Année 2006   Archives Afficher en grands caractères

Luttez pour l’excellence

par Roderick Meredith
(1930-2017)

Dans notre monde moderne, il est souvent considéré à la mode d’être « cool ». Les jeunes gens sont parfois fiers de ne pas apparaître comme « faisant trop d’efforts ». Cependant, c’est exactement l’opposé de ce que Dieu veut que nous soyons et que nous fassions ! En fait, dans l’Eglise de Dieu, beaucoup d’entre nous ont besoin de « faire plus d’efforts » que ceux de l’extérieur qui sont doués de plus de capacités naturelles, ou qui ont eu peut-être plus d’opportunité que nous pour accéder à une éducation supérieure.

Pourquoi ?

Parce que, comme Dieu le déclare de plusieurs manières dans Sa parole : « Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages ; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes » (1 Corinthiens 1 :26-27). Dans l’Eglise de Dieu, il nous importe de nous aimer et de nous apprécier les uns les autres plus profondément. Nous devons aussi apprécier les divers dons que nous avons – bien que nous sachions que peu parmi nous sont riches ou doués de grande capacité. En conséquence, du fait que nous ressemblons davantage au « mortel commun », nous devrions être plus humbles, ne pas avoir les mêmes tentations de vanité et ne pas résister à la vérité comme le font ceux qui ont plus de capacités que nous. Il n’y a pas maintenant, et il n’y a jamais eu des Winston Churchill, Albert Einstein, Margaret Thatcher ou Teddy Roosevelt, dans l’Eglise de Dieu. Ces individus magnifiquement doués auront leur opportunité lors du jugement du Grand Trône Blanc.

Aujourd’hui, nous sommes appelés à devenir des enfants de Dieu à part entière. Nous sommes appelés à imiter Jésus-Christ. La Bible enseigne : « Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint » (1 Pierre 1 :15-16). Et pour atteindre ce but grandiose, notre Sauveur nous commande : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Mathieu 6 :33).

Rien ne doit interférer entre nous et notre but transcendant. Celui-ci doit toujours venir en premier. Qui plus est, étant donné que nous ne faisons pas partie des « grands » de ce monde lorsqu’il s’agit de capacités naturelles, de standing social et de richesses terrestres, nous aurons besoin de redoubler d’efforts et d’exercer un plus grand zèle dans notre quête pour réaliser ce but divin dans notre vie. Mais cela n’a rien d’extraordinaire ! Car, presque chaque athlète supérieur, chaque chef d’entreprise ou leader mondial a désiré « redoubler d’efforts » en vue d’atteindre son but. Vous, les jeunes gens dans l’Eglise, avez besoin de réaliser spécialement cela ; vous avez besoin d’être inspirés pour accomplir de grandes choses. Vous pouvez les réaliser avec l’aide divine et de sérieux efforts de votre part !

Dans son inspirante biographie de Winston Churchill, Robert Lewis Taylor décrit le dynamisme et l’énergie incessante que Winston Churchill mit dans ses efforts, pour diriger sa nation, pendant les jours critiques de la Deuxième Guerre mondiale. Taylor écrit : « La charge de leader entraîna beaucoup de victimes dans la traversée des six années de guerre, mais Churchill ne paraissait jamais fatigué. Il voyageait des milliers de milles, il travaillait chaque nuit jusqu’à ce que tout un chacun soit couché, et il se levait prêt à lancer les foudres oratoires pour s’allier à lui un peuple en proie à l’abattement et à la défaite » (Winston Churchill : The Biography of a Great Man, page 363. C’est nous qui traduisons tout au long de cet article).

Voici un homme qui commença sa carrière de premier ministre au moment où la plupart des gens seraient prêts à prendre leur retraite. Cependant, du fait que son but suprême était de mettre sa nation à même de survivre à l’attaque d’Hitler et de gagner la guerre, Sir Winston Churchill s’entraîna lui-même pour accomplir un but qui aurait stupéfié la plupart des hommes moitié de son âge !

Nous devons appliquer l’exemple de Winston Churchill et celui d’autres hommes à notre croissance spirituelle – et à notre accomplissement spirituel. Car Dieu veut que nous allions « toutes voiles dehors » pour Le servir et pour accomplir Son Œuvre ! Pendant la présente ère laodicéenne, Dieu nous avertit tous : « Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche » (Apocalypse 3 :15-16). Puis, Dieu dit : « Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi » (verset 19).

Dieu apprécie ceux qui vont « toutes voiles dehors » pour Le servir. L’apôtre Paul fut inspiré à écrire aux Colossiens : « Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense. Servez Christ, le Seigneur » (Colossiens 3 :23-24). Et Salomon fut inspiré à nous recommander : « Tout ce que ta main trouve à faire avec ta force, fais-le ; car il n’y a ni œuvre, ni pensée, ni science, ni sagesse, dans le séjour des morts, où tu vas » (Ecclésiaste 9 :10).

Quand nous lisons des articles sur les champions olympiques de natation, qui se lèvent avant l’aube pour s’adonner à des séances d’entraînement fatiguant, puis se rendent à leur travail quotidien, et après leur retour à la maison poursuivent leur entraînement fatiguant le soir, dans la piscine, nous pouvons apprécier le fait qu’ils sont désireux de redoubler d’efforts pour atteindre leur but. Si notre véritable but est de refléter le zèle de Jésus-Christ, et « faire la différence » en mettant aujourd’hui notre vie à Son service comme un « sacrifice vivant » (Romains 12 :1), combien il est vital que nous démontrions le même zèle que Jésus-Christ Lui-même, l’apôtre Paul et la plupart des autres grands leaders bibliques démontrèrent dans leur service envers Dieu.

Etant donné que la plupart d’entre nous ont grandi dans une famille « moyenne », nous pouvons ne pas avoir été témoins d’exemples de dynamisme remarquable et de zèle des grands leaders de ce monde. Cependant, nous sommes appelés à être d’illustres leaders – si nous « vainquons spirituellement » (Apocalypse 2 :26-27). Nous avons besoin de comprendre la réalité de la situation et de commencer à construire la sagesse, les habitudes couronnées de succès et le zèle des leaders au sommet. « Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c’est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ? Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges ? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison, les choses de cette vie ? » (1 Corinthiens 6 :2-3).

Rappelez-vous qu’une partie essentielle du quatrième commandement déclare : « Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage » (Exode 20 :9). Jésus a dit aux Juifs : « Mon Père agit jusqu’à présent ; moi aussi, j’agis » (Jean 5 :17). Jésus établit un exemple de zèle et d’accomplissement à travers Sa vie humaine.

Dans son intéressant livre, Sam Walton – The Inside Story of America’s Richest Man, l’auteur Vance Trimble décrit comment Walton devint fabuleusement riche, bien que né de parents « moyens » et ayant vécu la plus grande partie de sa vie dans l’Etat de l’Arkansas. A maintes reprises, Trimble cite les commentaires d’amis et d’associés de Walton, décrivant combien celui-ci travaillait dur. Bien que de condition modeste, son père lui enseigna une formidable éthique de travail qui lui permit de devenir par la suite l’homme le plus riche d’Amérique. Trimble relate : « Bien que ne ressentant pas personnellement les pires effets de la dépression, Sammy Walton continua à suivre l’éthique de son père : travailler, travailler, travailler. En dépit de ce dur régime dans ses études universitaires et en athlétisme, il trouva du temps pour des travaux singuliers et devient de plus en plus autonome. De façon significative, il se procura aussi un travail à mi-temps dans un magasin. Sam Walton dut travailler très dur pour réussir.

Nous admirons tous la passion de l’apôtre Paul pour Jésus-Christ. Cependant, lui aussi a eu une passion pour le travail et pour l’accomplissement. Il déclara : « Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n’a pas été vaine ; loin de là, j’ai travaillé plus qu’eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi » (1 Corinthiens 15 :10). Parce qu’il aima Jésus-Christ, et parce qu’il n’avait « pas peur » de travailler dur, l’apôtre Paul, de toute évidence, évangélisa et édifia les Eglises ; il écrivit plus d’Epîtres dans le Nouveau Testament qu’aucun autre homme ! Quelle récompense magnifique recevra-t-il lorsque le Christ viendra en tant que Roi des rois !

Si nous voulons réussir, ne fût-ce que modérément dans cette vie, nous aurons besoin d’apprendre à utiliser notre temps et nos talents sagement. Nous aurons besoin d’aller souvent un mille extra. Par-dessus tout, nous devons apprendre à aller « toutes voiles dehors » dans le travail, dans le service et dans tout ce que nous faisons, avec zèle, pour nous préparer pour le Royaume de Dieu. Le Christ Lui-même a dit : « Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon son œuvre » (Apocalypse 22 :12).

Le Journal
Années :
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube