Année 2021   Mai-Juin Afficher en grands caractères

Gardez le cap !

par Gerald Weston
Boussole

Il y a plus de 50 ans, un professeur de l’Ambassador College avait fait une déclaration très imagée que je n’ai jamais oubliée depuis : « Les gens ont tendance à tomber dans un fossé, puis dans un autre. La seule fois où ils se trouvent au milieu de la route, c’est quand ils se dirigent vers le fossé de l’autre côté. »

Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, nous voyons beaucoup de gens dans un fossé idéologique ou un autre. Bien entendu, nous nous voyons rarement, voire jamais, faire nous-mêmes une sortie de route. Nous nous voyons rarement comme les autres nous voient. Bien que je ne sois pas la personne la plus équilibrée au monde, je constate parfois avec honnêteté que je ne connais pourtant personne de plus équilibré. J’espère que vous aurez décelé l’ironie dans ces propos d’autodérision, car cela s’accorde avec les Écritures : « Toutes les voies de l’homme sont droites à ses yeux ; mais celui qui pèse les cœurs, c’est l’Éternel » (Proverbes 21 :2).

Voici comment fonctionne notre esprit : si je le pense, alors ça doit être juste. Mais encore une fois, si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, nous devons admettre que nous nous sommes souvent trompés, même au sujet de choses dont nous étions pourtant convaincus d’avoir raison. Ceux qui refusent d’admettre cela se séduisent eux-mêmes, comme l’explique un autre proverbe : « La voie de l’insensé est droite à ses yeux, mais celui qui écoute les conseils est sage » (Proverbes 12 :15).

La nature humaine n’a jamais changé, elle est la même hier et aujourd’hui. En revanche, notre monde a changé. De nos jours, nous rencontrons des défis qui tentent notre nature humaine à un niveau inimaginable pour les générations précédentes. Internet et les réseaux sociaux proposent comme jamais auparavant un « buffet à volonté » de théories complotistes, d’idéologies politiques et de désinformation. Il y a toujours eu des conspirationnistes et des individus diffusant de fausses informations, mais leurs idées n’avaient jamais été aussi facilement accessibles. Salomon écrivit qu’il n’y a pas de fin à faire beaucoup de livres et il n’imaginait même pas ce qui arriverait – si c’étaient des livres, au moins cela prendrait du temps aux gens pour les lire. De nos jours, vous pouvez lire des déclarations à l’emporte-pièce de la part d’inconnus qui donnent leur avis comme s’ils possédaient des faits documentés.

Songez à quelques-unes des théories du complot les plus populaires au cours des six dernières décennies, dont beaucoup d’entre elles sont apparues avant même la création d’Internet :

Les Illuminati contrôlent le monde ; le président John Fitzgerald Kennedy a été assassiné sur ordre de la mafia, de Fidel Castro, des Soviétiques, de la CIA, etc. ; l’homme n’a jamais marché sur la Lune ; le projet secret HAARP provoque des séismes et beaucoup d’autres « catastrophes naturelles » ; les « chemtrails » (les traînées derrière les réacteurs des avions) contrôlent notre climat ; les attaques du 11 septembre 2001 étaient un complot fomenté par le gouvernement américain et non par des terroristes arabes ; le Covid-19 est une immense supercherie impliquant Bill Gates, Hillary Clinton, George Soros et toutes les personnalités que vous n’aimez pas ; Adolf Hitler ne s’est pas suicidé, il s’est enfui en Argentine ; Marilyn Monroe a été tuée par les Kennedy ; Elvis Presley est toujours en vie et il habiterait en Alabama ou sur une île déserte…

Avec une telle liste, je pense que j’ai réussi à importuner presque tout le monde ! Je l’admets, je me pose encore des questions concernant l’assassinat de Kennedy. Et je suis loin d’avoir toutes les réponses concernant le Covid-19. Mais franchement, frères et sœurs, certains d’entre vous sont complètement embourbés dans un fossé ou dans un autre – et si vous n’en sortez pas à temps, vous pourriez y mourir noyé lorsque la pluie commencera à tomber. Nous devons faire preuve de sagesse et d’équilibre. Par exemple, est-il possible de nier sérieusement que le Covid-19 soit bien réel ? C’est un fait établi et il tue des gens. Certains chiffres sont-ils exagérés ? Probablement. Y a-t-il des politiciens et des âmes mal intentionnées qui utilisent cette crise pour promouvoir leurs idéologies ? Oui, sans aucun doute. Les laboratoires pharmaceutiques engrangent-ils d’énormes bénéfices ? Assurément.

Mais cela signifie-t-il que tous les dirigeants politiques avec lesquels nous ne sommes pas d’accord agissent uniquement par ambition personnelle et qu’ils ne se soucient pas des populations qu’ils gouvernent ? M. Herbert Armstrong rendit visite à des dizaines de chefs d’État ou de gouvernement à travers le monde et il prit la mesure des difficultés rencontrées pour gouverner l’ensemble des citoyens. Il connaissait personnellement des hommes et des femmes détenant le pouvoir sur leur nation, quand la plupart d’entre nous ne rencontreront probablement jamais un dirigeant de cet acabit. M. Armstrong n’était pas naïf concernant le caractère des politiciens et des dictateurs, mais il comprenait que beaucoup de dirigeants se préoccupent vraiment de leur pays et de leurs concitoyens dont ils ont la charge – et il ne s’impliqua jamais dans la politique de ce monde. Il gardait plutôt les yeux fixés sur la raison pour laquelle Dieu l’avait appelé : prêcher l’Évangile et avertir le monde de sa destinée.

Des leçons de l’Exode

Chaque année, pendant les Jours des Pains sans Levain, la plupart de nos ministres se réfèrent à 1 Corinthiens 10 pour nous rappeler les péchés commis par les enfants d’Israël – qui transformèrent le désert en cimetière. Ces péchés comprenaient l’idolâtrie, les mauvais désirs et la convoitise, l’immoralité sexuelle, le fait de tenter le Christ et se plaindre (versets 6-10). Les Écritures nous rappellent que « ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles » (verset 11). Nous devons donc faire attention à ces choses, ainsi qu’aux deux raisons sous-jacentes à l’origine de ces comportements impies.

L’épître aux Hébreux révèle la première cause sous-jacente : « Et contre qui Dieu fut-il irrité pendant quarante ans, sinon contre ceux qui péchèrent, et dont les cadavres tombèrent dans le désert ? Et à qui jura-t-il qu’ils n’entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui avaient désobéi ? Aussi voyons-nous qu’ils ne purent y entrer à cause de leur incrédulité » (Hébreux 3 :17-19). La croyance et la foi en Dieu constituent le thème de l’épître aux Hébreux. Le chapitre 11 tout entier parle de la foi et nous prévient que « sans la foi, il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent » (Hébreux 11 :6).

De nos jours, Moïse est un héros pour nous tous, mais il n’était pas aussi bien perçu par les enfants d’Israël. Puisqu’ils manquaient de foi, ils ne pouvaient pas avoir confiance que Dieu était avec eux et qu’Il les dirigeait par l’intermédiaire de Moïse. Il était juste un homme parmi les autres. Nous pourrions nous dire que ces Israélites étaient bien charnels. Quelle folie de penser cela, après tous les miracles qu’ils avaient vus ! Comment pouvaient-ils murmurer et se plaindre autant ? J’ai moi-même raisonné de la sorte dans le passé, mais j’ai changé avec le temps. Les Israélites se plaignaient car ils ne savaient pas qui leur donnerait de l’eau et de la nourriture. Ils se plaignaient car ils devaient entrer dans un pays habité par des géants. Mais nous ne nous plaignons jamais, n’est-ce pas ?

La deuxième cause sous-jacente venait de leur manque de foi, ainsi que de la confiance qu’ils plaçaient dans leurs propres jugements et non dans les jugements divins. C’est pourquoi Dieu les mit en garde après les 40 années passées au désert : « Vous n’agirez donc pas comme nous le faisons maintenant ici, où chacun fait ce qui lui semble bon, parce que vous n’êtes point encore arrivés dans le lieu de repos et dans l’héritage que l’Éternel, votre Dieu, vous donne » (Deutéronome 12 :8-9). Ce défaut de caractère ne les quitta jamais totalement, à un degré ou à un autre, pendant toute l’époque des juges (Juges 17 :6 ; 21 :25).

Ces deux raisons sous-jacentes ont apporté la destruction sur Israël au cours de son Histoire antique et nous voyons que la nature humaine n’a pas changé de nos jours. Il y a une grande différence entre le fait de professer la foi en Dieu et en Sa parole et le fait de mettre en pratique la foi lorsque la parole de Dieu contredit nos opinions personnelles.

Ne vous égarez pas

Les Écritures nous disent que Jésus-Christ est la Tête de Son Église (Colossiens 1 :18 ; Éphésiens 1 :22-23) et que « l’Église du Dieu vivant [est] la colonne et l’appui de la vérité » (1 Timothée 3 :15). Sommes-nous cette Église ou non ? De plus, Dieu a placé Son ministère dans l’Église afin que nous restions unis et que nous marchions dans la bonne direction « jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ ; ainsi, nous ne serons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais en professant la vérité dans l’amour, nous croîtrons à tous égards en celui qui est le chef, Christ » (Éphésiens 4 :13-15).

Je n’écris pas ces remarques pour ceux qui ne sont plus avec nous, mais pour les membres loyaux et fidèles de l’Église du Dieu Vivant. Chers frères et sœurs, certains d’entre nous sont plus âgés que d’autres. Notre Conseil des Anciens est principalement constitué d’hommes qui ont une longue expérience derrière eux, à la fois dans leur vie personnelle et dans l’Église. Nous avons vu beaucoup de théories du complot au fil du temps. Nous avons vu des individus qui se sont laissés distraire, qui se sont égarés en suivant des idées charnelles qui leur plaisaient et qui semblaient cohérentes et crédibles – mais malheureusement, en allant dans cette direction, ils furent de plus en plus convaincus que ces nouvelles idées étaient la vérité.

Satan utilise Internet et les réseaux sociaux pour embourber les gens dans des fossés – et il devient presque impossible de les extirper de ces puissantes séductions une fois qu’ils se sont laissés prendre au piège. Peu importe le nombre d’hommes et de femmes sages qui essaient de les aider, ces individus se leurrent et ils finissent par être convaincus qu’ils ont raison, en devenant l’illustration même de ce proverbe : « Celui qui se tient à l’écart cherche ce qui lui plaît, il s’irrite contre tout ce qui est sage. Ce n’est pas à l’intelligence que l’insensé prend plaisir, c’est à la manifestation de ses pensées » (Proverbes 18 :1-2).

La Pâque et les Jours des Pains sans Levain sont derrière nous, mais continuons à nous examiner et à évaluer où nous en sommes. Cessons de nous soucier d’Internet. Soucions-nous plutôt de la Bible et ayons les yeux fixés dans la direction indiquée par le Christ. Dieu a instauré les Fêtes de Printemps pour une raison bien précise : Il nous ordonne non seulement de sortir de l’esclavage en Égypte, mais aussi de ne pas y retourner. Ne suivons pas l’exemple des Israélites qui manquaient de foi et qui étaient focalisés sur eux-mêmes.

Le Journal
Années :
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube