Année 2011   Archives Afficher en grands caractères

Donnez votre temps à Dieu !

par Roderick Meredith
(1930-2017)

Dans un sermon récent, je mentionnai une clé vitale de la vie chrétienne que beaucoup n’ont pas comprise. Elle concerne la manière dont nous donnons notre vie à Dieu.

Dans Romains 12 :1-2, l’apôtre Paul nous exhorte ainsi : « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »

Si notre corps est offert à Dieu et si notre intelligence est « renouvelée », COMMENT cela peut-il s’exprimer dans notre vie quotidienne ? Est-il possible que nous passions autant de temps devant la télévision que nos voisins ? Pouvons-nous passer autant d’heures à « tuer le temps », à participer à beaucoup de jeux sportifs, à lire les potins ou à « traîner la savate » en ne faisant rien ?

Si la réponse est non, POURQUOI ?

L’élément clé en cette matière est en rapport avec l’usage correct de notre TEMPS. Lorsque vous donnez à Dieu votre vie, vous devriez réaliser que cela signifie que vous donnez votre TEMPS à Dieu ! En effet, votre vie n’est composée que d’une succession de temps.

Jésus commanda : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6 :33). Il est évident que si vous « cherchez premièrement » le Royaume de Dieu et Sa justice, vous utiliserez votre temps comme il convient. Vous devrez vous discipliner pour faire bon usage de ce précieux élément dans votre vie. La plupart des gens n’ont pas la « conscience du temps ». Ils se contentent de « déambuler » à travers la vie – subissant les événements, gaspillant le temps et ne faisant rien de plus que l’essentiel.

Cependant, les vrais chrétiens devraient être pleins d’entrain, d’enthousiasme et de PROJETS, car ils ont une réelle raison de vivre. Ils ont de vrais buts et de vrais projets qu’ils sont déterminés à atteindre ! Un chrétien converti et zélé fera tout son possible pour prendre le TEMPS de bien étudier la Bible, de prier régulièrement avec ferveur et de pratiquer l’art de la méditation – c’est-à-dire penser aux choses avec profondeur en fonction de la loi divine et de ses ramifications, comme le faisait le roi David (Psaume 119 :97). Un tel chrétien JEUNERA régulièrement pour mettre à part un temps spécial à chercher intensément Dieu, dans l’humilité.

Le véritable chrétien réalise que nous sommes aujourd’hui « à l’entraînement » pour GOUVERNER des villes entières, et peut-être même des nations dans le Monde de Demain. Comme disait l’apôtre Paul : « Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c’est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ? Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges ? Et nous ne jugerions pas, à plus forte raison, les choses de cette vie ? (1 Corinthiens 6 :2-3).

Pour devenir de véritables « vainqueurs » (Apocalypse 2 :26-27), et pouvoir gouverner dans le Royaume imminent du Christ, les vrais chrétiens doivent chercher à organiser le temps dont ils disposent, leurs pensées et leur vie à « croître » constamment – non seulement du point de vue de la connaissance biblique, mais encore en la comprenant véritablement. Ils doivent trouver le temps de SERVIR les autres, et de faire leur part dans l’Œuvre de Dieu de quelque manière que ce soit. Comme des soldats chrétiens « à l’entraînement », ils doivent prendre le temps d’accomplir les choses qui les préparent au réel avenir, promis par Jésus-Christ. Ils doivent vouloir « réussir » dans leur carrière de vrais chrétiens.

L’apôtre Paul nous dit encore : « Prenez donc garde afin de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages ; rachetez le TEMPS, car les jours sont mauvais » (Ephésiens 5 :15-16). Le mot grec, traduit ici par « rachetez », a exactement le même sens que le terme français. Il signifie « récupérer à prix d’argent » le temps – comme si vous vouliez « récupérer à prix d’argent » votre montre laissée en dépôt au mont de piété pour garantir un prêt en liquidités ! Votre temps vous « échappera » si vous n’accomplissez pas la démarche énergique de « l’empoigner fermement », avant qu’il ne vous glisse entre les doigts !

Satan le diable a organisé son monde de telle sorte que – si vous n’y prenez garde – vous vous retrouverez assis à contempler les stupides programmes de télévision, à bavarder sans raison au téléphone, à lire des choses qui ne vous aident pas à tendre au but du chrétien, et à faire un tas de choses inutiles pour « tuer » le temps. Satan sait que s’il pouvait simplement « accaparer votre temps », il prendrait votre VIE ! Votre vie EST faite de votre TEMPS.

Ainsi, comme le disait Paul, vous devez « racheter le temps », l’utiliser correctement, avant qu’il ne file entre vos doigts.

Tous les gestionnaires et hommes d’affaires connaissent l’importance d’une bonne gestion du temps. Peter Drucker, le « doyen » mondialement connu pour être un expert en gestion, souligne dans ses écrits cet élément important de la réussite. Il fut, durant des décennies, un consultant de haut niveau auprès d’importantes compagnies de par le monde, qui brassaient des millions de dollars ; il était également reconnu au plus haut niveau par les formateurs en gestion et le public. Dans son excellent livre, The Effective Executive, il écrit :

« Les administrateurs efficaces savent où passe leur temps. Ils travaillent systématiquement à gérer tout le temps dont ils disposent [...] Selon ce que j’ai pu observer, les administrateurs efficaces ne commencent pas leur journée par leur travail. Ils la commencent par l’emploi de leur temps ; ils ne la commencent pas sans l’avoir organisée. Ils commencent en sachant comment disposer de leur temps. Ensuite, ils font leur possible pour gérer leur temps et supprimer ce qui n’est pas productif. Finalement, ils exploitent au mieux le temps dont ils se sont rendus « maîtres », en le répartissant en plages continues les plus vastes possibles. Cette méthode en trois étapes – enregistrement, gestion et optimisation du temps – est la base d’un administrateur efficace. »

Les administrateurs efficaces savent que le facteur temps leur impose des limites. Le rendement de toute chose dépend de l’élément le plus rare qui la compose. Pour arriver à ce que nous appelons « un accomplissement », cet élément est le temps. »

Le temps est également une ressource unique en son genre. Par rapport aux autres ressources, l’argent en est une qui soit relativement abondante. Nous savons, depuis longtemps, que c’est le besoin en capital, plutôt que sa suffisance, qui établit la limite de la croissance de l’économie et de l’activité. On peut engager des gens – qui constituent le tiers des ressources – quoiqu’il soit rarement possible de trouver de la bonne main d’ œuvre. On ne peut ni louer, ni engager, ni acheter, ni obtenir d’aucune façon du temps supplémentaire. »

Il est totalement impossible d’allonger le temps dont nous disposons. Aussi pressante qu’en soit la demande, on ne pourra rien y faire. Il n’a pas de prix, et il n’existe aucune solution pour s’en procurer de manière détournée. Par ailleurs, le temps est totalement périssable ; il ne peut pas être emmagasiné. Le temps d’hier est perdu pour toujours et ne reviendra plus jamais. Le temps figure donc, de loin, parmi les ressources excessivement insuffisantes. »

Le temps est totalement irremplaçable, au sens où nous l’entendons pour substituer un recours en remplacement de quelque chose d’autre – du cuivre pour de l’aluminium, par exemple. Nous pouvons trouver des substituts à la main d’ œuvre humaine. Nous pouvons pallier à certaines choses en ayant recours, selon le cas, à plus de connaissances ou a plus de force, mais rien ne peut se substituer au temps. »

Chaque chose requiert du temps. C’est une condition universelle. Tout travail se situe dans le cadre du temps et requiert du temps. Néanmoins, la plupart des gens considèrent comme allant de soi cette ressource unique, irremplaçable et indispensable. Rien, peut-être, ne fait plus la différence de l’efficacité des administrateurs, que leur considération attentionnée du temps dont ils disposent » (The Effective Executive, page 26. C’est nous qui traduisons).

Nous pouvons affirmer que les chrétiens éminemment efficaces sont ceux qui ont une « considération attentionnée de leur temps ». Ils apprennent – dans la façon d’utiliser leur temps – à chercher PREMIEREMENT les choses qui concernent le Royaume de Dieu et Sa justice. Par exemple, quoique le prophète Daniel fût apparemment le second dans la hiérarchie aux commandes du grandiose empire perse – obligé chaque jour de résoudre de multiples problèmes politiques et administratifs – il savait que son contact avec Dieu venait PREMIEREMENT et comptait au-dessus de toutes choses. Même au péril de sa vie, il pria : « Lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison, où les fenêtres de la chambre supérieure étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem ; et trois fois par jour il se mettait à genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant » (Daniel 6 :10).

La « coutume » de Daniel consistait à prier Dieu trois fois par jour. Cela prenait du TEMPS. Cependant, bien qu’il fût sans aucun doute plus occupé que nous à assumer de lourdes responsabilités, il savait que le fait de « dépenser » son temps à prier demeurait une chose essentielle.

Bien que Jésus-Christ fût Dieu et qu’Il demeurât avec le Père de toute éternité, Il savait, en devenant chair et sang, qu’Il avait BESOIN de « prendre le temps » de prier pour rester intimement en contact avec Son Père – la Source de toute sagesse, amour et puissance. Marc 1 :32-34 nous dit comment Jésus guérissait les malades et chassait les démons des gens qu’on Lui amenait. Mais, notez le verset suivant : « Vers le matin, pendant qu’il faisait encore très sombre, il se leva, et sortit pour aller dans un lieu désert, où il PRIA » (verset 35).

Dans le but de S’alimenter à la « source » de Sa puissance, Jésus sortit bien avant le lever du jour pour avoir le TEMPS de prier Dieu avant d’être dérangé par quoi que ce soit. C’est une leçon importante pour nous tous.

Dans notre vie de chrétien, Frères, nous devons apprendre à penser d’après notre emploi du temps. Nous devons nous assurer que nous « prenons le temps » de vraiment étudier la parole de Dieu et nous « nourrir » d’elle, de prier Dieu avec ferveur, de méditer et de JEUNER devant notre Créateur pour obtenir la vigueur spirituelle qui ne vient que par le contact avec Lui. Ensuite, nous devons PRENDRE le TEMPS d’aider sincèrement les uns les autres, et faire ce que Dieu nous demande de faire pour Lui plaire.

Cette clé vitale, concernant la juste utilisation du TEMPS, est quelque chose que chacun de nous a besoin d’apprendre et de pratiquer – particulièrement au milieu de cette société séduite dans laquelle Satan est capable de nous distraire et de nous pousser à « tuer » – si facilement et si rapidement – notre temps.

Le Journal
Années :
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube