Année 2022   Mai-Juin Afficher en grands caractères

La soif de la connaissance de Dieu

par Marc Arseneault

Qu’avez-vous appris aujourd’hui ? Je ne sais pas pour vous, mais à chaque fois que j’apprends quelque chose de nouveau, c’est une bonne journée pour moi ! Et le meilleur dans tout cela, c’est que nous ne sommes jamais trop vieux pour apprendre quelque chose de nouveau.

À ce propos, je me souviens avoir lu l’histoire touchante d’un étudiant canadien un peu à part. Il y a quelques années, il obtint son baccalauréat (l’équivalent d’un master en France) en biochimie à l’Université Laval. Qu’y a-t-il de spécial là-dedans ? Eh bien, cet élève obtint son diplôme à l’âge de 81 ans. Voici ce qu’il dit :

« Je me suis inscrit au programme de biochimie non pas pour le diplôme, mais pour avoir accès à tous les cours dans ce domaine. Si les étudiants font en moyenne 15 crédits par session pour obtenir leur diplôme trois ans plus tard, moi, j’ai fait le contraire, soit trois crédits par session pour obtenir mon diplôme 15 ans plus tard » (“Biochimiste diplômé à 81 ans”, Contact, automne 2012, page 7).

Plus loin, son épouse ajouta : « Il a toujours eu un besoin viscéral de connaître, de savoir, d’apprendre… » Il avait la soif de la connaissance.

Jésus-Christ a déclaré : « Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n’y entrera point » (Marc 10 :15). Un trait de caractère des enfants est leur soif d’apprendre. Avez-vous déjà vu un enfant résoudre un casse-tête ? La première tentative est laborieuse, il essaie, il prend du temps et il a du mal à y arriver. Mais une fois terminé, il regarde rapidement le résultat puis il le défait aussitôt pour recommencer. À chaque nouvelle tentative, il va de plus en plus vite et il s’amuse de plus en plus.

Les jeunes enfants sont également désireux de faire des choses avec leurs parents. Avez-vous remarqué la joie d’un enfant lorsqu’il réussit sa première crêpe, à cuire un œuf ou à préparer entièrement un petit-déjeuner par lui-même ? Ou lorsqu’il jour sans faute son premier solo de musique ? Ou encore lorsqu’il obtient sa première note maximale à un examen ?

Qu’en est-il de nous, en tant qu’adultes ? Avons-nous encore cette soif d’apprendre, peu importe notre âge ? Quand avez-vous appris quelque chose de nouveau en mathématiques, en histoire ou en science pour la dernière fois ? Ou encore sur la fabrication d’un objet ?

Mais il y a plus important : avons-nous la soif de connaître les voies de Dieu ? Quelle est la profondeur de votre connaissance de la Bible et de son message ?

Tout comme nos enfants veulent apprendre de nous, voulons-nous apprendre de notre Père ? Désirons-nous étudier la parole de Dieu, ouvrir les pages de Son livre et y apprendre Son mode de vie ? Le roi David désirait que Dieu lui enseigne Ses voies. Il a écrit : « Béni sois-tu, ô Éternel ! Enseigne-moi tes statuts ! » (Psaume 119 :12). Avant d’ajouter : « Enseigne-moi le bon sens et l’intelligence ! Car je crois à tes commandements » (verset 66). Rien que dans le Psaume 119, David demanda dix fois à Dieu de lui enseigner Ses voies. Ce grand roi d’Israël avait un ardent désir d’apprendre de Dieu. « Combien j’aime ta loi ! Elle est tout le jour l’objet de ma méditation. Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis, car je les ai toujours avec moi » (versets 97-98).

À quel point appliquez-vous ces paroles dans votre vie ? Efforçons-nous de continuer à apprendre de Dieu afin de pouvoir dire sincèrement : « Tes paroles sont douces à mon palais, plus que le miel à ma bouche ! […] Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier » (versets 103 et 105).

Le Journal
Années :
2022
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube