Année 2008   Archives Afficher en grands caractères

La persécution arrive !

par Roderick Meredith
(1930-2017)

J’espère que tous nos frères sont conscients de ce qui se prépare. Notre Sauveur Jésus-Christ a déclaré : « Si quelqu’un vient à moi, sans me préférer à son père, à sa mère, à sa femme, à ses enfants, à ses frères et à ses sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut être mon disciple. Et quiconque ne porte pas sa croix, et ne me suit pas, ne peut être mon disciple » (Luc 14 :26-27).

Lors de notre baptême, nous avons fait une « alliance avec notre Créateur », pour Lui dédier notre vie. Nous faisons cela en nous offrant nous-mêmes comme un « sacrifice vivant » (Romains 12 :1). Mais, nous devons toujours être disposés à souffrir – et même à mourir – au service du Christ, qui mourut pour nous. Comme l’apôtre Paul l’a dit avec éloquence : « Mais maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort ; car Christ est ma vie, et mourir m’est un gain » (Philippiens 1 :20-21).

Nous sommes appelés à annoncer aux gens leurs péchés. Dieu nous parle par Esaïe, en disant : « Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élève ta voix comme une trompette, et annonce à mon peuple ses iniquités, à la maison de Jacob ses péchés ! » (Esaïe 58 :1). Mais les gens n’apprécient guère qu’on leur annonce leurs péchés ! Dans notre société hédoniste, nombreux sont ceux qui sont profondément offensés lorsqu’un ministre, ou quelqu’un d’autre, leur rappelle combien leur comportement s’est éloigné des standards de leur Créateur. Et si nous disons que le péché est la raison principale qui fait que l’Amérique, la Grande-Bretagne et les autres pays de descendance israélite souffrent des attaques terroristes, ainsi que de la sécheresse, de la famine, des épidémies, des tremblements de terre et d’autres catastrophes – on nous haït !

Souvenez-vous, lorsque le prophète Jérémie mit en garde Juda contre l’imminence d’une captivité à Babylone, certains des chefs se saisirent de Jérémie et lui dirent : « Tu passes aux Chaldéens ! » (Jérémie 37 :13). Plus tard, Jérémie fut jeté au cachot et fut descendu dans un puit profond (Jérémie 38 :6). Cela l’incita-t-il à renoncer ? Non, bien sûr que non, car Jérémie avait foi en Dieu !

En fin de compte, un eunuque du palais, qui craignait Dieu, eut compassion de Jérémie et obtint du roi la permission de le délivrer avant qu’il ne soit trop tard (Jérémie 38 :7-13). Jérémie survécut au méchant roi Sédécias, et il fut un instrument entre les mains de Dieu pour avertir Son peuple des nombreux problèmes qui allaient surgir.

Comme on dit de nos jours, tout n’est pas « roses et violettes ». En décrivant les guerres des temps de la fin, les famines et les épidémies, Jésus a dit : « Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. Alors aussi plusieurs succomberont, et ils se trahiront, se haïront les uns les autres » (Matthieu 24 :9-10).

Bien que les gens n’aiment pas qu’on leur dise leurs péchés, néanmoins, il s’agit là d’une part importante de notre mission !

La page de l’éditorial du San Diego Union-Tribune, du 4 octobre 2001, avait reproduit une caricature frappante. Il s’agit d’un monstre encapuchonné de noir, avec l’inscription « Intolerance », dont les mains sont posées amicalement sur les épaules de Ben Laden, Pat Robertson et Jerry Falwell ! Pour avoir déclaré que les péchés des Américains étaient la cause de l’horrible tragédie du 11 septembre, ces hommes ont été associés à un terroriste assassin, qui a perpétré certains des crimes les plus graves contre l’humanité, depuis ces dix ou quinze dernières années !

Sous la caricature figuraient un certain nombre de lettres des lecteurs du journal, condamnant Pat Robertson et Jerry Falwell pour leurs remarques. Le contenu de certaines lettres était féroce, et même inconcevable. Mais cela montre comment les gens réagissent lorsque leurs péchés sont dénoncés. Un homme avait écrit : « Pourquoi mentionnez-vous les déclarations faites par Pat Robertson et son semblable ? Ce type et son camarade ont déjà fait plus de mal que les ennemis de notre pays, par leurs stupides commentaires des semaines passées. »

Bien que les remarques de Robertson eussent été inopportunes en de telles circonstances, est-il, lui, « pire » qu’Oussama Ben Laden et ses assassins partisans qui ont ruiné la vie, les espoirs et les rêves de milliers d’Américains – et qui ont provoqué une angoisse et une frustration indescriptibles à des millions d’autres par leurs actes incessants de terrorisme ?

Ainsi, comment les gens nous perçoivent-ils lorsque nous prêchons fidèlement le message de Dieu au monde – y compris le percutant « avertissement d’Ezéchiel » à toute la maison d’Israël ? Ils nous fustigeront avec une furie qui vous impressionnera et vous effraiera, surtout si vous n’étudiez pas assidûment votre Bible, et si vous ne priez pas pour avoir le point de vue de Dieu au sujet de ces choses !

Dans une mission prophétique faite à Ses serviteurs, laquelle s’applique à notre époque, Jésus a dit à Ses disciples : « Le frère livrera son frère à la mort, et le père son enfant ; les enfants se soulèveront contre leurs parents, et les feront mourir. Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom ; mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. Je vous le dis en vérité, vous n’aurez pas achevé de parcourir les villes d’Israël, que le Fils de l’homme sera venu » (Matthieu 10 :21-23). Plus tard, Jésus déclara : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne. Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père. Et même vos cheveux sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux » (versets 28-31).

Puisse Dieu vous accorder la compréhension du véritable « prix » d’être un vrai disciple de Jésus-Christ ! Puisse- t-Il nous donner la compréhension, la foi et le courage de rester « accrochés », face à la persécution qui viendra en fin de compte ! Nous ne devons pas rechercher la persécution. Nous devons être « prudents comme des serpents et simples comme des colombes ». Nous essaierons d’éviter de provoquer des persécutions inutiles. Cependant, si nous prêchons fidèlement la vérité divine, la persécution arrivera. Comprenons bien. Et croyons aux paroles inspirées de l’apôtre Paul : « J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous » (Romains 8 :18).

Le Journal
Années :
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube