Retour à la liste des lettres Afficher en grands caractères

Lettre co-ouvrière, 14 juillet 2021

par Richard Ames

Chers frères et sœurs, chers co-ouvriers en Christ,

M. et Mme Gerald Weston sont actuellement au service de nos jeunes dans l’Église à Athens, au Texas, où environ 240 campeurs et membres du personnel profitent du camp de Lone Star et de son lac qui offrent de nombreuses activités stimulantes destinées à aider les jeunes à « retrouver les vraies valeurs ». Nos jeunes sont précieux et les former à des rôles de leadership potentiels dans l’Église et dans la communauté est essentiel pour l’avenir. Nous apprécions vos prières et votre soutien pour le succès de ce programme intensif de deux semaines.

Pendant ce temps, après plus d’une année de confinement, les activités publiques reprennent de plus en plus aux États-Unis et les stades sont à nouveau remplis de milliers de supporters. Cependant, une grande partie du monde est confrontée à des variants dangereux du Covid-19. La semaine dernière encore, en raison de l’augmentation des cas de Covid-19, le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a déclaré l’état d’urgence à Tokyo, interdisant la présence de spectateurs aux Jeux Olympiques d’été de Tokyo (Charlotte Observer, 9 juillet 2021, page 1B).

Ces tendances qui donnent à réfléchir nous rappellent qu’il faut surveiller la chevauchée des quatre cavaliers de l’Apocalypse, qui annihileront un quart de la population mondiale (Apocalypse 6 :1-8). Nous devons nous préparer à des événements prophétiques qui bouleverseront soudainement le monde occidental et qui mèneront à la grande tribulation (Matthieu 24 :21-22). Lisez, ou relisez, l’article de M. Weston intitulé « Une destruction soudaine », paru dans la revue du Monde de Demain de juillet-août 2019. Frères et sœurs, nous ne devons jamais relâcher notre vigilance en ces temps de la fin. Nous devons toujours nous rappeler les paroles du Christ : « Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste ; car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la surface de toute la terre. Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme » (Luc 21 :34-36).

Bien que l’économie américaine semble se renforcer, il s’agit en réalité d’une bulle qui finira par éclater un jour – de façon soudaine. J’espère que vous avez vu l’émission télévisée de M. Wallace Smith « La fin des États-Unis ». Une des malédictions bibliques dont il parlait était l’endettement de la nation. L’émission présentait l’horloge de la dette américaine qui, au moment où j’écris ces lignes, indique une dette nationale américaine de plus de 28.000 milliards de dollars. Le ratio actuel de la dette-PIB (produit intérieur brut) de la nation est de 107,60, indiquant un risque alarmant de faillite. Souvenez-vous de l’avertissement donné par Dieu : « L’étranger qui sera au milieu de toi s’élèvera toujours plus au-dessus de toi, et toi, tu descendras toujours plus bas ; il te prêtera, et tu ne lui prêteras pas ; il sera la tête, et tu seras la queue » (Deutéronome 28 :43-44).

Nous avons confiance que Dieu permettra une santé économique suffisante pour soutenir, pendant un certain temps encore, Son Œuvre de prédication de l’Évangile. Mais le temps viendra où notre avertissement aux nations de ce monde prendra fin : « Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, l’Éternel, où j’enverrai la famine dans le pays, non pas la disette du pain et la soif de l’eau, mais la faim et la soif d’entendre les paroles de l’Éternel. Ils seront alors errants d’une mer à l’autre, du septentrion à l’orient, ils iront çà et là pour chercher la parole de l’Éternel, et ils ne la trouveront pas » (Amos 8 :11-12). Nous avons la lourde responsabilité d’accomplir la grande mission de l’Église et de travailler de tout notre cœur pendant qu’il en est encore temps. Jésus avait parlé des signes de la fin des temps : » Il faut que je fasse, tandis qu’il est jour, les œuvres de celui qui m’a envoyé ; la nuit vient, où personne ne peut travailler » (Jean 9 :4). Nous avons besoin de l’attitude du Christ, qui a dit : « Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé, et d’accomplir son œuvre » (Jean 4 :34).

De nombreuses tendances tragiques nous rappellent le besoin impérieux de l’établissement du Royaume de Dieu. Plus de quatre millions de personnes dans le monde ont succombé à la pandémie de Covid-19. Un rapport du Programme alimentaire mondial des Nations unies aux États-Unis dresse la liste des nations les plus affamées, dont le Yémen, où plus de « 16 millions de personnes – plus de la moitié de la population – se lèvent affamées chaque jour ». Le rapport note que les conditions au Yémen sont « un rappel dévastateur de ce qu’un conflit peut infliger à un pays. Plus de deux millions d’enfants souffrent de malnutrition sévère et 400.000 risquent de mourir sans traitement » (“Plus de 65 % des personnes les plus affamées du monde vivent dans dix pays seulement. Pourquoi ?”, wfpusa.org, 23 avril 2021).

L’ONU rapporte des nouvelles alarmantes concernant la faim et la malnutrition :

« L’envolée fulgurante des prix alimentaires mondiaux au cours des douze derniers mois, associée à une diminution des stocks et à la montée en flèche des prix du pétrole, a gravement mis en danger la sécurité alimentaire et nutritionnelle mondiale et a souligné de nouveau l’importance de prendre les mesures nécessaires pour garantir le droit à une alimentation suffisante. La faim et la malnutrition sont les plus grandes menaces posées à la santé publique, faisant plus de victimes que le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose conjugués. Chaque jour, 25.000 personnes, dont plus de 10.000 enfants, meurent de faim et des causes associées. On estime que 854 millions de personnes sont sous-alimentées dans le monde et que la hausse des prix risque de faire basculer 100 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté et la faim. Les risques sont particulièrement élevés parmi ceux qui dépensent au moins 60% de leurs revenus pour se nourrir : les pauvres et les populations déplacées dans les villes, les populations rurales sans terres, les éleveurs de troupeaux et la majorité des petits exploitants agricoles » (“Chaque jour, 25.000 personnes meurent de faim”, Chroniques ONU).

La fin des 6000 ans d’existence de l’humanité séparée de Dieu est proche. Nous remercions Dieu pour la bonne nouvelle de Son Royaume, qui mettra fin à l’égoïsme et à la souffrance que nous voyons tout autour de nous et qui établira Sa glorieuse manière d’aimer exprimée dans les Dix Commandements et dans leur application spirituelle.

Alors que nous prêchons l’Évangile dans le monde, de plus en plus de personnes sont sensibilisées à la vérité. Le Cours de Bible du Monde de Demain est un des outils par lesquels des vies humaines sont transformées. Au cours du deuxième trimestre 2021 (avril à juin), nous avons envoyé 35.593 exemplaires des premières leçons, soit plus que lors de n’importe quel trimestre précédent ! Si vous ne vous y êtes jamais inscrit(e), faites-le sans tarder. Lisez ce commentaire inspirant d’un lecteur dans le Wisconsin :

« J’ai terminé le Cours de Bible en 24 leçons et j’ai appris tellement de choses. Je n’avais jamais vraiment compris la déclaration “Que celui qui a des yeux pour voir…” J’avais lu certains versets à de nombreuses reprises, mais sans vraiment comprendre ce qu’ils signifiaient. J’ai rempli douze classeurs de notes avec tous les versets mentionnés dans l’étude. Bravo à tous ceux qui ont mis cela en œuvre. »

Malheureusement, beaucoup de ceux qui se disent chrétiens négligent la Bible, alors que ce n’est pas le moment de « laisser tomber ». Satan multiplie ses attaques contre la croyance en l’existence même de Dieu, la véracité de la Bible et le mode de vie divin. Nous devons nous efforcer de nous soumettre à l’instruction de notre Père et de notre Seigneur : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4 :4). Notre Seigneur a mentionné ce verset dans Sa lutte avec Satan !

Si vous avez négligé la Bible, je vous exhorte à décider de la lire, de l’étudier et de l’approfondir quotidiennement. Réservez 15 à 30 minutes de votre temps – faites-en une habitude quotidienne. Gardez toujours à l’esprit la vue d’ensemble : « Ainsi parle l’Éternel : Le ciel est mon trône, la terre mon marchepied. Quelle maison pourriez-vous me bâtir, et quel lieu me donneriez-vous pour demeure ? Toutes ces choses, ma main les a faites, et toutes ont reçu l’existence, dit l’Éternel. Voici ce qui je porterai mes regards : Sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, sur celui qui craint ma parole » (Ésaïe 66 :1-2).

Notre revue du Monde de Demain aide les lecteurs à comprendre la Bible. Notre édition en anglais d’août 2021 sera envoyée à 488.000 abonnés dans le monde entier. Oui, Dieu bénit Son Œuvre. Votre soutien contribue à la croissance en ligne, sur support papier et sur les ondes. Priez pour que Dieu inspire de nouveaux téléspectateurs et ouvre les portes de nouvelles stations. Je vous encourage à lire les articles inspirants, motivants et informatifs de chaque revue, notamment celui de M. Weston dans le numéro de juillet-août 2021 :

« Et si Dieu est réel pour nous, si nous croyons qu’Il est le rémunérateur de ceux qui Lui obéissent, nous nous efforcerons d’observer Ses commandements. Nous abandonnerons les fêtes religieuses de ce monde qui accolent le nom du Christ à des pratiques païennes. Nous observerons plutôt Ses sabbats – le sabbat du septième jour et les sabbats annuels. Nous ne laisserons rien ni personne nous dissuader d’obéir à notre Seigneur et Sauveur. “Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi. Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera” (Matthieu 10 :37-39). Oui, si Dieu est réel pour nous, nous Le placerons en premier en toutes circonstances ! Ces paroles ont été prononcées par Jésus Lui-même ! » (“Dieu est-Il réel pour vous ?”, Le Monde de Demain, juillet-août 2021, page 12).

Merci de vos prières constantes pour la prédication de l’Évangile. En cherchant Dieu de tout votre cœur, réclamez sa promesse : « Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous » (Jacques 4 :8). En y puisant du réconfort et de la joie, sachant que la prophétie du Christ s’accomplit et s’accomplira : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin » (Matthieu 24 :14).

Avec mon amour chrétien,

Richard F. Ames

Lettres
Années :
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube