Année 2021   Mai-Juin Afficher en grands caractères

Que signifie la Pentecôte pour vous ?

par Douglas Winnail
Beaucoup de gens se demandent quelle est la signification de la Pentecôte, y compris parmi ceux qui affirment être chrétiens, mais cela ne devrait pas être un mystère pour le peuple de Dieu ! Lorsque Jésus a dit à Ses disciples : « Il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus », Il révéla un élément particulier au sujet de notre appel et du profond impact des événements de la Pentecôte sur notre vie actuelle.
Que signifie la Pentecôte pour vous ?

Le deuxième chapitre des Actes relate les débuts de l’Église du Nouveau Testament, le Jour de la Pentecôte de l’an 31 de notre ère. Cela commença lorsque 3000 personnes décidèrent de s’engager en étant baptisées, après avoir assisté à l’effusion impressionnante du Saint-Esprit et après avoir entendu les enseignements inspirés des disciples de Jésus. Mais ces 3000 personnes décidèrent-elles de « donner leur cœur au Seigneur » sous le coup de l’émotion ? Ou se passait-il quelque chose d’autre – quelque chose d’unique et de profond ? Comprenons-nous vraiment ce que Dieu fit pendant ce jour marquant le début de l’Église du Nouveau Testament ? Ces événements étaient-ils reliés à des actes antérieurs de Dieu dans l’Histoire ? Et comment les événements de la Pentecôte vous concernent-ils, ainsi que l’Église de Dieu de nos jours ?

Un appel spécial

Lorsque Jésus débuta Son ministère, il est intéressant de noter qu’Il ne s’assit pas au coin des rues, en invitant n’importe qui à devenir Ses disciples. Jésus appela des individus spécifiques afin qu’ils deviennent Ses premiers disciples (Matthieu 4 :18-22). Plus tard, alors qu’Il les formait, Il leur expliqua : « Il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux », mais pour ceux qui n’ont pas été appelés par Dieu « cela ne leur a pas été donné » (Matthieu 13 :11). Jésus enseigna que, dans un premier temps, seul un petit nombre serait appelé à Le suivre et ceux qui ne sont pas appelés seraient aveuglés afin qu’ils ne comprennent pas le véritable Évangile. Jésus déclara à Ses disciples : « Heureux sont vos yeux, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent ! Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu » (Matthieu 13 :16-17). Autrement dit, les disciples de Jésus avaient été appelés et ils avaient reçu une compréhension spéciale du plan de Dieu, que d’autres n’avaient pas encore reçue.

À une autre occasion, Jésus déclara : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire » (Jean 6 :44). Jésus entama ensuite une discussion spirituelle parlant de manger Sa chair et de boire Son sang, mais une grande partie de Son auditoire ne comprenait pas de quoi il s’agissait. Puis Jésus répéta Sa première déclaration : « C’est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père » (Jean 6 :65). À partir de ce moment, ceux qui ne comprenaient pas la signification des paroles de Jésus cessèrent de Le suivre – et Il ne chercha pas à les retenir. Au cours de la nuit précédant Sa crucifixion, Jésus pria Dieu le Père en disant : « J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde » (Jean 17 :6). Quelques années plus tard, l’apôtre Paul écrivit aux membres de l’Église de Corinthe : « Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages » (1 Corinthiens 1 :26-27). Jacques qualifia ceux qui étaient appelés dans l’Église à cette époque de « prémices » dans le plan de Dieu (Jacques 1 :18).

En lisant ces versets, nous apprenons que les individus ne décident pas d’eux-mêmes de devenir chrétiens, c’est Dieu le Père qui appelle actuellement tous ceux qui font partie de Son Église. Il appelle quelques individus à devenir les « prémices » qui régneront avec le Christ lorsque Celui-ci reviendra établir le Royaume de Dieu sur la Terre (voir Apocalypse 5 :10 ; 14 :4 ; 20 :4-6). Jésus a dit qu’être appelé à faire partie de Ses disciples était une opportunité unique et un privilège très spécial que peu de gens reçoivent à notre époque. Les événements du Jour de la Pentecôte de l’an 31 de notre ère se sont déroulés selon le plan de Dieu et quelque chose de très profond eut lieu. Les gens qui s’engagèrent en demandant le baptême ce jour-là ne décidèrent pas sur le champ de « donner leur cœur au Seigneur ». Au contraire, Dieu les appela et leur donna une opportunité spéciale de faire partie de Son Église. Il leur donna la capacité de comprendre la signification de ce qu’ils avaient vu et de ce qu’ils avaient entendu de la part des disciples que Jésus avait choisis et préparés. Les événements de la Pentecôte de l’an 31 faisaient partie du plan de Dieu et ils ont de grandes implications pour chacun d’entre nous actuellement dans l’Église de Dieu.

Des avertissements

L’apôtre Paul mit en garde le ministère de l’Église de Dieu : « Prêche la parole, insiste en temps et hors de temps, reprends, censure, exhorte en toute patience, et en instruisant. Car il viendra un temps où les hommes ne souffriront point la saine doctrine, [ils] fermeront l’oreille à la vérité, et se tourneront vers des fables » (2 Timothée 4 :2-4, Ostervald). L’avertissement de Paul de donner des enseignements « en temps » – c’est-à-dire adaptés aux circonstances, implique que les messages délivrés pendant les Jours saints devraient fournir des instructions concernant ces Jours et que l’Église ne doit ni perdre ni oublier la compréhension de ce qu’ils représentent. Cependant, Paul avait averti que, malheureusement, beaucoup quitteront la vérité pour suivre des pratiques et des enseignements erronés à l’époque de la fin des temps (2 Timothée 3 :1-5).

Paul avertit également qu’avant le retour du Christ, un « homme impie » (NEG) – ou un « homme du péché » (Ostervald) – apparaîtra sur la scène mondiale et il séduira beaucoup de gens avec des prodiges et des fausses doctrines (2 Thessaloniciens 2 :1-15). Paul exhorta les véritables chrétiens : « Demeurez fermes, et retenez les instructions que vous avez reçues, soit par notre parole, soit par notre lettre » (verset 15). Un de ces enseignements impies les plus insidieux est que, grâce au sacrifice de Jésus, les chrétiens ne devraient plus faire l’effort d’observer la loi de Dieu avec l’aide du Saint-Esprit et qu’ils pourraient se complaire dans leurs voies pécheresses avec l’approbation de Dieu.

Bien entendu, cette idée ne s’accorde pas avec les enseignements et l’exemple de Jésus qui a dit : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir » (Matthieu 5 :17). Les Écritures enseignent clairement que Jésus est venu pour « magnifier » la loi (Ésaïe 42 :21, Martin) et pour montrer que la lettre de la loi (par ex. Exode 20 :13-14 interdisant le meurtre et l’adultère) possède également une dimension spirituelle (par ex. Matthieu 5 :21-28 au sujet de la colère et de la convoitise). Les Écritures montrent aussi que Jésus observa le sabbat et les Jours saints – et Il enseigna les autres à suivre Son exemple (Luc 4 :16 ; Jean 7 :1-10).

L’apôtre Paul a prévenu que de faux enseignants prêcheraient un autre Jésus (2 Corinthiens 11 :3-4). De nos jours, la vaste majorité des prétendus chrétiens adorent un individu efféminé qui transgresse la loi, dont la naissance est célébrée le 25 décembre. Paul avait averti que de faux prédicateurs annonceraient un autre Évangile (comme l’idée que vous seriez sauvé uniquement en “donnant votre cœur au Seigneur” et que votre récompense serait de vous prélasser dans les airs pour l’éternité). Ces faux enseignants ont été dirigés par un esprit différent qui encourage les mensonges et les fables au lieu de la vérité, et qui ignore volontairement les faits historiques. C’est pourquoi l’apôtre Jude a exhorté les chrétiens « à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes » (Jude 1 :3). Il écrivit cette lettre autour de l’an 70 apr. J.-C., lorsque des hommes s’introduisirent dans l’Église avec pour objectif de « [changer] la grâce de notre Dieu en dérèglement » (verset 4).

De telles idées erronées furent diffusées par les gnostiques qui utilisèrent le nom de Jésus, tout en qualifiant la loi de Dieu de fardeau (contrairement à 1 Jean 5 :3). De nombreux enseignants gnostiques, bien que se considérant eux-mêmes chrétiens, enseignèrent aux gens qu’il était acceptable de célébrer les jours de fête d’autres religions en l’honneur de Jésus et qu’ils pouvaient choisir leur propre jour de culte en remplacement du septième jour. Ces fausses idées gnostiques furent adoptées par l’Église catholique romaine, avant d’être transmises aux dénominations protestantes – et les membres de ces Églises y croient encore de nos jours. C’est pourquoi les catholiques et les protestants ont perdu de vue les Jours saints et leur signification. C’est pourquoi ils ne comprennent pas la vérité du plan de Dieu.

Les Jours saints : des assemblées commandées

Quel est le but de l’observance des Jours saints ? Quelles vérités Dieu souhaite-t-Il nous transmettre par leur intermédiaire ? Quelles leçons, qui soient encore pertinentes pour les chrétiens actuels, pouvons-nous en tirer – en particulier au sujet de la Pentecôte ? Les Écritures disent que le sabbat et les Jours saints ne sont pas les fêtes de Moïse ou des juifs, mais « les fêtes de l’Éternel » (Lévitique 23 :2). Ces Fêtes sont aussi appelées de « saintes convocations » – ce sont des assemblées commandées qui furent instaurées en tant que « loi perpétuelle » (Lévitique 23 :4, 14, 21, 31, 41). Dieu n’a pas établi Son sabbat et Ses Jours saints en tant que suggestion, que nous pourrions observer uniquement si le cœur nous en dit. Non, Il ordonna à Son peuple d’observer les Fêtes qu’Il a établies. Il nous est dit à trois reprises dans l’Ancien Testament : « Trois fois par année, tu célébreras des fêtes en mon honneur » – au printemps avec les Jours des Pains sans Levain, au début de l’été avec la Pentecôte et à l’automne avec la Fête des Tabernacles (Exode 23 :14-17 ; 34 :22-23 ; Deutéronome 16 :16). Il est intéressant que, dans ces passages, la notion de « prémices » soit étroitement liée au Jour de la Pentecôte, bien que ce concept ne soit pas totalement développé dans l’Ancien Testament. L’apôtre Paul mentionna que les Fêtes de Dieu fournissent « l’ombre des choses à venir » (Colossiens 2 :16-17). Dans le Nouveau Testament, nous découvrons la véritable signification des « prémices » en lien avec le plan de Dieu et avec les événements qui eurent lieu pendant la Pentecôte de l’an 31 apr. J.-C.

Quelles étaient les instructions données par Dieu à l’ancienne nation d’Israël ? Et comment ces instructions concernent-elles les chrétiens de nos jours ? Dans Deutéronome 4, Moïse rappela les conditions de l’alliance que Dieu avait faite avec la nation d’Israël. Il expliqua que Dieu leur avait donné Ses lois – dont les sabbats et les Jours saints – pour leur bien et qu’ils ne devaient rien ajouter ni retrancher à aucun de Ses commandements. Cela implique de ne pas rejeter Ses Jours saints et de ne pas les remplacer par des fêtes païennes. Moïse expliqua que Dieu donna Ses lois à Israël pour le séparer des autres nations, afin que ce peuple devienne aux yeux du monde un exemple de sagesse et de compréhension – un exemple que tous les peuples voudraient imiter, en voyant les bénédictions dont les Israélites bénéficieraient. Jésus donna des instructions similaires à Ses disciples lorsqu’Il leur dit d’observer Ses commandements et d’être des lumières dans le monde (Jean 14 :15 ; Matthieu 5 :14-16).

Moïse instruisit aussi les Israélites à enseigner les lois divines à leurs enfants et à leurs petits-enfants, afin qu’ils n’oublient ni l’alliance qu’ils avaient conclue avec Dieu ni la façon dont Dieu traita leur nation. Malgré ces avertissements, Moïse pressentait que ces instructions seraient oubliées (Deutéronome 4 :25-28). Il rappela aux Israélites que Dieu les avait choisis et qu’Il les élèverait depuis leurs origines humbles pour devenir Son peuple « spécial » – afin qu’ils soient bénis, s’ils obéissaient à Ses instructions, et qu’ils deviennent un exemple de sainteté pour le monde (Deutéronome 7 :6-26). Dieu donna aux Israélites Son sabbat et Ses Jours saints en tant que signe pour qu’ils se démarquent des autres nations et pour qu’ils gardent à l’esprit Son plan magistral (Exode 31 :12-18). Cela s’applique aussi à ceux que Dieu appelle dans Son Église à l’époque actuelle (1 Pierre 2 :9-10).

Malheureusement, les Israélites ont oublié les instructions de Dieu, ils ont rejeté Ses lois et ils cessèrent d’observer à la fois Ses sabbats et Ses Jours saints. Ils perdirent de vue leur mission, ils devinrent corrompus, ils allèrent en captivité et ils perdirent leur identité nationale (voir Deutéronome 31 :26-29 ; 2 Rois 17 :18 ; Ézéchiel 20). Ceux que Dieu appelle de nos jours à faire partie de Son Église – à être des lumières dans le monde – doivent se souvenir de ces leçons de l’Histoire et ne pas répéter les erreurs du passé !

La Pentecôte dans le Nouveau Testament

Comme nous l’avons vu, Jésus n’est pas venu abolir les lois de Dieu. Tout au long de Sa vie, Jésus observa le sabbat et les Jours saints – et Il enseigna Ses disciples à suivre Son exemple (Luc 4 :16 ; 22 :14-16 ; Jean 7 :8-10, 37). Les disciples de Jésus enseignèrent à l’Église du Nouveau Testament d’en faire de même (Actes 17 :2 ; 18 :21 ; 1 Corinthiens 5 :8 ; 11 :1). Quarante jours après Sa résurrection, Jésus ordonna à Ses disciples d’attendre à Jérusalem jusqu’à ce qu’ils reçoivent le Saint-Esprit (Actes 1 :4-8). Puis le Jour de la Pentecôte – un Jour saint que le peuple de Dieu doit observer perpétuellement (Lévitique 23 :21) – Dieu répandit Son Esprit et Il forma Son Église du Nouveau Testament (Actes 2). Il nous est dit que Dieu donne Son Esprit « à ceux qui lui obéissent » (Actes 5 :32). Puisque les disciples de Jésus obéissaient à Ses commandements et à Ses instructions, Dieu répandit Son Esprit de façon spectaculaire et visible sur eux, leur permettant d’être entendus dans la langue maternelle respective de tous ceux qui étaient réunis pour la Pentecôte, afin que ces gens puissent comprendre l’Évangile (Actes 2 :1-12).

Cet événement soudain d’être compris dans d’autres langues n’était pas – comme beaucoup de prétendus chrétiens le pensent – une expérience personnelle extatique pendant laquelle les participants prononcent des séries de syllabes incohérentes et incompréhensibles. Au contraire, Dieu donna surnaturellement à Ses disciples la capacité de communiquer dans la langue de chaque membre de leur auditoire, afin que le message de l’Évangile puisse être compris et diffusé. Ce signe miraculeux de parler des langues étrangères est aussi mentionné dans Actes 10 :44-48 et Actes 19 :1-6. Dans tous les cas, la capacité de parler dans une autre langue était un signe que Dieu dirigeait Son Église, pas une expérience extatique censée augmenter le sentiment de spiritualité de l’orateur.

Les Écritures montrent comment Dieu débuta Son Église – et la fit croître – en appelant des individus hors de ce monde et en leur donnant le Saint-Esprit pour les guider dans la compréhension de Sa vérité et de Son plan. À plusieurs reprises, Jésus déclara que recevoir l’appel de Dieu, ainsi que la capacité à comprendre Sa vérité, représente une opportunité unique et un privilège particulier. Ceux qui s’engagèrent en se faisant baptiser pendant ce Jour de la Pentecôte ont saisi cette opportunité de faire partie de l’Église du Nouveau Testament. Si Dieu vous a appelé et vous a donné la capacité de comprendre Sa vérité, alors vous avez reçu la même opportunité et le même privilège de faire partie de Son Église, ainsi que de remplir le rôle de « prémices » dans le plan divin de salut qui changera le monde entier. Le Jour de la Pentecôte devrait être un rappel sérieux et encourageant de cet appel particulier.

Les dons de l’Esprit

Ceux qui ont été appelés à faire partie de l’Église de Dieu pendant la Pentecôte de l’an 31 reçurent la promesse de recevoir le don du Saint-Esprit s’ils se repentaient, étaient baptisés et acceptaient le sacrifice de Jésus-Christ pour payer l’amende de leurs péchés (Actes 2 :38). La repentance implique de changer notre vie et de nous approcher de Dieu en vivant davantage selon Ses lois. Souvenez-vous que Jésus dit à Ses disciples d’observer Ses commandements et Il enseigna que Dieu donne Son Esprit à ceux qui Lui obéissent (Actes 5 :32). Nous apprenons aussi dans les Écritures que Dieu accorde le Saint-Esprit après le baptême, au moyen de l’imposition des mains de la part d’un ministre de Dieu (Actes 8 :14-18).

Jésus qualifia le Saint-Esprit « d’Esprit de vérité » et Il déclara que le monde « ne peut recevoir » cet Esprit « parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point » (Jean 14 :16-17). La Bible déclare sans ambages que les gens ne sont vraiment chrétiens – et ne reçoivent l’Esprit de Dieu – que s’ils sont appelés par Dieu, qu’ils se repentent, qu’ils acceptent le sacrifice de Jésus-Christ pour payer l’amende de leurs péchés et qu’ils s’engagent au moment du baptême (au moyen d’une immersion totale dans l’eau, pas d’une aspersion rituelle) à obéir à Dieu (Romains 8 :9) – un engagement que des nourrissons ne peuvent pas prendre.

Jésus déclara aussi que l’Esprit de Dieu conduirait les chrétiens et Son Église « dans toute la vérité » (Jean 16 :13). C’est pourquoi l’Église de Dieu comprend la signification des Jours saints et comment ceux-ci illustrent le plan divin. C’est aussi pourquoi l’Église de Dieu comprend le « mystère du royaume de Dieu » (Marc 4 :11) et qu’elle est capable de tenir « pour d’autant plus certaine la parole prophétique » (2 Pierre 1 :19-21). Dieu accorde ces dons à Son Église afin qu’elle puisse remplir la mission qu’Il lui a confiée.

Le don du Saint-Esprit s’accompagne d’une responsabilité. Après avoir reçu le Saint-Esprit, nous devons entretenir cet Esprit quotidiennement par la prière, l’étude de la Bible et la méditation sur les choses divines (2 Corinthiens 4 :16). Jésus a dit à Ses disciples que nous glorifions le Père lorsque nous portons beaucoup de fruit (Jean 15 :8). Les Écritures décrivent ce fruit. Ceux que Dieu appelle à devenir chrétiens doivent se démarquer par un véritable amour et un intérêt bienveillant pour les autres (Jean 13 :35 ; 15 :12-13). Ils doivent s’efforcer de développer tous les aspects du fruit de l’Esprit : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur et la maîtrise de soi (Galates 5 :22-23). Ils doivent devenir des pacificateurs, être conciliants, remplis de miséricorde et sans hypocrisie (Jacques 3 :13-18). L’apôtre Paul montra que lorsque nous nous laissons envahir par le doute, nous n’utilisons pas l’Esprit de Dieu ou nous ne le laissons pas nous guider. En revanche, ceux qui sont constamment renouvelés et conduits par l’Esprit de Dieu sont convaincus de ce qu’ils croient et ils peuvent discerner où et comment Dieu agit (2 Timothée 1 :6-7). Un autre fruit visible du Saint-Esprit est l’unité – ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont capables de travailler ensemble en harmonie car ils partagent le même esprit et le même jugement (1 Corinthiens 1 :10 ; Éphésiens 4 :1-3).

En observant le Jour de la Pentecôte, nous devrions nous souvenir de ces notions importantes. Nous avons reçu l’ordre de nous souvenir et de célébrer une Fête qui représente une étape essentielle dans le plan de Dieu. Cela nous rappelle que Dieu appelle peu de gens à faire partie des prémices d’une récolte qui deviendra plus tard une grande moisson. Cela nous rappelle qu’à notre époque, Dieu appelle peu de gens dans Son Église pour être éduqués et préparés à enseigner le mode de vie divin aux autres pendant le règne millénaire du Christ. Dieu donne Son Esprit à ceux qui répondent à Son appel, afin que nous puissions développer tous les fruits du Saint-Esprit qui nous permettront de Lui ressembler davantage et, finalement, de naître dans Sa famille. En observant la Pentecôte, souvenons-nous et apprécions à sa juste valeur cette opportunité unique et cet appel particulier !

Le Journal
Années :
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube