Année 2022   Mai-Juin Afficher en grands caractères

Utiliser le Saint-Esprit : des leçons des dix vierges

par Douglas Winnail

Il y a environ 2000 ans, Jésus donna la parabole des dix vierges (Matthieu 25 :1-13). Il s’agit d’un sérieux avertissement concernant la situation de l’Église à la fin des temps. L’audience visée est la génération qui verra le retour de Jésus-Christ ! Elle est en lien avec les prophéties au sujet des derniers jours qui doivent encore arriver (cf. Matthieu 24-25).

Mais comment cette parabole nous concerne-t-elle, particulièrement alors que nous méditons sur le don du Saint-Esprit à la Pentecôte ? De nombreuses personnes se disant « chrétiennes » supposent que le Christ a parlé en paraboles pour clarifier le sens de Ses enseignements, mais les Écritures révèlent tout le contraire (Matthieu 13 :10-17). La Bible montre que Dieu a caché la véritable compréhension des Écritures au monde, mais qu’Il révèle cette information essentielle à ceux qu’Il appelle, au moyen du Saint-Esprit (1 Corinthiens 2 :7-16). Ceux qui sont conduits par le Saint-Esprit chercheront et comprendront la véritable signification des Écritures. En méditant sur les leçons de la Pentecôte, nous devons nous demander : que pouvons-nous apprendre de la parabole des dix vierges ? Et quelles leçons pertinentes pouvons-nous en tirer ?

Cinq sages, cinq folles

Nous devons d’abord nous demander qui sont les dix vierges. Dans la parabole, celles-ci vont à la rencontre de l’époux, qui représente Jésus-Christ. Dans l’Église de Dieu, nous reconnaissons que le Jour de la Pentecôte représente les prémices du Christ qui reçoivent le Saint-Esprit à cette époque, puis ce sera au tour de l’humanité entière. Cependant, cette parabole révèle un point très grave au sujet des vrais chrétiens : beaucoup d’entre eux seront choqués et déçus lorsqu’ils découvriront qu’ils n’ont pas correctement utilisé le Saint-Esprit. À leur grand désespoir, ils se rendront compte qu’ils n’ont jamais vraiment agi selon ce que leur Sauveur leur demandait et, par conséquent, ils ne recevront pas la récompense espérée, car ils n’auront pas appris les leçons essentielles contenues dans cette parabole.

Il est dit que cinq vierges étaient sages, tandis que les cinq autres étaient folles. Que signifie être sage ? Et que signifie être fou ou insensé ? Comment la Bible définit-elle ces termes ? Jésus expliqua que les personnes sages sont celles qui ne se contentent pas d’écouter Ses enseignements, mais qui les mettent réellement en pratique (Matthieu 7 :24-27). Il définit un insensé comme une personne qui entend, mais n’obéit pas à la parole de Dieu ! Les insensés inventent toutes sortes d’excuses pour dire que les commandements et les enseignements donnés dans les Écritures ne sont plus en vigueur de nos jours.

Le livre des Proverbes fournit des définitions supplémentaires. Une personne sage craint de désobéir à la parole de Dieu. Elle cherche la connaissance, la sagesse et la compréhension (Proverbes 4 :4-9 ; 9 :10). En revanche, « les insensés méprisent la sagesse et l’instruction » (Proverbes 1 :7) – ils ne sont pas disposés à fournir les efforts nécessaires pour obtenir ces choses importantes. Une personne sage cherchera les conseils et acceptera la correction (Proverbes 10 :8), mais les insensés ignorent les conseils et s’offensent de la correction (Proverbes 14 :16). Un insensé réagit immédiatement avec colère, mais une personne sage ignore les insultes et fait preuve de maîtrise de soi (Proverbes 12 :16). Les insensés ont toujours raison à leurs yeux et ils sont convaincus de leurs propres opinions, tandis qu’une personne sage est disposée à écouter les conseils (Proverbes 12 :15 ; 28 :26). Un individu sage regarde vers l’avant, il anticipe les conséquences de ses décisions et de ses actions. Il s’efforce à ne pas commettre d’erreurs, mais les insensés n’anticipent pas les conséquences de leurs actes et ils accumulent souvent les problèmes (Proverbes 22 :3). Le choix des amis influence notre comportement, car « celui qui fréquente les sages devient sage, mais celui qui se plaît avec les insensés s’en trouve mal » (Proverbes 13 :20).

Cette partie de la parabole nous rappelle que nos actions déterminent à quelle catégorie nous appartenons ! Cherchons-nous à être dirigés par le Saint-Esprit et à suivre les instructions révélées par Dieu ou essayons-nous continuellement « d’argumenter » au sujet des Écritures pour faire ce que nous avons envie ? Le fait que cette parabole déclare que la moitié des vierges prirent des décisions insensées devrait attirer notre attention et nous servir d’avertissement à l’approche de la fin de cette ère !

Nous avons besoin d’huile !

La parabole mentionne que les vierges folles ne prirent pas d’huile pour leurs lampes, tandis que les vierges sages en prirent une quantité supplémentaire pour attendre la venue de l’époux. Les commentaires bibliques diffèrent sur ce que l’huile représente (par exemple, que ce serait la grâce ou les bonnes œuvres). Mais la Bible déclare que l’huile symbolise le Saint-Esprit. Lorsque Saül et David furent choisis comme rois d’Israël, Samuel les oignit d’huile et « l’Esprit de l’Éternel » entra en eux (1 Samuel 10 :1-6 ; 16 :13). La Bible déclare que si nous voulons être dans le Royaume de Dieu, nous devons produire du fruit (Matthieu 3 :8 ; Jean 15 :1-8). Galates 5 :22-26 énumère ce qui constitue le fruit de l’Esprit, que Dieu veut que nous affichions. Il s’agit de l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur et la maîtrise de soi. Ceux qui ont l’Esprit de Dieu sont sensés et conciliants (Jacques 3 :17). D’autres aspects essentiels du fruit de l’Esprit incluent un esprit sain, capable de discerner (2 Timothée 1 :7). Ceux qui manquent de ces caractéristiques du fruit de l’Esprit deviennent impatients, ils se renferment sur eux-mêmes, ils font des compromis et ils ne parviennent pas à distinguer la vérité de l’erreur. Ils laissent leur réserve d’huile (c.-à-d. l’Esprit de Dieu) diminuer et s’épuiser.

L’Esprit de Dieu est dynamique. Selon la façon dont nous en prenons soin et l’utilisons, il augmente ou il diminue dans notre vie. C’est pourquoi Paul exhorta Timothée à « ranimer la flamme du don de Dieu » (2 Timothée 1 :6). Nous avons aussi reçu cet avertissement : « N’éteignez pas l’Esprit » (1 Thessaloniciens 5 :19). Nous devons ranimer l’Esprit de Dieu en priant et en étudiant régulièrement la Bible, en jeûnant et en faisant des efforts pour développer les caractéristiques du fruit de l’Esprit – en agissant avec amour et patience, même lorsque nos tendances charnelles nous pousseraient à agir méchamment. C’est ce que signifie être « conduit par l’Esprit de Dieu » (Romains 8 :14). Si nous sommes conduits par le Saint-Esprit, nous sommes enfants de Dieu et héritiers avec Jésus-Christ (Romains 8 :14-17). Dieu donne Son Esprit à ceux qui Lui obéissent (Actes 5 :32). Sans l’Esprit de Dieu, nous ne sommes pas réellement chrétiens (Romains 8 :9). Si nous laissons notre réserve d’huile s’épuiser, le fruit de l’Esprit ne sera pas visible dans notre vie et nous ne serons pas prêts à aller à la rencontre du Christ lorsqu’Il reviendra. Nous aurons laissé passer notre occasion de faire partie de la première résurrection en tant que prémices ! C’est une autre leçon importante que nous devons apprendre de la parabole des dix vierges. Quand avez-vous vérifié votre huile pour la dernière fois ?

De l’attente et des distractions

Un des aspects les plus importants de cette parabole concerne ce qui arriva lorsque l’époux retarda son arrivée. Au fil des siècles, beaucoup ont essayé de prévoir la date du retour du Christ. Les premiers disciples pensaient qu’Il reviendrait de leur vivant (Luc 19 :11), alors que Ses paroles montraient qu’il y aurait une longue attente (Matthieu 24 :48 ; 25 :5, 14, 19). Ce que nous faisons pendant cette période d’attente est très révélateur à propos de nos convictions et de la profondeur de notre conversion. Beaucoup de gens étaient remplis d’enthousiasme lorsqu’ils commencèrent à découvrir la vérité, mais celui-ci s’est évanoui par la suite. Jésus a prévenu que certains ignoreraient et transgresseraient les commandements, et qu’ils retourneraient dans les voies du monde (Matthieu 24 :45-51). Il a aussi averti que certains trébucheraient et abandonneraient la foi à cause des épreuves et des persécutions, tandis que d’autres poursuivraient plutôt les richesses temporaires du monde (Matthieu 13 :18-23).

L’histoire récente de l’Église de Dieu est instructive à cet égard. Pendant les premières décennies du ministère de M. Herbert Armstrong, beaucoup pensaient que le Christ reviendrait dans les années 1970. Vu que cela n’arriva pas, certains commencèrent à développer leurs propres idées. M. Armstrong s’attendait à ce que le Christ revienne pendant sa vie. Aussi, lorsqu’il mourut, certains se demandèrent s’il ne s’était pas également trompé sur d’autres sujets. Les discussions doctrinales et les changements qui suivirent amenèrent des séparations et des divisions. De nos jours, beaucoup ont appris les mauvaises leçons de ces épreuves, en choisissant de rejeter les commandements et les instructions bibliques, pour croire que la seule chose nécessaire est « d’aimer le Seigneur et de croire en Jésus ».

Beaucoup ont pris ces différentes directions car Jésus-Christ n’est pas revenu lorsqu’ils le pensaient. Une autre leçon et un autre défi de la parabole est que nous devons rester fermes dans la vérité et dans nos convictions, pas dans nos « prévisions personnelles », et continuer à faire l’Œuvre que le Christ nous a commandée, jusqu’à Son retour. La Bible nous avertit qu’à partir du jour où nous avons conclu un engagement avec Dieu, si nous commençons à regarder en arrière, à songer à ce que nous aurions pu faire ou à ce que nous pourrions avoir « manqué », nous ne sommes pas aptes à entrer dans le Royaume de Dieu (Luc 9 :62). Nous focalisons-nous sur l’objectif du Royaume ? Ou bien contemplons-nous avec nostalgie ce que nous avons abandonné ? Cette parabole devrait nous aider à nous réveiller !

Ne vous assoupissez pas spirituellement !

Reconnaissez-vous l’importance de l’époque à laquelle nous vivons ? Êtes-vous conscient des prophéties spécifiques qui s’accomplissent sous nos yeux, quasiment tous les jours ? Ou vous êtes-vous laissé endormir spirituellement par le « christianisme » dominant qui déclare que toutes les prophéties ont été accomplies par Jésus et que celles de l’Ancien Testament ne sont plus valables pour les chrétiens de nos jours ?

Pouvez-vous identifier où s’accomplit actuellement l’Œuvre de Dieu ? Qui enseigne réellement selon les Écritures (Ésaïe 8 :20) et qui change les doctrines afin de diluer la vérité ? Qui enseigne le véritable Évangile que Jésus et les apôtres prêchèrent (Marc 1 :14-15) et qui prêche un évangile différent (Galates 1 :6-9) ? Qui avertit le monde de la signification prophétique des événements actuels, comme le Christ l’a fait (Matthieu 24 ; Marc 13 ; Luc 21) et qui prêche un autre Jésus (2 Corinthiens 11 :1-4) au nom du Christ (Matthieu 24 :5) ? Pouvez-vous identifier les loups qui divisent et qui dévorent le troupeau de Dieu ? Pouvez-vous discerner ceux qui sont affectés par une attitude laodicéenne ? Il faut que nous soyons capables d’identifier le « cri au milieu de la nuit » lorsque nous l’entendrons, car les serviteurs de Dieu seront activement impliqués dans la diffusion de cet avertissement (Ésaïe 58 :1 ; Ézéchiel 2 ; 3 ; 33). Toutefois, Satan aura aussi ses propres ministres actifs à la fin des temps ! Ils séduiront beaucoup de ceux qui ont commencé à s’assoupir ! Nous ne pouvons pas nous permettre de nous endormir spirituellement à cette époque cruciale de l’Histoire (1 Thessaloniciens 5 :1-6) !

À quel niveau votre lampe est-elle remplie ?

Les lampes des dix vierges illustrent une autre leçon importante. Celles des vierges sages, qui avaient pris de l’huile, brillaient avec éclat. Remplies d’huile, ces lampes étaient une lumière pour le monde, comme le Christ le souhaite de la part de Ses disciples (Matthieu 5 :13-16). Si nous utilisons activement le Saint-Esprit, les gens verront dans notre vie les fruits de l’amour, de l’obéissance, de la foi et des bonnes œuvres. Malheureusement, les lampes des vierges folles étaient sur le point de s’éteindre par manque d’huile ! Si nous commençons à faire des compromis avec la vérité de Dieu, si nous commençons à ignorer ou à désobéir à Ses instructions, alors nous commencerons à perdre l’Esprit divin. Le fruit de l’Esprit commencera à disparaître et il sera remplacé par des pensées égoïstes et des actions souvent vaines ou immorales (Galates 5 :19-21). Les péchés sexuels, les disputes, les hérésies et les divisions se multiplieront ; l’unité disparaîtra au sein de l’Église et de notre famille (1 Corinthiens 1 :10-17). Ceux qui laissent leurs lampes dans cet état-là ne répondent pas à leur appel d’être les prémices dans le Royaume de Dieu et ils n’assisteront pas aux noces de l’Agneau ! C’est un sérieux avertissement ! Quel est l’état de votre lampe ? Nous devons savoir si notre lampe brille avec éclat ou si elle est en train de s’éteindre. Lorsque nous n’en sommes pas certains, nous pouvons demander aux autres ce qu’ils voient. Et nous devons surtout demander à Dieu qu’Il nous montre l’état de notre lampe et que nous soyons prêts à entendre Sa réponse.

Notre caractère, notre responsabilité

Une leçon particulièrement importante de la parabole est que peu importe le niveau de foi, de courage, de caractère, de conviction, de préparation, de bonnes œuvres ou le degré de conversion d’un individu, nous ne pouvons pas emprunter ou partager ce que quelqu’un d’autre a développé ! Nous sommes responsables de nous-mêmes et d’utiliser le Saint-Esprit afin de travailler avec Dieu pour édifier notre propre caractère. Et ce dernier sera testé par des épreuves, des tentations et des difficultés. Si nous passons le test, nous serons merveilleusement récompensés. En revanche, notre récompense sera moindre, voire inexistante, si le caractère que nous avons bâti ne passe pas le test. C’est pourquoi la façon dont nous édifions ce caractère et les matériaux que nous utilisons sont très importants. Nous devons bâtir avec soin, tout en choisissant sagement nos croyances et nos actions !

Chacun d’entre nous doit donc se poser des questions très personnelles. Ai-je trouvé la vérité ? Mon esprit a-t-il été ouvert pour comprendre cette vérité ? De nos jours, très peu de gens ont reçu cette opportunité (Matthieu 13 :10-17 ; Jean 6 :44, 65).

Avez-vous investi tout votre cœur, votre esprit et votre énergie dans cette « perle de grand prix » que Dieu vous a offerte (Matthieu 13 :44-46) ? Ou avez-vous « la démangeaison d’entendre des choses agréables » de la part d’enseignants que vous avez choisis et qui enseignent des fables déguisées en vérité (2 Timothée 4 :3-4) ? Avez-vous soigneusement prouvé ce que vous croyez, ou suivez-vous vos sentiments et écoutez-vous les dernières spéculations en matière de doctrine ? Écoutez-vous un prophète ou un ministre autoproclamé (1 Thessaloniciens 5 :21) ? Cherchez-vous premièrement le Royaume de Dieu ou avez-vous d’autres priorités dans votre vie (Matthieu 6 :33) ? Vous efforcez-vous de vous approcher de Dieu pendant qu’Il se trouve ou reportez-vous à plus tard les décisions les plus importantes dans votre vie (Ésaïe 55 :6-9) ? Vous préparez-vous activement et anticipez-vous avec impatience le retour du Christ ou espérez-vous jouir le plus longtemps possible des plaisirs éphémères de ce monde ? Jésus a dit que notre trésor – notre investissement en argent, en temps et en énergie – sera là où est notre cœur (Matthieu 6 :19-21). Nous pouvons donner une fausse apparence à notre entourage, mais nous ne pouvons pas tromper Dieu. La parabole des dix vierges indique que nous ne pourrons pas entrer dans le Royaume de Dieu grâce aux efforts d’un autre disciple. Nous devons nous investir personnellement et faire des efforts individuels !

Serez-vous prêt(e) ?

La dernière leçon de la parabole concerne notre état de préparation au moment du retour du Christ. Ceux qui seront prêts seront les prémices. Ceux qui ne seront pas prêts échoueront, même s’ils espéraient y arriver ! Comment nous préparer pour le retour du Christ ? Les Écritures déclarent que l’épouse « s’est préparée » pour les noces (Apocalypse 19 :7-8). Elle s’est développée dans la compréhension de la vérité ; elle a appris à vivre de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ; elle a bâti un caractère chrétien fort et solide ; elle a surmonté les épreuves ; elle est restée fidèle et elle a enduré avec zèle jusqu’à la fin. Elle était prête lorsque l’époux arriva. Ceux qui suivront cet exemple seront invités au mariage, ensuite, la porte sera fermée.

Dans le monde, beaucoup croient pouvoir rejoindre le Christ à Son retour, mais ils sont dans l’erreur et ils seront pris par surprise. Il est possible qu’ils vivent en faisant ce qu’ils pensent être « juste », mais en ne faisant pas ce que Jésus-Christ leur a demandé d’effectuer (Matthieu 7 :21-23) ! Par exemple, Dieu nous ordonne de nous « [souvenir] du jour du repos, pour le sanctifier » (Exode 20 :8). Jésus et les apôtres observèrent le sabbat (Luc 4 :16 ; Actes 17 :2) et celui-ci sera observé dans le Royaume (Esaïe 66 :23). En s’adressant à ceux qui ignorent de tels commandements au profit de leurs propres idées, Jésus déclarera : « Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7 :23). Ils ne seront pas invités aux noces, car ils ne seront pas prêts lorsque l’Époux arrivera. La porte sera fermée et ils resteront dehors, en implorant qu’on les laisse entrer ! Chacun d’entre nous devrait se poser la question suivante : Où serai-je lorsque la porte sera fermée ? Serai-je assis(e) à l’intérieur avec Jésus-Christ ou serai-je dehors, désabusé(e) et déçu(e) ?

La parabole des dix vierges contient des leçons extrêmement importantes, non seulement pour la Pentecôte, alors que nous méditons sur l’Esprit de Dieu, mais à chaque instant – notamment à l’approche du retour du Christ. Dieu inspira ces avertissements pour notre intérêt, parce qu’Il nous aime et parce qu’Il veut que nous fassions partie de Ses prémices, dans Son Royaume à venir. Nous devons faire attention à ces avertissements et apprendre les leçons de cette parabole importante afin de pas perdre la formidable récompense que Dieu veut nous donner !

Le Journal
Années :
2022
2021
2020
2019
2018
2017
2016
2015
2014

Archives :
2013
2012
2011
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
Autres publications
Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur YouTube