Année 2011   Archives Afficher en grands caractères

Implorons Dieu qu’Il nous accorde les dons de l’Esprit

par Roderick Meredith
(1930-2017)

La Pentecôte est proche ! Cette saison de la Pentecôte 2011 est encore plus stimulante que les années précédentes en raison de l’accélération des événements prophétiques qui sont en train de s’accomplir. Au Moyen-Orient et dans le monde entier, il y a – plus que jamais – des « vagues de protestations » entraînant des changements majeurs dans les gouvernements et dans l’économie mondiale instable. Le Christ vivant guide les événements mondiaux qui se mettent en place, et Son second Avènement surviendra probablement au cours de la vie de la plupart d’entre vous, chers frères et sœurs.

Aussi, en tant que peuple de Dieu, nous devons agir !

Car nous, dans l’Eglise du Dieu Vivant, avons été appelés pour accomplir une œuvre puissante avant la grande tribulation et avant le retour du Christ. Si nous n’avertissons pas nos nations de ce qui les attend, qui le fera ? Ne perdons pas de vue le message d’Ezéchiel 33 :1-7. Car, comme l’expliquait M. Herbert W. Armstrong, c’est notre responsabilité collective en tant que véritable Eglise de Dieu : « Si la sentinelle voit venir l’épée, et ne sonne pas de la trompette ; si le peuple n’est pas averti, et que l’épée vienne enlever à quelqu’un la vie, celui-ci périra à cause de son iniquité, mais je redemanderai son sang à la sentinelle » (verset 6).

« Mais nous sommes si peu nombreux », diront peut-être certains, « comment pouvons-nous accomplir efficacement une si grande œuvre ? » La plupart d’entre nous connaissent déjà la réponse : « Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Eternel des armées » (Zacharie 4 :6).

Jésus a dit : « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira […] Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent » (Luc 11 :9, 13).

Si nous « implorons », d’une même voix et avec sincérité, notre Dieu de nous accorder davantage de Son Esprit Saint – et de puissance pour accomplir l’œuvre, au cours des quelques dernières années avant la tribulation – pouvons-nous douter que Dieu entendra ? L’apôtre Paul décrit, sous l’inspiration divine, les caractéristiques de l’Esprit : « C’est pourquoi je t’exhorte à ranimer la flamme du don de Dieu que tu as reçu par l’imposition de mes mains. Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné ; au contraire, son Esprit nous remplit de force, d’amour et de sagesse » (2 Timothée 1 :6-7). C’est avant tout un Esprit de « force » que Dieu nous a promis. Nous devons chercher et « ranimer » le Saint-Esprit. J’espère que vous le ferez de tout votre cœur, comme jamais auparavant ! Relisez attentivement le livre des Actes et étudiez-le. Voyez comment Dieu – par Son Esprit – est intervenu, à maintes reprises et avec puissance, pour aider Son Eglise à avoir un grand impact dans une société confuse. Retenez cet exemple en particulier : « Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance, en étendant ta main, pour qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus » (Actes 4 :29-30).

Ces premiers chrétiens priaient ensemble pour que Dieu répande Son Esprit et leur accorde le courage – « en étendant ta main, pour qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges ». Il est grand temps de prier davantage dans ce sens !

C’est pourquoi à l’approche de la Pentecôte, je vous exhorte tous à rechercher Dieu comme vous ne l’avez peut-être encore jamais fait. Etudiez régulièrement et « ayez soif » de la Parole de Dieu – la Bible – qui reflète « l’esprit de Dieu ». En lisant le livre des Actes, notez comment des disciples relativement peu connus eurent des visions, et comment Dieu les utilisa pour avertir et aider Ses apôtres (Actes 9 :10-20 ; 21 :4, 10-11).

C’est en nous « nourrissant du Christ » et en étudiant la façon dont les premiers apôtres travaillaient en harmonie, que nous parviendrons à pratiquer la foi vivante qu’ils avaient à cette époque-là et à laquelle nous accéderons si nous cherchons Dieu de toute notre âme ! Car « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13 :8).

L’apôtre Paul écrivit sous l’inspiration divine : « J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi » (Galates 2 :20). Méditons ce verset, et demandons à Dieu avec ferveur de nous aider à marcher dans la foi de Jésus-Christ – et pas selon notre pauvre foi humaine ! Demandons-nous constamment, jour après jour et heure après heure : « Que ferait Jésus s’Il était à ma place ? » Il y a quelques années, beaucoup de jeunes gens portaient des bracelets « WWJD » [“What Would Jesus Do ?”, c’est-à-dire : “Que ferait Jésus ?”], mais ils n’ont pas étudié de manière approfondie la Bible pour découvrir ce que Jésus a réellement fait, lorsqu’Il est venu ici-bas sur cette terre pour nous montrer l’exemple.

Nous devons absolument réfléchir à cette petite phrase : « Que ferait Jésus s’Il était à ma place ? », dans chaque situation de notre vie. Dieu dit : « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ » (Philippiens 2 :5). Frères et sœurs, prenez le temps de méditer attentivement tous ces concepts ! Car c’est en méditant et en priant que nous parviendrons à penser comme le Christ, à agir comme Lui et à désirer ce qu’Il désire. Ceci est vital ! Alors, nous comprendrons à quoi ressemble l’union parfaite avec Dieu le Père et avec le Christ. Nous aurons une foi rayonnante qui dynamisera notre vie, car nous n’aurons plus aucunes craintes ni doutes pour suivre le Christ, ou Lui demander ce dont nous avons besoin.

Beaucoup de membres ont perdu la « foi d’un petit enfant » qu’ils avaient au début de cette œuvre, mais nous pouvons toujours aller de l’avant en développant une foi encore plus profonde, si nous mettons en pratique les principes mentionnés ci-dessus. Dieu veut nous voir croître dans la foi – et dans chaque aspect du christianisme. Alors que les événements des temps de la fin sont en train de s’accomplir sous nos yeux, nous devrions nous secouer, réaliser que la fin de la civilisation humaine est proche, et implorer Dieu qu’Il nous accorde une compréhension, une connaissance et une foi encore plus profondes !

Il nous faut passer au-dessus de nos craintes et de nos frustrations pour développer cette foi qui animait les apôtres, le jour de la Pentecôte, lorsqu’ils reçurent le Saint-Esprit. Ne nous enfermons pas dans un sentiment de culpabilité à cause de notre nature humaine – mais soyons actifs pour vaincre cette nature, et confiants que Dieu nous pardonnera si nous le Lui demandons en nous approchant avec assurance du trône de la grâce (Hébreux 4 :16).

Ne nous laissons pas distraire par les nombreux problèmes qui ébranlèrent la « plus grande Eglise de Dieu » ces dernières décennies. Oui, des erreurs ont été commises par l’Eglise dans son ensemble – et aussi par chacun d’entre nous individuellement. Mais l’apôtre Paul déclare, sous l’inspiration divine : « Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ » (Philippiens 3 :13-14).

Soyez certains que Dieu comprend nos faiblesses humaines, et qu’Il nous pardonne – si nous nous repentons et si nous Le servons de tout notre cœur. Cette attitude d’accepter le pardon divin – et de « ne pas regarder en arrière » selon la recommandation de l’apôtre Paul – nous aidera à surmonter l’un des plus grands ennemis de la foi : le doute. L’apôtre Paul ajoute aussi : « Mais celui qui doute au sujet d’un aliment, est condamné s’il en mange, parce qu’il n’agit pas avec foi ; or tout ce que l’on ne fait pas avec foi, est un péché » (Romains 14 :23, version Ostervald, 1996).

La plupart d’entre nous, qui étions dans l’Eglise de Dieu dans les années 1950, se souviennent des longues files d’attente pour une onction, au cours la Fête des Tabernacles, des Pains sans levain et de la Pentecôte. Des centaines de frères et de sœurs revenaient ensuite guéris de grippes sévères et de virus, certains même de membres inertes, de problèmes cardiaques, de cancers ou de tuberculoses. Car il y avait un sentiment « d’espérance » – beaucoup plus présent qu’aujourd’hui. Rappelez-vous que Jésus demanda : « Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18 :8).

Il est évident qu’en ces tout derniers jours, nous avons pour la plupart perdu cette atmosphère de sincérité débordante et de foi d’un petit enfant, si répandues au sein du peuple de Dieu au début de cette œuvre ! Il est grand temps que nous « retrouvions » cette foi vivante ! Prions sérieusement que Dieu accorde à Son Eglise les « dons » du Saint-Esprit – en opérant des guérisons et des miracles, ainsi que les dons de la foi, de la prophétie, du discernement des esprits, et de la prédication de l’Evangile du Royaume de Dieu à davantage de nations et dans d’autres langues (1 Corinthiens 12 :9-10). Rappelez-vous toujours : « Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il de Christ » (versets 11-12).

Le Christ n’a pas changé, c’est nous qui avons changé. Nous sommes littéralement assiégés par toutes sortes de divertissements dans notre société technologique, par toutes sortes de gadgets et de choses qui nous éloignent souvent de la réalité de Dieu, qu’Abraham et David pouvaient contempler en regardant le ciel. Chacun d’entre nous se doit de réfléchir attentivement, de décider comment retrouver cette foi simple et sincère, et de développer un sens encore plus profond de la réalité divine et de toutes les choses de Dieu. Si nous agissons ainsi de tout notre cœur, nous verrons, au cours des semaines et des mois à venir, le Saint-Esprit de Dieu se répandre sur l’Eglise du Dieu Vivant – et sur le peuple de Dieu, où qu’il se trouve – c’est ainsi que nous progresserons ensemble en force pour terminer l’œuvre à la gloire de Dieu.

Le Grand Dieu montra Sa toute-puissance lorsqu’Il aida les enfants d’Israël à traverser la mer Rouge – Il les fit passer au sec entre deux murailles d’eau – et qu’Il détruisit leurs ennemis vindicatifs. « En ce jour, l’Eternel délivra Israël de la main des Egyptiens ; et Israël vit sur le rivage de la mer les Egyptiens qui étaient morts. Israël vit la main puissante que l’Eternel avait dirigée contre les Egyptiens. Et le peuple craignit l’Eternel, et il crut en l’Eternel et en Moïse, son serviteur » (Exode 14 :30-31).

Si nous cherchons les dons de l’Esprit – non pour nous mettre en valeur, mais pour aider et inspirer les êtres humains – alors Dieu nous montrera à quel point il est vraiment réel ! Davantage de gens « croiront » au Seigneur et en Ses serviteurs humains. Et nous pourrons mieux les aider et les servir, à mesure que nous « marcherons avec Dieu », à l’approche de la Pentecôte.

Le Journal
Années :
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube