Retour à la liste des lettres Afficher en grands caractères

Lettre co-ouvrière, 16 décembre 2002

par Roderick Meredith

Chers Frères et Sœurs, et Co-Ouvriers en Christ,

Salutations de San Diego ! Alors que l’an 2002 est sur le point de s’achever, il est important que chacun de nous comprenne véritablement ce qui va arriver. Les nouvelles viennent juste d’annoncer que le président Bush va bientôt ordonner la vaccination contre la variole pour un peu plus d’un million de militaires. Ensuite, cela pourrait être étendu à tous les Américains qui souhaiteraient être vaccinés. Selon le Los Angeles Times (12 décembre 2002), un fonctionnaire de l’administration a dit que cela pourrait être “comme une précaution contre une attaque bio terroriste”.

Cet ordre est une des “directives de santé” présidentielle les plus fortes de l’histoire américaine ! Manifestement, cette décision controversée a été prise car les dirigeants américains ont de bonnes raisons d’être véritablement effrayés par cette sorte de bio terrorisme, ici même aux Etats-Unis ! L’agence de presse Reuters rapportait le 12 décembre 2002 : “Les Services Secrets ont clairement montré qu’Al Qaeda préparait encore des attentats”, Tenet [le directeur de la CIA] a dit : “En fait, tous les officiers des opérations ou les membres d’Al Qaeda arrêtés étaient en train de préparer des attentats quand ils ont été capturés […] Ils seraient stupides de préparer des actions aussi audacieuses, sans être sûr que certaines opérations imminentes avaient une haute probabilité de succès.” Tenet ajoute : “Nous serions idiots de ne pas prendre ces menaces extrêmement au sérieux” (C’est nous qui accentuons).

Le New York Post du 8 décembre 2002 rapporte : “L’Irak est en train de développer un vaccin contre le virus de la variole, un gaz neurotoxique qui peut pénétrer les dispositifs de protection, et elle pourrait bien devenir une puissance nucléaire dans quelques mois. Ce sont les sujets essentiels les plus inquiétants des nombreux dossiers rassemblés depuis les dernières décennies par la CIA, les Services britanniques, les inspecteurs des Nations unies et les importantes équipes de spécialistes en armement déployées, au cours des semaines qui ont suivi la déclaration provocante de l’Irak, affirmant qu’ils n’avaient jamais eu d’armes de destruction massive. La déclaration irakienne de son programme d’armement, mandaté par le Conseil de Sécurité des Nations unies, sera analysée au cours des prochaines semaines. Mais les Services Spéciaux américains et d’autres experts disent qu’il y a une montagne d’évidences prouvant que le président irakien Saddam Hussein a ordonné en secret le développement de grandes quantités de poisons extrêmement mortels et d’agents bactériens, et qu’il dissimule ces laboratoires secrets en dessous d’hôpitaux, de mosquées, de maisons ordinaires et même dans des véhicules mobiles déguisés en camions-citernes de lait – probablement dans la zone centrale du Sunnit en Irak. «Il ne fait absolument aucun doute que l’Irak possède d’importantes armes de destruction massive», a déclaré David Kay, un ancien chef des inspecteurs en armement. «Si l’Irak conclut dans sa déclaration qu’il n’a pas d’armes de destruction massive, il prendra alors la position la moins crédible, et je pense qu’il n’y a aucun membre permanent du Conseil de Sécurité qui le croira»” (C’est nous qui accentuons).

Qui nous protège de tout cela – et des menaces renouvelées de bombes atomiques et d’autres armes de destruction massive ?

Alors que le programme de vaccination contre la variole du président Bush est en cours, beaucoup d’Américains ont appris les graves effets secondaires du vaccin contre la variole. Ainsi, le Los Angeles Times du 12 décembre 2002 rapporte : “La plupart des gens supportent le vaccin contre la variole avec seulement des effets secondaires mineurs, tels que de la fièvre ou un mal de ventre. Mais une enquête sur les personnes vaccinées en 1968 montre qu’environ une personne sur un million est morte suite au vaccin, et qu’en moyenne cinquante-deux personnes sur un million en souffrent à vie – à cause de réactions sérieuses dont la fièvre, des graves infections et des tumeurs au cerveau.” Le petit pourcentage d’effets secondaires ne devrait pas effrayer la majorité des gens. Cependant, comme le déclare Margaret Hamburg, spécialiste de la guerre biologique et ancienne responsable du programme de santé publique à New York City : “Il est possible que le taux de réactions adverses soit plus élevé qu’en 1968. Les maladies de déficiences immunitaires sont beaucoup plus communes aujourd’hui.” Et, une fois encore, remarquez, dans le rapport cité ci-dessus, que Saddam Hussein est en train de développer un “vaccin résistant” au virus de la variole !

Nous qui connaissons la Vérité divine, nous devons commencer à mettre l’accent sur le fait que le Dieu de la Bible est notre seule véritable source de protection, pendant les années à venir. Et nous devons comprendre plus encore que le véritable Dieu est notre Guérisseur – le Seul qui peut nous délivrer et/ou nous guérir de toutes sortes d’attaques biologiques !

Comprenez-vous cela ?

Les premiers chrétiens le comprenaient. Ils se présentaient devant le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, d’une manière dont très peu de prétendus chrétiens font aujourd’hui. Les chrétiens du premier siècle croyaient les paroles inspirées du roi David : “Mon âme, bénis l’Eternel ! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom ! Mon âme, bénis l’Eternel, et n’oublie aucun de ses bienfaits ! C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, qui guérit toutes tes maladies ; c’est lui qui délivre ta vie de la fosse, qui te couronne de bonté et de miséricorde” (Psaume 103 :1-4).

A l’époque des premiers apôtres, l’idée de faire confiance à Dieu, pour la guérison et la délivrance, était aussi banale que d’inspirer et d’expirer ! Pour la majorité des Frères dévoués, c’était leur mode de vie ! Jésus a clairement enseigné cette sorte de confiance dans le Dieu vivant. Ainsi, Jésus envoya les douze disciples : “Il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs, et de guérir toute maladie et toute infirmité” (Matthieu 10 :1).

“Mais diront certains, n’étaient-ce pas seulement pour les douze apôtres ?”

Non ! Car nous lisons dans Luc 10 :1, 8-9 : “Après cela, le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples, et il les envoya deux à deux devant lui dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui-même devait aller […] Dans quelque ville que vous entriez, et où l’on vous recevra, mangez ce qui vous sera présenté, guérissez les malades qui s’y trouveront, et dites-leur : Le royaume de Dieu s’est approché de vous.” Il est question ici de soixante-dix jeunes hommes – en plus des douze apôtres – et ils reçurent le même pouvoir de guérir surnaturellement les malades comme une part essentielle de la prédication de l’Evangile !

Dans Actes 8 :5-8, nous lisons au sujet du jeune Philippe, qui avait été ordonné comme diacre – pas encore comme apôtre : “Philippe, étant descendu dans la ville de Samarie, y prêcha le Christ. Les foules tout entières étaient attentives à ce que disait Philippe, lorsqu’elles apprirent et virent les miracles qu’il faisait. Car des esprits impurs sortirent de plusieurs démoniaques, en poussant de grands cris, et beaucoup de paralytiques et de boiteux furent guéris. Et il y eut une grande joie dans cette ville.” Au premier siècle de la chrétienté, c’était la norme. C’était la façon dont le Christ guidait Ses ministres et Sa véritable Eglise, à travers toute l’ère apostolique.

De nos jours, chers Frères et Sœurs, et Amis, cette sorte de foi vivante a presque complètement disparu de la prétendue chrétienté. Quelques dénominations expriment beaucoup d’émotion en chantant à pleine voix, en tapant dans leurs mains et exprimant fréquemment des “remerciements flamboyants”. Mais, comme quelques chercheurs sérieux vous le diront, il y a très peu de véritables “guérisons” ou miracles.

Cependant, dans les années à venir, nous aurons besoin de l’aide surnaturelle et des guérisons divines plus que jamais auparavant ! Car Jésus Lui-même a dit que, juste avant Son second Avènement, “une nation s’élèvera contre une autre nation, et un royaume contre un autre royaume ; et il y aura des famines, des pestes et des tremblements de terre en divers lieux. Mais tout cela ne sera qu’un commencement de douleurs” (Matthieu 24 :7-8, traduction Ostervald). Tandis que les pestes ou les épidémies prophétisées vont commencer à progresser implacablement, les hôpitaux seront pleins à craquer, les médecins et les infirmiers surchargés de travail seront au point de rupture, et en fin de compte, tout le système finira simplement par s’écrouler !

Laissez-moi vous dire, en toute sincérité, que je n’écris pas ces choses pour faire du “spectaculaire”. De tout mon être, je voudrais que vous appreniez à “chercher” le véritable Dieu de la Bible et que vous connaissiez Dieu plus que jamais auparavant. Je prie pour que chacun de vous – et chacun d’entre nous – commence à se soumettre à Dieu et nous abreuvions de Son Esprit plus que jamais dans ces temps modernes ! Chacun de nous doit apprendre à avoir sincèrement, et de tout cœur, “faim” et soif de la Bible.

“Jésus-Christ est le même, hier, aujourd’hui et éternellement” (Hébreux 13 :8). Aussi, en étant nourri par Ses paroles inspirées, avec un esprit ouvert, nous verrons ce que Jésus a fait, et ce qu’Il fera à notre époque si nous apprenons à L’accepter véritablement comme notre Sauveur, comme notre Seigneur et Maître – le Seul auquel nous devons obéir !

Dans cette Œuvre du Christ vivant, nos yeux ont été ouverts à la Vérité de la Bible. Vous devez absolument prouver – de toutes parts – la précieuse Vérité que nous enseignons. A travers cette Œuvre, nous essayons de vous donner cette Vérité, ouvertement, de différentes manières. Comme beaucoup d’entre vous le savent, nous essayons sincèrement et avec zèle de restaurer le christianisme apostolique du mieux que nous le pouvons en cette époque moderne et matérialiste. Et, comme je le disais un peu plus haut concernant la protection et la guérison surnaturelles, nous faisons partie des rares personnes sur la terre qui apprennent et qui possèdent cette sorte de foi en Dieu et en Sa parole inspirée.

Ce monde confus a désespérément besoin de ce que nous avons à lui donner ! Déjà une force puissante s’élève en Europe et écrasera bientôt tous les efforts pour proclamer les vérités de la Bible. Je vous ai avertis de cette force obscure depuis des années. Dans de nombreuses nations, il est de plus en plus “illégal” de proclamer la Vérité. Aussi, joignons-nous tous ensemble pour proclamer l’Evangile du Royaume de Dieu et le véritable Jésus-Christ de la Bible à nos peuples, avant que les ténèbres ne tombent. Que chacun de nous puisse prier avec ferveur pour cette Œuvre que Dieu nous a confiée ! Demandez-Lui de nous bénir, de nous guider et de donner une puissance jamais atteinte à l’Œuvre du Christ vivant. Alors que ces graves événements prophétiques auront bientôt lieu, prions les uns pour les autres, pour que Dieu puisse nous accorder une foi et une confiance véritables en Lui et en Sa parole inspirée.

Avec mon amour chrétien
Roderick C. Meredith
Lettres
Années :
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube