompette pour s’achever au son de la septième et dernière trompette. Quand Dieu donna Ses Jours saints à l’ancien Israël, Il mentionna que le premier jour du septième mois devait être “célébré au son des trompettes”. Les Fêtes de l’Éternel, déjà accomplies, ont toujours vu leur réalisation se dérouler le jour même de la Fête concernée (le Christ a été offert comme Agneau de Dieu le jour de la Pâque et le Saint-Esprit a été répandu le jour de la Pentecôte), aussi, l’année de représailles de Dieu devrait commencer et s’achever le jour de la Fête des Trompettes » (page 31).

Le son de la première trompette angélique, pendant la Fête des Trompettes, marquera le début d’une série d’événements s’étalant sur un an et culminant avec le son de la septième trompette qui retentira pendant la même Fête divine, un an plus tard.

Ces trompettes annonceront des phénomènes dévastateurs. Les quatre premières apporteront d’horribles catastrophes écologiques et des perturbations dans les cieux, suivies des cinquième et sixième trompettes qui seront accompagnées de terribles manœuvres militaires ici-bas. La puissance de la bête utilisera sans retenue des armes puissantes contre ses ennemis, alors que les puissances se rassemblant à l’est riposteront avec des armes de destruction massive. Cet échange provoquera la mort d’un tiers de l’humanité. La planète sera à l’agonie, tandis que l’influence du monde démoniaque ne sera plus restreinte.

La septième trompette retentit !

Au cours de la Fête des Trompettes – une année après le début de l’intervention divine – la septième et dernière trompette retentira pour marquer le dénouement de cette époque !

Jusqu’à cet instant-là, les royaumes de ce monde auront été officiellement sous l’autorité de Satan le diable. Pendant la tentation du Christ dans le désert, il offrit à Jésus tous ces royaumes s’Il se prosternait devant lui : « Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes ; car elle m’a été donnée, et je la donne à qui je veux » (Luc 4 :6). Jésus ne le contredit pas, mais Il répondit simplement que Dieu seul devait être adoré (verset 8). En résistant à une telle tentation, Jésus fit office de second Adam en se qualifiant pour remplacer Satan comme dirigeant de ce monde. La septième trompette annoncera enfin l’arrivée de cette époque. Nous lisons à son sujet :

« Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles.

« Et les vingt-quatre vieillards, qui étaient assis devant Dieu sur leur trône, tombèrent face contre terre, et ils adorèrent Dieu, en disant : Nous te rendons grâces, Seigneur, Dieu tout-puissant, qui es, et qui étais, car tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne. Les nations se sont irritées ; ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et d’exterminer ceux qui détruisent la terre.

« Et le temple de Dieu dans le ciel fut ouvert, et l’arche de son alliance apparut dans son temple. Et il y eut des éclairs, des voix, des coups de tonnerre, un tremblement de terre, et une forte grêle » (Apocalypse 11 :15-19).

De nombreux points essentiels sont mentionnés dans ces versets :

  • Les royaumes de ce monde seront désormais sous l’autorité du Christ et non plus sous celle du diable (verset 15).
  • Le Christ saisira Sa puissance pour régner (verset 17).
  • Bien que l’année conduisant à cet événement aura été terrible, des choses encore plus terribles doivent se produire (verset 18).
  • Le temps est venu de récompenser les saints (verset 18).
  • Les portes du temple céleste de Dieu seront ouvertes et de grands signes auront lieu dans les cieux et sur la Terre (verset 19).

D’autres passages ajoutent des détails concernant cet instant. L’apôtre Paul a expliqué qu’au son de « la dernière trompette », ceux qui sont morts dans la foi ressusciteront premièrement, puis les saints encore en vie seront glorifiés avec eux. Tous les saints recevront la vie éternelle, ils seront transformés et ils iront à la rencontre du Christ dans les airs (1 Corinthiens 15 :52 ; 1 Thessaloniciens 4 :15-17) ! En marchant sur les traces de son Fiancé (2 Corinthiens 11 :2), l’Église passera de la mortalité à l’immortalité (1 Corinthiens 15 :53) et, pour la première fois de son histoire, le Royaume de Dieu comprendra plus que deux membres !

Malgré tous les événements qui auront lieu au son de la septième trompette, beaucoup d’autres choses devront encore se produire avant le début du Millénium. Au son de cette trompette, les 24 vieillards ont annoncé qu’une colère encore plus grande allait avoir lieu. Les nations ne se seront pas encore rassemblées à Megiddo afin de marcher sur Jérusalem pour aller combattre les armées du Christ. Les noces de l’Agneau n’auront pas encore eu lieu. La bête et le faux prophète seront toujours en vie et leur règne n’aura pas encore été détruit. Le diable n’aura pas encore été enchaîné pour mille ans. Ces événements font aussi partie du retour du Christ. Comment se positionnent-ils dans la chronologie prophétique ?

Comme nous pouvons le voir, beaucoup de choses doivent encore se produire et la Bible nous en donne le détail.

Un parallèle historique

À ce stade, un élément de l’histoire de l’ancien Israël peut nous être utile. Beaucoup ont noté que le règne du roi Salomon peut être considéré, d’une certaine manière, comme une représentation – imparfaite certes – du Millénium à venir sous l’autorité de Jésus-Christ.

La dévotion de Salomon à la foi véritable fut corrompue par ses nombreuses épouses païennes – une erreur que ni le Christ ni Son épouse pure et unique ne commettront ! Cependant, ce fut une période formidable de prospérité, de paix et de réjouissance en Israël (1 Rois 4 :20, 24) – une époque où le peuple vivait « en sécurité, chacun sous sa vigne et sous son figuier » (verset 25), comme ce sera le cas pendant le Millénium (Michée 4 :4). Salomon dirigeait en s’aidant de la sagesse miraculeuse et de la compassion que Dieu lui avait données (1 Rois 4 :29-30). Les habitants des nations païennes envoyaient des émissaires en Israël et à Jérusalem pour tirer des leçons de la sagesse de ce souverain (verset 34), tout comme les nations le feront pendant le règne millénaire de Jésus (Zacharie 8 :20-23).

Cependant, le règne de Salomon ne devint pas immédiatement « millénaire ». Entre son couronnement, le moment où il reçut le don de la sagesse et le début de son règne, plusieurs points importants durent être réglés avant que son royaume ne connaisse la paix.

Salomon fut déclaré roi par David – au son de la trompette, ou du shofar, et en étant oint d’huile venant du tabernacle de Dieu (1 Rois 1 :39) – alors qu’un indigne prétendant au trône et ses deux conspirateurs étaient encore en vie. Son demi-frère, Adonija, avait mis en place un réseau afin de s’emparer du trône. Pour y parvenir, il avait reçu l’aide de Joab, le commandant de l’armée, et d’Abiathar, le sacrificateur (1 Rois 1 :7, 19). Les actions de ces individus furent révélées au grand jour lorsque Salomon fut couronné, mais ils restèrent en vie après que Salomon épargna Adonija (1 Rois 1 :50-53). Mais cet état de choses ne dura pas longtemps.

Nous lisons dans 1 Rois 2 qu’Adonija tenta à nouveau de s’emparer du trône, forçant Salomon à supprimer son influence une bonne fois pour toutes (versets 22-24). Sur ordre de Salomon, le prétendant Adonija et le commandant Joab furent exécutés. Le sacrificateur Abiathar fut épargné, par respect pour son rôle car il faisait partie de ceux qui avaient transporté l’arche de l’alliance, mais il fut banni du sacerdoce (versets 26-34).

Bien que Salomon ait été couronné, il y avait encore beaucoup de travail à effectuer avant de commencer à affermir son règne. Après avoir mis hors d’état de nuire le trio de conspirateurs – ainsi que Schimeï qui avait maudit David pendant la rébellion d’Absalom (1 Rois 2 :36-46), nous lisons enfin que « la royauté fut ainsi affermie entre les mains de Salomon » (verset 46). C’est seulement après toutes ces étapes que Dieu apparut à Salomon en vision et qu’Il lui donna la sagesse qui allait rendre possible son remarquable règne.

Un emploi du temps chargé

Tout comme Salomon dut se débarrasser du trio de comploteurs qui voulait s’emparer du trône, même après le couronnement du roi au son du shofar, Jésus-Christ devra gérer une situation similaire. La parole de Dieu montre en détail ce qui aura lieu entre la dernière trompette – la proclamation du Christ comme Roi et la transformation de l’Église de Dieu – et le retrait de Satan le diable et de ses deux conspirateurs, la bête et le faux prophète. De la même manière que l’intronisation de Salomon ne mit pas fin aux manigances et aux complots d’Adonija pour s’emparer du trône, nous voyons que malgré l’intronisation du Christ comme Roi sur les royaumes du monde (Apocalypse 11 :15), le diable – qui occupait ce poste jusque-là (Luc 4 :6) – n’aura pas l’intention de céder les choses pour lesquelles il a travaillé pendant 6000 ans sans livrer une dernière bataille.

Puisque la Fête des Trompettes et le Jour des Expiations sont si rapprochés dans le calendrier divin – respectivement le premier et le dixième jour du septième mois – les événements capitaux qui auront lieu entre la proclamation de l’autorité du Christ et la mise à l’écart de Satan se réaliseront à une allure effrénée !

Des ennemis à punir

Apocalypse 15 nous apprend qu’après la septième trompette, sept fléaux seront répandus sur la Terre, « car par eux s’accomplit la colère de Dieu » (verset 1). Un des quatre « êtres vivants » qui entourent le trône de Dieu remettra les coupes d’or « pleines de la colère [de] Dieu » à sept anges (versets 6-7) qui recevront l’ordre suivant : « Allez, et versez sur la terre les sept coupes de la colère de Dieu » (Apocalypse 16 :1).

Voici brièvement à quoi correspondent les six premières coupes répandues sur l’humanité (Apocalypse 16 :2-21) :

  1. Un ulcère douloureux frappe tous ceux qui auront accepté la marque de la bête.
  2. La mer devient du sang et tous les animaux marins meurent.
  3. Les rivières et les sources de la Terre deviennent du sang. Il n’y a plus d’eau potable.
  4. L’humanité est brûlée par le soleil, mais elle continue de blasphémer Dieu et elle ne se repent pas.
  5. Le trône de la bête est plongé dans les ténèbres et la douleur.
  6. L’Euphrate est asséché afin que les armées de l’est puissent le traverser à pied pour se rassembler avec les armées du monde à Harmaguédon.

Depuis Harmaguédon, nous savons que les armées du monde – sous le commandement d’esprits démoniaques (Apocalypse 16 :13-14) – se dirigeront ensemble vers Jérusalem pour lancer le combat contre les armées du Seigneur (Zacharie 14 :1-2).

Ironiquement, l’humanité aura finalement accompli son rêve de toujours : unifier les nations. Cependant le but de cette armée unifiée, composée des nations du monde (Apocalypse 16 :14), sera de combattre contre son Sauveur !

Après la septième trompette, ces derniers fléaux causeront une souffrance telle que l’humanité n’en a jamais connue. Certains éléments des fléaux prendront un peu de temps à se mettre en place, comme le fait de rassembler les armées à Harmaguédon et de se diriger vers Jérusalem. Mais d’autres éléments ne pourront pas durer au-delà de quelques jours – comme le fait de ne plus avoir d’eau potable et de ne plus avoir que du sang à boire (Apocalypse 16 :4-7) !

D’un point de vue pratique, il serait impossible d’avoir beaucoup plus de jours entre la Fête des Trompettes et le Jour des Expiations, car ces jours verront le déferlement de la colère du Tout-Puissant !

Avant de parler de la septième et dernière coupe qui marque la fin de la colère de Dieu (Apocalypse 15 :1), intéressons-nous à ce que feront les saints pendant cette période. Ils auront été ressuscités et transformés en recevant la vie éternelle au son de la septième trompette, juste avant que les coupes du jugement ne soient versées. Où seront-ils pendant la période au cours de laquelle les six premières coupes seront versées et les armées de la bête et des rois de la Terre convergeront vers Harmaguédon, avant de marcher sur Jérusalem ?

Une fiancée à marier et un prétendant à bannir

Alors que les coupes du jugement commencent à être versées, Apocalypse 15 :2-4 montre que les membres nés de nouveau dans la famille divine se présentent devant le trône de leur Père sur la « mer de verre » (cf. Apocalypse 4 :6), en chantant « le cantique de Moïse, le serviteur de Dieu, et le cantique de l’Agneau ».

Comme toujours, Jésus-Christ nous montre l’exemple.

À la fin de Son ministère terrestre, après avoir été ressuscité des morts et glorifié, Jésus avait encore du travail à accomplir sur la Terre. Actes 1 :3 rapporte qu’Il passa encore 40 jours ici-bas avant Sa dernière ascension, en enseignant à Ses disciples « des choses qui concernent le royaume de Dieu ». Cependant, entre Sa résurrection et l’achèvement de Son œuvre terrestre, le Christ glorifié apparut brièvement devant Son Père pour être accepté par Lui, accomplissant ainsi le symbolisme de la gerbe agitée pendant le premier jour de la semaine au cours des Jours des Pains sans Levain (Lévitique 23 :11). Nous comprenons cela lorsque nous comparons attentivement Jean 20 :17 (“Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père”) et Matthieu 28 :9 (“Elles s’approchèrent pour saisir ses pieds, et elles l’adorèrent”).

Si même Jésus-Christ, après Sa résurrection, a dû se présenter devant le trône de Son Père avant de commencer la dernière partie de Son œuvre terrestre, pourquoi devrions-nous nous attendre, logiquement et bibliquement, à ce que les choses soient différentes pour Ses frères et sœurs ressuscités ? La parole de Dieu montre que les saints ressuscités, les nouveaux enfants de Dieu, feront exactement la même chose que leur Frère aîné.

Le Christ ne va pas régner seul. Son épouse régnera à Ses côtés ! Pendant que les nations rebelles et impénitentes reçoivent le jugement qu’elles « méritent » (Apocalypse 16 :6), les saints de Dieu recevront aussi leur récompense et ils prendront part au mariage de l’Agneau : « Et j’entendis comme la voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts coups de tonnerre, disant : Alléluia ! Car le Seigneur, notre Dieu tout-puissant, est entré dans son règne. Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’Agneau sont venues, son épouse s’est préparée » (Apocalypse 19 :6-7). Au verset suivant, les saints reçoivent des habits blancs de fin lin éclatant et pur représentant leurs œuvres justes (cf. Matthieu 22 :10-14) – des vies qui auront été soumises à la volonté et à la loi de Dieu, leur Père.

Après cette célébration, le temple céleste est ouvert et les armées de Jésus-Christ, le Roi des rois (Apocalypse 19 :16) apparaissent, prêtes au combat :

« Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice. Ses yeux étaient comme une flamme de feu ; sur sa tête étaient plusieurs diadèmes ; il avait un nom écrit, que personne ne connaît, si ce n’est lui-même ; et il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la Parole de Dieu. Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur » (Apocalypse 19 :11-14).

À ce moment-là, « la bête, les rois de la terre et leurs armées » sont arrivés devant Jérusalem et ils sont réunis pour résister à la venue du nouveau Roi et de Son armée (verset 19).

Mais leurs efforts seront futiles. La destruction qui s’ensuit des armées rebelles est décrite à différents endroits de la parole divine. Apocalypse 16 :17 montre que l’ange porteur du septième fléau contre l’humanité rebelle versera simplement sa coupe dans les airs, alors qu’une voix puissante venant du trône de Dieu proclamera : « C’en est fait ! » Les versets suivants décrivent la destruction des ennemis de Dieu et la chute des villes, dont Babylone – la « grande ville » qui sera violemment divisée en trois parties, sous l’effet du plus grand séisme de l’Histoire de l’humanité (Apocalypse 16 :18-20). Comme M. Ogwyn l’a écrit dans la brochure sur l’Apocalypse : « Ce tremblement de terre est fort probablement le même que celui décrit dans Zacharie 14 :4, lorsque les pieds de Jésus-Christ se poseront finalement sur le mont des Oliviers, à l’est de Jérusalem » (page 41).

Une fois les armées rebelles détruites, la signification du Jour des Expiations sera accomplie : la bête et le faux prophète seront jetés dans l’étang de feu (Apocalypse 19 :20) et le prétendant illégitime au trône, Satan le diable, sera mis à l’écart et enfermé dans l’abîme pour mille ans (Apocalypse 20 :2-3).

Un nouveau commencement

La période s’étalant entre la Fête des Trompettes et le Jour des Expiations verra s’accomplir certains des jours les plus douloureux de l’Histoire humaine – des expériences qui seront assurément transmises et racontées pendant le Millénium afin d’en tirer des leçons. Mais ce ne sera pas la fin. Au contraire, ce ne sera que le commencement.

Le Jour des Expiations ne représente pas seulement la mise à l’écart de Satan, il représente aussi la proclamation de la liberté aux captifs et le retour des Israélites dans leur terre d’origine (Lévitique 25 :9-10 ; Ézéchiel 20 :33-34). Dans sa rébellion, l’humanité aura réduit le monde en cendres, mais Jésus-Christ et Son épouse seront là pour lui « donner de la splendeur au lieu de cendre » (Ésaïe 61 :3, Colombe).

Le roi David posa la question suivante : « Quand les fondements sont renversés, le juste, que ferait-il ? » (Psaume 11 :3). La Fête des Trompettes et le Jour des Expiations nous rappellent que Jésus-Christ ne bâtira pas le monde à venir sur les fondations actuelles. Dieu interviendra et Il réduira à néant les plus grandes puissances humaines – et Il le fera afin de pouvoir ensuite apporter à l’humanité tout ce dont elle a besoin.

Le Journal
Années :
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube