Année 2014   Avril-Juin Afficher en grands caractères

Soixante-douze heures

par J. Davy Crockett
Sablier

Pour beaucoup de gens, 72 heures représentent un long weekend de trois jours, ou de courtes vacances. C’est l’occasion de passer du bon temps, mais cela peut s’oublier rapidement. Après tout, ce ne sont que trois jours et trois nuits. Quelle pourrait être l’importance de cette courte période de temps dans un contexte plus large ?

Reportons-nous au livre de Jonas. Dieu ordonna à Jonas d’avertir les habitants de la grande ville de Ninive que s’ils ne se repentaient pas de leur cruauté et de leurs atrocités, leur ville serait détruite. Mais Jonas, qui était hébreu, avait vu son peuple souffrir de la cruauté assyrienne et il prit la fuite, en essayant d’échapper à ses responsabilités.

Cependant, le navire sur lequel Jonas embarqua fut pris dans une terrible tempête en plein milieu de la mer. Jonas fut jeté par-dessus bord afin de protéger le bateau et Dieu envoya un grand poisson pour avaler Jonas, afin qu’il ne meure pas noyé. La Bible nous dit que Jonas resta dans le ventre du grand poisson pendant trois jours et trois nuits – 72 heures.

Pensez à l’expérience qu’il a dû vivre. Jonas s’attendait probablement à mourir. Cependant, Dieu ordonna au grand poisson de vomir Jonas sur une plage ! Alors que Jonas reprenait ses esprits, après cette incroyable délivrance, et se demandait : « Et maintenant ? », Dieu lui répéta d’aller avertir Ninive. Cette fois-ci, Jonas obéit.

Jésus-Christ utilisa l’analogie avec les 72 heures de Jonas comme un grand signe pour répondre au scepticisme des scribes, des pharisiens et des sadducéens qui Lui demandaient un miracle prouvant qu’Il était le Messie.

Les Écritures rapportent cet épisode : « Alors quelques-uns des scribes et des pharisiens prirent la parole, et dirent : Maître, nous voudrions te voir faire un miracle. Il leur répondit : Une génération méchante et adultère demande un miracle ; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui du prophète Jonas. Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre » (Matthieu 12 :38-40).

Pensez-y ! Le seul miracle donné par Jésus-Christ pour prouver qu’Il était le Messie, fut de passer 72 heures dans la tombe – tout comme Jonas fut, pour ainsi dire, mort dans le ventre du grand poisson, s’il n’avait pas été délivré par Dieu ! Les dirigeants religieux qui interrogeaient le Christ connaissaient très bien l’histoire de Jonas, mais ils ne semblent pas avoir compris sa véritable signification.

De nos jours, la plupart des prétendus chrétiens observent la tradition du Vendredi saint/dimanche de Pâques, mais cette tradition se moque des propres paroles de la promesse de Jésus-Christ ! Il est absolument impossible de faire rentrer les 72 heures promises par Jésus dans la chronologie erronée d’une crucifixion le vendredi et d’une résurrection le dimanche. L’histoire des Pâques tire son origine des traditions païennes antérieures au Christ, et il est impossible de les trouver ou de les justifier dans la Bible !

Comment les véritables chrétiens, qui croient à la Bible, doivent-ils donc reconnaître et observer la commémoration de la mort du Sauveur de l’humanité ? L’Église de Dieu observe la Pâque avec les symboles du pain et du vin contenus dans le Nouveau Testament, comme Jésus enseigna à Ses disciples de le faire !

Le Journal
Années :
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube