Année 2020   Janvier-Février Afficher en grands caractères

Évaluer les possibilités de la vie

par Brian Pomicter
Valider des choix

Le mystère du futur captive l’attention des jeunes lorsqu’ils ou elles considèrent leur avenir. Les enfants se demandent de quoi leur avenir sera fait. En grandissant, un garçon dira peut-être qu’il voudrait être pilote d’avion. Un de mes fils voulait conduire de gros engins de chantier. Ma petite-fille veut être une princesse. Le plus souvent, les désirs des enfants changent avec le temps, lorsqu’ils découvrent quels sont leurs talents et leurs forces. Mais un jeune veut toujours savoir de quoi sera fait son avenir.

Dans de nombreuses sociétés, l’avenir est rempli de promesses pour les jeunes. Ceux qui ont déjà assisté à des cérémonies de remise de diplômes à l’université ou à la sortie d’une grande école ont peut-être entendu un orateur dire à l’audience que l’avenir dépendait de ce qu’ils en feront, individuellement et collectivement – ou que s’ils travaillent dur et s’ils écoutent leur cœur, en s’efforçant d’atteindre un objectif personnel, ils y arriveront. Certaines cultures placent l’avenir et la réputation d’une famille entière sur les épaules d’un jeune qui a eu l’opportunité d’étudier ou de réussir. Oui, l’avenir présente beaucoup de possibilités.

Malgré toutes ces possibilités, beaucoup d’adultes ont l’impression qu’il leur manque quelque chose – que leur avenir ne se déroule pas comme ils l’auraient souhaité.

Tout avoir, mais être encore insatisfait

Jadis, un certain jeune homme avait devant lui une carrière et d’innombrables possibilités qui étaient essentiellement garanties par son héritage. Il avait les meilleurs professeurs à sa disposition, ainsi que des ressources presque illimitées pour voyager et connaître de nouvelles expériences. Son avenir semblait tout tracé. Alors qu’il grandissait et qu’il prenait le contrôle de sa nation, sa réputation de dirigeant sage et pragmatique grandit considérablement. Cet homme était Salomon, roi sur l’ancien Israël. « Dieu donna à Salomon de la sagesse, une très grande intelligence, et des connaissances multipliées comme le sable qui est au bord de la mer. La sagesse de Salomon surpassait la sagesse de tous les fils de l’Orient et toute la sagesse des Égyptiens. Il était plus sage qu’aucun homme […] et sa renommée était répandue parmi toutes les nations d’alentour […] Il venait des gens de tous les peuples pour entendre la sagesse de Salomon, de la part de tous les rois de la terre qui avaient entendu parler de sa sagesse » (1 Rois 4 :29-34).

Le roi Salomon pouvait entreprendre n’importe quel projet, mais il y avait un vide dans sa vie. Comme Salomon, de nombreux jeunes veulent connaître la réussite, le bonheur et l’épanouissement, mais ils ne savent pas comment y parvenir. La poursuite des choses matérielles, qui semblent si attractives pendant la jeunesse, n’a que peu de valeur lorsque nous prenons de l’âge. Salomon lui-même apprit cette leçon : « Je devins grand, plus grand que tous ceux qui étaient avant moi dans Jérusalem. Et même ma sagesse demeura avec moi. Tout ce que mes yeux avaient désiré, je ne les en ai point privés ; je n’ai refusé à mon cœur aucune joie ; car mon cœur prenait plaisir à tout mon travail, et c’est la part qui m’en est revenue. Puis, j’ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et la peine que j’avais prise à les exécuter ; et voici, tout est vanité et poursuite du vent, et il n’y a aucun avantage à tirer de ce qu’on fait sous le soleil » (Ecclésiaste 2 :9-11).

Chercher quelque chose de plus profond

Il y a beaucoup plus important que l’argent et les choses matérielles dans la vie, même si beaucoup de gens s’en rendent compte assez tard dans la vie. Un jeune devrait planifier son avenir de la meilleure manière possible – en développant des capacités et des intérêts qui l’aideront à soutenir sa future famille. Chacun d’entre nous, jeune ou âgé, devrait se souvenir que nos possessions matérielles ne compenseront jamais la signification la plus profonde qui manque peut-être à notre vie.

Un Être encore plus sage que Salomon a déclaré : « Gardez-vous avec soin de toute avarice ; car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, serait-il dans l’abondance […] La vie est plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement » (Luc 12 :15, 23). Le Dieu qui prononça ces paroles, lorsqu’Il marcha au milieu de nous il y a 2000 ans, a confié à Son Église la mission d’enseigner un mode de vie qui transcende l’abondance matérielle. Cette voie est passionnante et épanouissante – et elle vaut la peine d’être poursuivie.

Le Journal
Années :
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube