Année 2008   Archives Afficher en grands caractères

La première Fête des Tabernacles

par John Ogwyn
(1949-2005)

Nous connaissons tous le récit de la première Pâque. Chaque année, à l’approche de la Pâque, nous revenons sur ces événements, lorsque Dieu épargna les premiers-nés des Israélites, et qu’Il délivra Son peuple du joug égyptien. Nous méditons sur les leçons à retenir de la première Pâque, ainsi que des Jours des pains sans levain. Nous apprécions également l’importance de la dernière Pâque du Christ avec Ses disciples, de Son sacrifice et de Sa résurrection, qui sont l’accomplissement des symboles de l’Ancien Testament.

De même, à la Pentecôte, nous revenons sur les événements de la première Pentecôte, célébrée par le peuple d’Israël après sa sortie d’Egypte – lorsque Dieu leur donna les Dix Commandements, du haut du mont Sinaï. Cette Fête marqua l’établissement de l’ancienne Alliance, entre Dieu et Israël. Nous nous concentrons aussi sur la première Pentecôte du Nouveau Testament, lorsque Dieu répandit miraculeusement Son Esprit sur les disciples du Christ. Ce jour marqua le début de la nouvelle Alliance, conclue entre Dieu et tous ceux qui répondent à Son appel.

Les événements liés à la première Pâque et à la première Pentecôte ont été préservés dans les Ecritures. En revenant régulièrement sur la « première » célébration de ces Fêtes, cela nous permet de mieux comprendre les leçons spirituelles que Dieu veut nous faire apprendre. Quelles leçons pouvons-nous apprendre de la première Fête des Tabernacles ? Les Ecritures rapportent-elles les événements liés à la première Fête des Tabernacles ? Si oui, que pouvons-nous en tirer ? Dans cet article, nous examinerons ce que la Bible nous révèle à ce sujet. Cela nous donnera une nouvelle vision sur la dernière saison des Fêtes, par lesquelles Dieu nous révèle Son grand plan de salut.

Retour sur la première année d’Israël

Les événements liés à la première célébration de la Pâque et des Jours des pains sans levain sont détaillés dans Exode 12. Si la Bible est très précise sur les dates et sur ces événements, les choses ne sont pas aussi simples pour la Pentecôte. Mais un examen minutieux des Ecritures nous montre que Dieu donna Sa loi le jour de la première Pentecôte, comme l’affirme la tradition juive. Le jour de cette Fête ne correspond pas toujours à la même date du calendrier, car nous devons compter 50 jours, à partir du dimanche qui tombe pendant la Fête des pains sans levain (le jour où la gerbe était agitée). Mais la date ne peut varier que de quelques jours, entre le 5 et le 10 Sivan. La tradition juive considère que la première Pentecôte eut lieu le 6 Sivan. Lorsque le Christ vivait sur cette terre, les prêtres dans le temple comptaient correctement à partir du jour où la gerbe était agitée – le dimanche. Quant aux pharisiens, ils continuaient à l’observer le 6 Sivan, sans s’inquiéter du jour de la semaine (comme le font encore la plupart des Juifs, aujourd’hui). De toute évidence, les Ecritures montrent que la première Pentecôte eut lieu le 6 Sivan, car l’année de l’exode, ce jour tombait un dimanche.

Notez ce que révèlent les Ecritures : « Le troisième mois après leur sortie du pays d’Egypte, les enfants d’Israël arrivèrent ce jour-là au désert du Sinaï » (Exode 19 :1). Le mot hébreu traduit par mois est chodesh, et il se réfère littéralement à la nouvelle lune. L’expression « ce jour-là » signifie le premier jour du mois, le jour de la nouvelle lune, c’est-à-dire le 1er Sivan.

Dès leur arrivée au Sinaï, Moïse monta sur la montagne pour s’entretenir avec Dieu, et pour rapporter au peuple l’offre d’Alliance de l’Eternel (Exode 19 :3-6). Ceci eut lieu le 2 Sivan. Après être descendu de la montagne, Moïse assembla le peuple et lui rapporta les paroles de l’Eternel (versets 7-8). C’était le 3 Sivan. Le jour suivant, c’est-à-dire le 4 Sivan, Moïse retourna sur la montagne pour donner la réponse du peuple à Dieu (versets 8-9). Dieu demanda à Moïse de sanctifier le peuple « aujourd’hui et demain », pour qu’il fût prêt à se présenter devant Lui le troisième jour (versets 10-11). L’expression « aujourd’hui et demain » se réfère aux 4 et 5 Sivan. Le peuple se présenta donc devant l’Eternel le 6 Sivan – le jour de la première Pentecôte.

Pouvons-nous connaître, par la même méthode, ce qui s’est passé au cours de la première Fête des Tabernacles – le quinzième jour du septième mois de l’année où Israël quitta l’Egypte ? Nous trouvons la réponse en comparant les récits de l’Exode et du Deutéronome.

Avant tout, sachez qu’il y a 127 jours entre le 6 Sivan et le 15 Tishri (le premier jour de la Fête des Tabernacles). La Bible révèle-t-elle qu’un événement significatif s’est produit au cours de ces 127 jours ? Oui, absolument !

Après que la loi eut été donnée le jour de la Pentecôte, Moïse et les anciens d’Israël montèrent sur le mont Sinaï jusqu’à une certaine hauteur. Ils participèrent à un grand banquet en présence du Dieu d’Israël. « La gloire de l’Eternel reposa sur le mont Sinaï, et la nuée le couvrit pendant six jours. Le septième jour, l’Eternel appela Moïse du milieu de la nuée » (Exode 24 :16). Que se passa-t-il ensuite ? « Moïse entra au milieu de la nuée, et il monta sur la montagne. Moïse demeura sur la montagne quarante jours et quarante nuits » (verset 18). Pendant qu’il était sur la montagne, les enfants d’Israël se firent un veau d’or, et lorsqu’il descendit du mont Sinaï, il trouva le peuple en pleine idolâtrie et débauche.

Dieu était irrité et menaça de détruire la nation entière. Mais Moïse implora la miséricorde divine, en priant et en jeûnant pour le peuple. Vous êtes-vous jamais demandé combien de temps Moïse intercéda auprès de l’Eternel, après être descendu de la montagne ? Les Ecritures révèlent qu’il passa 40 jours (Deutéronome 9 :15-21). Après quoi Moïse retourna sur la montagne vers l’Eternel, où il reçu une seconde copie des Dix Commandements. Il y resta 40 jours (Exode 34 :1-4, 28). Pour résumer : nous avons une période de 7 jours après la Pentecôte, pendant laquelle Moïse se tint en présence de l’Eternel, suivie par trois périodes de 40 jours, ce qui nous donne un total de 127 jours.

Comment savons-nous qu’il y a 127 jours entre la première Pentecôte et le début de la Fête des Tabernacles ? Le calendrier hébreu est à la fois lunaire et solaire. Les mois sont basés sur les cycles de la lune. La lune met à peu près 29,5 jours pour faire le tour de la terre. C’est pour cette raison que la durée des mois du calendrier hébreu alterne entre 29 et 30 jours. Les premier, troisième, cinquième et septième mois comptent 30 jours, alors que les deuxième, quatrième et sixième mois font 29 jours. Si la Pentecôte eut lieu le 6 Sivan, il restait donc 24 jours jusqu’à la fin du troisième mois. Si nous ajoutons à ces 24 jours, les 29 jours du quatrième mois, les 30 du cinquième mois, les 29 du sixième mois et les 15 premiers jours de Tishri (le septième mois), nous arrivons à un total de 127 jours.

Il s’est passé exactement 127 jours entre le moment où la loi fut donnée le jour de la Pentecôte, et celui où Moïse descendit du mont Sinaï pour la deuxième fois ! Moïse est donc descendu de la montagne le premier jour de la Fête des Tabernacles ! Notez ceci : « Moïse descendit de la montagne de Sinaï, ayant les deux tables du témoignage dans sa main, en descendant de la montagne ; et il ne savait pas que la peau de son visage rayonnait […] et tous les enfants d’Israël […] craignaient de s’approcher de lui » (Exode 34 :29-30). Exode 35 rapporte que Moïse convoqua les Israélites, et il leur donna les instructions pour construire un tabernacle qui abriterait l’Arche de l’Alliance. Le tabernacle symbolisait que Dieu habiterait au milieu du peuple d’Israël (Exode 25 :8).

Que signifie tout cela ? Nous voyons ici un dirigeant venir dans la gloire, et apporter la Loi de l’Eternel. Nous voyons aussi la préparation d’un tabernacle au milieu de la nation, pour le Dieu d’Israël. Ces trois « ingrédients » sont profondément liés à l’ultime accomplissement de la Fête des Tabernacles, comme nous allons le voir.

Venir dans la gloire

Lorsque Moïse s’approcha du camp d’Israël, situé au pied de la montagne, la première chose que virent les Israélites avait une double signification. Moïse ne s’était pas aperçu qu’une lumière brillante se dégageait de son visage. Et il rayonnait d’une gloire qu’il avait absorbée lorsqu’il était en présence de l’Eternel. Les Israélites trouvaient cette gloire si effrayante, que Moïse devait mettre un voile sur son visage pour leur parler. Il enlevait le voile lorsqu’il entrait dans la tente d’assignation pour communiquer avec Dieu, mais il le remettait en sortant à cause du peuple (Exode 34 :29-35).

L’apôtre Paul nous dit que la gloire était passagère (2 Corinthiens 3 :7). Puis il compare cette gloire temporaire de Moïse, avec la gloire permanente du Christ : de même que Moïse mettait un voile pour parler au peuple, de même la véritable signification spirituelle de son message est voilée à ceux qui l’entendent. Les Ecritures anticipent l’époque où : « L’Eternel des armées prépare à tous les peuples, sur cette montagne, un festin de mets succulents, un festin de vins vieux, de mets succulents, pleins de moelle, de vins vieux, clarifiés. Et, sur cette montagne, il anéantit le voile qui est sur tous les peuples, la couverture qui couvre toutes les nations » (Esaïe 25 :6-7). Ces versets anticipent l’époque du Millénium, et nous les lisons souvent et les commentons lors de la Fête des Tabernacles.

Jésus-Christ a dit à Ses disciples que certains d’entre eux Le verraient venir dans le Royaume de Dieu (Matthieu 16 :28). Environ une semaine après, cela fut accompli pour Pierre, Jacques et Jean, ce fut l’un des événements les plus mémorables de leur vie. Le Christ les emmena sur une haute montagne, et Il fut transfiguré devant eux, Il brillait comme le soleil. Moïse et Elie apparurent à Ses côtés dans une gloire éclatante (Luc 9 :28-31). Le lien entre cet événement et la Fête des Tabernacles est renforcé lorsque nous examinons la suggestion de l’apôtre Pierre. Il voulait dresser trois tabernacles (ou tentes), afin de rester là où ils étaient pour célébrer la prochaine saison de Fêtes qui approchait (Matthieu 17 :4)

Quelle est la signification de cette gloire rayonnante ? Jésus-Christ reviendra sur cette terre avec puissance et une grande gloire, ce sera le début de l’accomplissement de la Fête des Tabernacles (Matthieu 24 :30). Les saints seront élevés dans la gloire pour régner avec Lui sur les nations. Comme le rapporte Daniel, les saints ressuscités brilleront comme les étoiles (Daniel 12 :3). Notre corps charnel sera changé au jour de la résurrection, pour être comme le corps glorieux du Christ (Philippiens 3 :21). Dieu est en train de « conduire à la gloire beaucoup de fils » (Hébreux 2 :10).

Lorsque Moïse descendit de la montagne, le premier jour de la Fête des Tabernacles, il rayonnait de gloire. Cet événement anticipait l’établissement du Royaume de Dieu sur toutes les nations, lorsque Jésus-Christ et les saints immortels règneront sur cette terre, dans une grande gloire.

La loi de Dieu

Lorsque Moïse descendit du mont Sinaï, le quinzième jour du septième mois, il n’est pas seulement venu dans la gloire, mais il apportait aussi la loi de l’Eternel (Exode 34 :29). Lorsque Jésus-Christ reviendra sur cette terre, Il gouvernera les nations avec la loi divine.

« Il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel » (Esaïe 2 :2-3). Le prophète Esaïe décrit plus tard comment sera le Monde de Demain, lorsque le Messie jugera le monde avec justice. Ce sera une époque où « il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Eternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent » (Esaïe 11 :9). La loi divine sera connue dans le monde entier !

Le prophète Ezéchiel explique que les enfants d’Israël seront rassemblés, au début du Millénium. « Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Je vous rassemblerai du milieu des peuples, je vous recueillerai des pays où vous êtes dispersés, et je vous donnerai la terre d’Israël » (Ezéchiel 11 :17). Les nations israélites sortiront de la plus horrible captivité imaginable – une captivité due à leurs péchés nationaux, parce qu’elles auront ignoré la loi divine. Lorsqu’Israël sera ramené sur ses terres, toute la nation sera dans une profonde repentance. En ce temps-là, Dieu donnera à Israël un cœur nouveau et un esprit nouveau. Les gens marcheront véritablement selon les statuts et les jugements divins, ils seront Son peuple, et ils adoreront l’Eternel comme leur Dieu (Ezéchiel 11 :19-20).

Jérémie explique que, sous la nouvelle Alliance, Dieu écrira Sa loi dans notre cœur et dans notre esprit, en répandant Son Saint-Esprit (Jérémie 31 :33). Lorsque toutes les nations de la terre vivront en harmonie avec la loi divine, elles récolteront des bénédictions à la place des malédictions, et la paix et la prospérité règneront sur le monde entier.

La Fête des Tabernacles nous rappelle le règne millénaire du Royaume de Dieu. Comme la loi divine sera proclamée et observée sur toute la terre, ce sera une époque merveilleuse. Le premier jour de la Fête des Tabernacles, lorsque Moïse descendit de la montagne, avec les Dix Commandements gravés sur les tables de pierre, cela préfigurait l’époque au cours de laquelle Jésus-Christ reviendra établir un gouvernement mondial, fondé sur cette même loi.

La présence de Dieu parmi nous

Daniel explique, dans les chapitres 2 et 7 de son livre, qu’il viendra un temps où tous les gouvernements de ce monde seront écrasés et balayés de la scène mondiale. En fait, « le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit » (Daniel 2 :44). Le Roi de ce Royaume sera Jésus-Christ ressuscité et glorifié (Apocalypse 19 :11-16). C’est Lui qui était le Rocher d’Israël (1 Corinthiens 10 :4), et par conséquent, Celui qui habitait parmi les Israélites en remplissant le tabernacle de Sa gloire.

Plus tard, le Rocher d’Israël – Celui qui était au commencement avec Dieu, et qui a été l’instrument de toute la création – devint chair et sang en naissant comme un être humain (Jean 1 :1-3, 14). L’apôtre Jean nous dit que la Parole a été faite chair et qu’Elle a « habité » parmi nous (verset 14). Le mot original grec traduit par « habité » signifie littéralement « avoir son tabernacle », « vivre dans un tabernacle (ou une tente) ». Au commencement de la première Fête des Tabernacles, Moïse donna au peuple les instructions pour la construction du tabernacle, afin que Dieu puisse habiter parmi eux. Ces instructions anticipaient l’époque où le Dieu d’Israël « habiterait » au milieu de Son peuple – d’abord comme un simple être humain dans la chair, puis comme Roi des rois et Seigneur des Seigneurs glorifié, lors de Son retour.

Esaïe 32 décrit l’époque où le Roi règnera selon la justice (verset 1), et les gens demeureront « dans le séjour de la paix, dans des habitations sûres, dans des asiles tranquilles » (verset 18). Jérusalem, la ville du grand Roi, est décrite comme une tente (ou un tabernacle) qui ne sera jamais démontée (Esaïe 33 :20). Pendant le Millénium, Dieu sera reconnu comme le Juge, le Législateur, le Roi et le Sauveur (verset 22). Lorsque le Seigneur habitera parmi Son peuple, et que les gens verront Sa gloire, ce sera une époque où le désert fleurira, les aveugles et les boiteux seront guéris (Esaïe 35 :1-6).

La Fête des Tabernacles représente le règne millénaire du Messie : « Voici, le Seigneur, l’Eternel vient avec puissance, et de son bras il commande ; voici, le salaire est avec lui, et les rétributions le précèdent. Comme un berger, il paîtra son troupeau, il prendra les agneaux dans ses bras, et les portera dans son sein ; il conduira les brebis qui allaitent » (Esaïe 40 :10-11). Cette Fête nous rappelle que Jésus-Christ habitera bientôt sur cette terre au milieu des êtres humains, comme Roi des rois.

Nous anticipons même au-delà du Millénium, avec la période qui suivra les mille ans : « Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux » (Apocalypse 21 :3).

A l’approche de la Fête des Tabernacles, méditons sur les leçons à retenir de la toute première célébration dans le désert, par le peuple d’Israël. Ce jour-là, Moïse descendait de la montagne du Sinaï, rayonnant de gloire après être resté 40 jours en présence de Dieu. Il apportait dans ses mains la Loi de Dieu, et les plans de construction d’un tabernacle, afin que Dieu puisse habiter au milieu de Son peuple. Ces trois « ingrédients » de la première Fête des Tabernacles anticipaient l’accomplissement ultime qui aura bientôt lieu : l’établissement du Royaume de Dieu sur cette terre !

Le Journal
Années :
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube