Année 2019   Juillet-Août Afficher en grands caractères

Une époque de restauration

par Martin Fannin
Élan dans un parc naturel

Il y a quelques années, j’étais avec un ami sur la crête d’une montagne située sur le plateau de Cumberland dans le sud-est des États-Unis. Devant nous s’étalaient de verts pâturages épousant les contours d’un paysage déformé par d’anciennes mines à ciel ouvert. Le terrain avait été très endommagé, mais sa restauration produisait des résultats positifs. Les pâturages étaient agréables à voir et un animal à la lisière rehaussait le tableau.

Lorsque les premiers Européens arrivèrent en Amérique du Nord, ils y trouvèrent un territoire possédant de grandes ressources naturelles. Malheureusement, beaucoup de ces ressources furent exploitées à l’excès et dans de mauvaises conditions. Une immense partie de la faune et de la flore fut très mal gérée. Pourquoi donc ? Car la motivation générale était l’égoïsme et la cupidité ! La voie divine consistant à « donner » – aimez votre prochain comme vous-même – ne fut pas mise en pratique. Au contraire, la voie humaine consistant à « prendre » – à considérer ses propres intérêts sans se soucier des autres – fut employée.

Dès le commencement, Dieu ordonna à l’humanité de prendre soin correctement de l’environnement qu’Il avait créé. « L’Éternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder » (Genèse 2 :15). Malheureusement, l’humanité a ignoré les instructions divines. Par conséquent, la terre, les plantes, la vie animale et l’humanité elle-même en ont souffert.

La plupart des dégâts environnementaux sont réversibles ou partiellement réparables. La scène que j’ai décrite en introduction en est une preuve. L’animal que nous avions vu à la lisière de la prairie était un élan. Ils avaient été chassés au point de disparaître de la région 150 ans auparavant. Ils ont été réintroduits récemment dans la région et ils semblaient bien se porter – ce territoire récupéré leur fournissant un habitat adapté.

Jusqu’au 20ème siècle, le châtaignier américain était prédominant dans la région. C’était une ressource largement disponible et un matériau de construction durable. De plus, ses châtaignes constituaient un excellent aliment à la fois pour les humains et les animaux. Malheureusement, une maladie a détruit presque tous ces arbres entre 1900 et 1950. Un effort est actuellement en cours pour restaurer cette espèce d’arbre indigène à grande échelle. Mais la progression est lente et elle pourrait échouer.

La maladie est probablement arrivée avec des arbres importés d’Asie. Son introduction fut accidentelle, mais cela a provoqué des conséquences durables. La leçon est que la société doit prendre davantage conscience de notre obligation de protéger notre environnement. Le fait de négliger cette responsabilité provoquera de nouveaux désastres.

Dans l’ensemble, l’humanité a toujours eu tendance à abuser de l’environnement, à en faire mauvais usage et à le polluer, en se préoccupant très peu du présent et encore moins de l’avenir. Cependant, un changement interviendra bientôt. Lorsque le Christ reviendra, Il détruira ceux qui détruisent la Terre (Apocalypse 11 :18). Ensuite, Il commencera à restaurer notre planète.

Actes 3 :19-21 parle de la restauration de toutes choses après le retour du Christ. Des terres arides et des déserts deviendront alors comme le jardin d’Éden (Ésaïe 51 :3). Finalement, les êtres humains écouteront leur Créateur et ils commenceront à faire ce qu’ils auraient dû faire depuis le commencement : cultiver et garder ce jardin. Lorsque ce sera enfin le cas, ce sera une bénédiction pour l’humanité et pour toute la création.

Le Journal
Années :
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube